Donnons une seconde vie à la Ferronnerie Piana à Marseille ! Empêchons sa démolition !

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


METTONS FIN À LA DENSIFICATION INTENSIVE DES PROMOTEURS IMMOBILIERS !

PROPOSONS DES ALTERNATIVES RAISONNÉES ET AMBITIEUSES POUR AUJOURD'HUI ET POUR DEMAIN ! EXPÉRIMENTONS, INNOVONS, DONNONS L'EXEMPLE ! 

Je m'appelle Camille, je suis architecte-urbaniste, et il y a quelques mois, j'ai pris connaissance d'un projet de longue date, qui allait se faire dans le 7ᵉ arrondissement de Marseille. Un projet qui, en tant que professionnelle et en tant que citoyenne allait à l'encontre de tous les principes de responsabilité, de morale et de bon sens, pour s'attarder, sans surprise, aux logiques de rentabilité si chères à notre époque.

Un promoteur immobilier est sur le point d’acquérir une parcelle de 1200m² à Endoume, en lieu et place de l'ancienne usine de ferronnerie Piana, qui a participé à l’économie du quartier et à l’image de la ville, en réalisant notamment le portail de l'Hôtel Dieu, la verrière de la Criée, le kiosque des Réformés... Seulement, sous peu, et à l’image des nombreuses opérations réalisées dans ce quartier (tel que celui de La Corderie), l’ancienne ferronnerie sera balayée d’un revers de main pour être remplacée par un immeuble de logements générique et aseptisé, sans considération aucune du besoin des habitants, de son intégration dans le paysage marseillais ou des répercussions sur le fonctionnement du quartier. C'est la raison pour laquelle, avec une équipe interdisciplinaire nommée ALT +, nous avons créé un mouvement pour proposer un contre-projet et éviter que le projet promoteur voit le jour. Pour ce faire, nous devons AVANT LE 25 NOVEMBRE convaincre les collectivités locales de préempter ! C'est pourquoi nous avons besoin de votre mobilisation : Il y a URGENCE !


Nous nous opposons formellement à cette vente car :

  • Nous savons qu’elle aboutira à la destruction de la ferronnerie existante, avant même d’avoir observé les qualités de ses espaces et les opportunités de requalification permises par celles-ci.
  • Nous savons que cette démolition-reconstruction est totalement en désaccord avec les enjeux environnementaux et les principes soutenus par la mairie du 1ᵉʳ et 7ᵉ durant le “mois de l’écologie positive”, notamment “entrer dans un cercle vertueux de réemploi, recyclage, revalorisation”. 
  • Nous savons qu’elle donnera lieu à la densification poussée à son maximum (jusqu'à 8 étages, selon les autorisations du PLU actuel).
  • Nous savons qu’elle donnera lieu à un projet sans aucune mixité programmatique ou sociale
  • Nous savons que les intentions seront fortement (voire uniquement) tournées sur la rentabilité à court terme et répondront de ce fait aux principes « logement + parking privé » et non des principes de bien-être collectif et d’habiter son logement, son quartier et sa ville, à la fois innovants et raisonnés.
  • Nous savons que cela renforcera la perte d’identité de ce quartier et transformera peu à peu un des lieux emblématiques de Marseille en zones aseptisées, sans charme et sans qualité.

 

Nous souhaitons de la part des collectivités locales :

  • Une préemption de cette parcelle afin d’éviter cette construction hâtive, et prendre le temps de réfléchir sur les besoins et les enjeux de cette parcelle tout comme de l’ancienne ferronnerie. Comme évoqué précédemment, la Déclaration d'Intention d'Aliéner ayant été faite le 25 septembre, nous avons jusqu'au 25 novembre pour convaincre les collectivités locales de préempter ! 
  • Un temps supplémentaire et un soutien pour proposer un projet alternatif innovant et raisonné, permettant de répondre aux besoins des habitants actuels et futurs et à l’attractivité de notre ville.

 

Nous proposons :

  • Un diagnostic complet sur le bâti et son contexte, d'un point de vue urbain, architectural, patrimonial, social, économique ... (au niveau du quartier et de son intégration dans les enjeux métropolitains).
  • Une concertation habitante afin de prendre en considération les besoins des marseillais et des habitants du quartier d’Endoume.
  • Une méthode de réflexion et d’action innovante et complète, basée sur l’interdisciplinarité (entre urbanistes, paysagistes, architectes, sociologues, anthropologues ... tous les professionnels qui conçoivent la ville, et ainsi, surtout, les citoyens qui l'habitent !)
  • Aux termes du processus de diagnostic et de définition des enjeux, nous proposons d’établir un programme et un cahier des charges complet.
  • Enfin, grâce à l’interdisciplinarité de l’équipe, nous proposons la définition et le dessin d’un projet nouveau, qualitatif et attractif.

Ainsi,

Si vous souhaitez soutenir ce projet et éviter la construction d’un énième immeuble de logements promoteurs,

Si vous ne voulez pas que la ville de Marseille se transforme en un amoncellement d’immeubles génériques et reproductibles quels que soient la ville et le territoire,

Si vous êtes épuisés par le modèle de développement lié uniquement aux chiffres et à la rentabilité,

SIGNEZ CETTE PÉTITION

Pour en savoir plus sur le mouvement ALT +, rendez-vous sur la page Facebook ou Instagram, sur lesquels vous pourrez trouver des articles de presse concernant le projet, des documents explicatifs ou encore des événements liés au mouvement lancé par ALT +

Pour toute information, ou pour être tenus informés, n'hésitez pas à nous écrire sur l'adresse email altplus@ecomail.fr


Quelques articles déjà parus : 

- Marsactu : 22 / 10 / 2018

- La Provence : 20 / 10 / 2018

- Blog Médium : 17 / 10 / 2018

- Marsactu : 25 / 09 / 2018

- La Marseillaise : 25 / 09 / 2018

 

L'article de la Provence du 20 octobre rapporte les paroles de Mme Caradec : "Dès que la déclaration d'intention d'aliéner sera faite, nous exercerons notre droit de préemption pour y installer un équipement public." "Le champ des possibles est ouvert, poursuit l'élue. Nous devons réfléchir en fonction des besoins aux côtés de la maire de secteur, des habitants..., en lançant un appel à projet. J'aimerais y voir quelque chose d'innovant, mais le besoin de parking est réel."

Il semble clair que la Mairie souhaite se positionner pour racheter le lieu et lancer un projet ambitieux, ce qui pourrait apparaître comme une première victoire.

Seulement plusieurs interrogations demeurent : la Déclaration d'Intention d'Aliéner (DIA) à été signée le 25 septembre, cela fait donc un mois que les services municipaux sont au courant! Ensuite, nous attendons une confirmation officielle de la part des collectivités locales sur la prise de décision concernant la préemption des Etablissements Piana. Enfin, nous sommes conscients que le besoin de parking est réel, mais celui-ci doit être couplé à d'autres usages et surtout doit être pensé pour pouvoir évoluer dans le temps, mais surtout nous voulons savoir si le bâtiment sera conservé, et si oui quelle partie!!

Si nous atteignons 2000 signataires du quartier, la pétition se verra inscrite à l'ordre du jour du prochain Conseil d'Arrondissement où nous pourrons présenter nos convictions et l'avancée du diagnostic !

A 10 000 signataires marseillais, le prochain Conseil Municipal devra prendre en compte ce qui aura été révélé par le diagnostic, mobilisons nous, faisons entendre notre voix!!!

Envoyez vous aussi la lettre aux élus et décideurs, afin qu'ils ne puissent plus ignorer ce qu'il se passe!



Camille compte sur vous aujourd'hui

Camille BERTELLI a besoin de votre aide pour sa pétition “ALT + : Donnons une seconde vie à la Ferronnerie Piana à Marseille ! Empêchons sa démolition !”. Rejoignez Camille et 4 528 signataires.