Petition update

Pétitions déposées à Paris, le procès continue ce 23/07 - Last news : trial's second part today

solidarité RÉPRESSION.GRÈCE
France

Jul 23, 2015 — Bonsoir,

après une journée entière pour les manifestants grecs interpellés le 15/07, le procès va continuer demain à Athènes et ce sera la parole à la défense et aux témoins. Plus de 2200 signatures avaient été récoltées ce matin, en Grèce et dans le monde grâce à votre soutien exprimé en signant la pétition en ligne.

Nous serons bientôt 1700 seulement en ligne, nous devons continuer à diffuser cette pétition pour récolter un maximum de signatures et ainsi augmenter la pression sur les responsables en Grèce pendant le procès et obtenir l'abandon des poursuites !

Notre mobilisation est essentielle pour les militant-e-s et les syndicalistes poursuivis.

Vous trouverez par ailleurs ci-dessous quelques résumés (français, anglais et grec) de la journée qui viennent de nous être transmis depuis Athènes.
-------------------------------------------------------------------
Dépôt des pétitions ce matin à Paris :
une délégation de signataires reçue à l’ambassade de Grèce en France !

Une version de la pétition mise à jour de ce matin a été remise ce matin à 11h à l’ambassade de Grèce. Une délégation de signataires a été reçue ce matin. L’ambassade nous a assuré qu’elle allait bien remettre aux autorités compétentes à Athènes notre demande.

Mais il faut continuer, car nous n’avons toujours pas été entendus et les manifestants contre le nouveau mémorandum continuent à être poursuivis en justice…
------------------------------------------------------------
Communiqué unitaire de soutien aux miltant-e-s anti-austérité.
En France, des associations et des organisations syndicales et politiques expriment leur solidarité...

C’est l’autre bonne nouvelle de la journée : la parution d’un communiqué de solidarité unitaire et large en France.
Parmi les tous premiers signataires on retrouve des syndicats (Solidaires), des associations du mouvement social (Attac, CADTM, Fondation Copernic, Effronté-e-s, Organisation de Femmes Egalité) et des partis politiques (Antarsya France, Ensemble, NPA, PCOF).

Vous retrouverez le texte en PJ. Comme nous, il affirme qu’en Grèce il faut s’unir pour dire “non à la répression des militant-e-s anti-austérité” Relaxe immédiate et réclame leur “relaxe immédiate”.

La liste des organisations signataires peut évidemment encore s’élargir.
Nombreux parmi vous ont demandé une prise de position de leur syndicat notamment. Vous pouvez évidemment leur transmettre ce texte.
Si votre syndicat, ou votre organisation, souhaite le signer, ils peuvent aussi nous envoyer un mail, nous transmettrons au collectif unitaire :
soutien.grecs.reprimes@gmail.com

----------------------------------------------------------------
Résumé de la première journée de procès :

Aujourd'hui a commencé le procès de huit des personnes arrêtées le 15 Juillet 2015, avec une procédure accélérée, malgré la demande de report très raisonnable déposé par les avocats de la défense, vu qu’ils avaient reçu les documents officiels d’accusation la veille, ce mardi, de telle sorte qu’ils n’ont pas eu suffisamment de temps pour se préparer.

Il faut noter que le non-octroi d'un report est un phénomène sans précédent dans les procès de ce genre.

Aujourd’hui la parole était à l’accusation. Les témoins de la police, pourtant chargés de l'application de la loi, se sont systématiquement empêtré dans des contradictions lors de leurs témoignages.

Le procès se poursuit aujourd'hui avec la parole à la défense et la déposition des témoins.
Nous devons continuer à recueillir des signatures et des motions de soutien.
Avant-hier, déjà plus de 2176 signatures et 72 motions de soutien d’organisations avaient été récoltées.
La solidarité s’organise : les annonces et les déclarations de solidarité avec les personnes arrêtées les 15 Juillet, par des syndicats, des organisations politiques, des collectifs et des intellectuels de Grèce ou à l'étranger...

Rassemblement jeudi 23/07/2015 devant le tribunal à Athènes dès 9h 30

Résumé réalisé à partir d’informations de l’OKDE-SPARTAKOS (organisation membre d’ANTARSYA) et dont font partie 2 des syndicalistes poursuivis.

--------------------------------------------------------------------------------
Last news of the day :

The trial is difficult and it was obvious that there is a serious line of strictness against the arrested protesters. For example, even though the lawyers took the official accusations just yesterday and they tried to change the day of the trial in order to get more prepared and gather more signatures etc, the judges didn't permit it.

Tomorrow is the second half of the trial, in order to listen the statements to the witnesses.

Let’s share the online petition, we need to keep on mobilizing !

A demonstration of some of the petiton supporters took place this morning at 11 am in front of the Embassy of Greece in Paris.
--------------------------------------------------
Some french organisations (unions, associations, political parties...) have signed a common short declaration. You’ll find an english translation below :

“Greece : Stop the repression of anti-austerity protesters
Drop all charges immediately

On Wednesday July 15th, the Parliament voted for a third memorandum imposing new austerity measures on the Greek workers and people. At the same time, ADEDY, the main public sector workers' union demanded the "abolition of the memorandum" and the "cancellation of the debt".

On that evening, 15,000 people protested against the vote in Parliament. The protest was brutally scattered by the "riot" police on Syntagma Square.

On July 22nd, 14 anti-austerity protesters will appear in Court, risking jail sentences.

Among these 14 protesters, two are union activists, one is a youth social worker and the second is Secretary of the Union of the Bookstore Workers of Attica. They risk a sentence of 3 months' imprisonment plus a suspended sentence of 3 years. They are charged with private property damage, disturbance of the peace, insult and attempted assault against the police.

We firmly stand in complete solidarity with the protesters mobilized in Athens in the wake of the NO that came out of the July 5th referendum in Greece.

We demand from the Greek authorities the immediate clearing of all charges against the two union activists and all the other arrested protesters.

We firmly condemn the use of violence by the Greek government against the youth and the workers who take to the streets their protest against austerity.

First organizations :
Antarsya France, CADTM, Attac, Effronté-e-s, Fondation Copernic, Organisation de Femmes Egalité, PCOF, Solidaires, Ensemble, NPA.”
------------------------------------------------------------------------------

ΓΙΑ ΤΗΝ ΠΡΩΤΗ ΜΕΡΑ ΤΗΣ ΔΙΚΗΣ ΤΩΝ ΣΥΛΛΗΦΘΕΝΤΩΝ της 15.7.2015
Άρχισε σήμερα η δίκη των 8 από τους συλληφθέντες της 15ης Ιουλίου 2015, με fast track διαδικασία, παρά το εύλογο αίτημα αναβολής που κατατέθηκε από τους/ις συνηγόρους υπεράσπισης, οι οποίοι/ες παρέλαβαν την επίσημη δικογραφία χτες, Τρίτη, στη 1 μ.μ., με αποτέλεσμα να μην έχουν προλάβει να προετοιμαστούν επαρκώς. Να σημειωθεί ότι η μη χορήγηση αναβολής είναι πρωτόγνωρο φαινόμενο σε δίκες τέτοιου είδους.
Αλγεινή εντύπωση προκάλεσε η ίδια η διαδικασία, ενώ οι μάρτυρες κατηγορίας αστυνομικοί των ομάδων καταστολής, έπεφταν συστηματικά σε αντιφάσεις κατά τη διάρκεια των καταθέσεών τους.
Η δίκη συνεχίζεται αύριο, με τις καταθέσεις των μαρτύρων υπεράσπισης.
Παράλληλα συνεχίζεται η συλλογή υπογραφών και ψηφισμάτων αλληλεγγύης.Μέχρι στιγμής έχουν συγκεντρωθεί 2.176 υπογραφές και 72 ψηφίσματα, ανακοινώσεις και δηλώσεις συμπαράστασης στους συλληφθέντες της 15 Ιούλη - από σωματεία, πολιτικές οργανώσεις, συλλογικότητες και διαννοούμενους, από την Ελλάδα και το εξωτερικό.
Καλούμε όλους τους/ις αγωνιστές/ίστριες της αριστεράς και του εργατικού κινήματος σε συγκέντρωση συμπαράστασης, αύριο Πέμπτη, 23.7.2015, 9.30 π.μ., στο κτίριο Προκάτ 2, στα Δικαστήρια της Ευελπίδων.
ΟΚΔΕ -ΣΠΑΡΤΑΚΟΣ


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.