Strasbourg - Stop aux dérives du Marché de Noël

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


Nous, Strasbourgeois citadins et citoyens, n’en pouvons plus de ce Marché de Noël qui pendant cinq semaines nous dépossède de notre ville au prétexte d’une tradition qui remonte à la Renaissance.
   En quoi la tradition est-elle respectée quand, chaque année à coups de surenchère commerciale et sécuritaire, notre cité est transformée en bunker illuminé où nous, citadins et citoyens ne pouvons plus vivre, nous rencontrer et circuler normalement ?
   En quoi la tradition est-elle respectée quand l’usage de notre ville est confisqué par deux millions de touristes auxquels on promet magie et féérie  ? 
   Et comment peut-on parler de magie de Noël quand les patrouilles et les fouilles sécuritaires obstruent nos rues ? Quand les passages obligatoires par des checkpoints polluent notre quotidien ? Quand les transports publics amputés de nombreuses stations,  nous empêchent d’arriver au centre-ville ? Quand nos places sont monopolisées par des centaines de chalets marchands ?
En fait de tradition,  le concept de Strasbourg capitale de Noël créé en 1992, est d’abord une marque déposée. D’année en année il étend son emprise marchande aux dépens du vivre ensemble obérant nos lieux de vie et de rencontres par une privatisation silencieuse et coûteuse.

   A trois mois des prochaines élections municipales, nous, Strasbourgeois citadins et citoyens, exaspérés par cette dépossession de notre ville qui s’accentue au fil des ans, interpellons les candidat(e)s à la mairie. Nous attendons qu’ils nous disent comment ils entendent stopper les dérives marchandes et sécuritaires de Strasbourg Capitale de Noël. Comment ils comptent mettre en œuvre des mesures effectives limitant les déferlantes du tourisme de masse et redonnant aux Strasbourgeois comme aux visiteurs le sens des fêtes de fin d’année.

Strasbourg, 14 décembre 2019
Premiers signataires :
-       Association Petite France
-       Association des habitants du quartier-gare