Pétition fermée

Formez mieux les personnes recueillant le récit des exilés souffrant de psychotraumatisme

Cette pétition avait 34 signataires


Les personnes qui ont fui la guerre, la torture et la répression portent le poids d’une histoire douloureuse à restituer et difficile à entendre. Faute d’accompagnement, ces hommes et ces femmes livrés à la précarité et à des procédures administratives complexes ont souvent toutes les peines du monde à partager leur "récit". Leur état de santé, leur capacité à faire entendre leur besoin de protection à l’Ofpra et à la CNDA, et avec cela leur avenir tout entier ainsi que celui de leurs enfants, en dépendent.

Nous vous demandons donc de mieux former les personnes recueillant le récit des exilés souffrant de psychotraumatisme.

Une formation professionnelle systématique et nationale, aux problématiques du psychotraumatisme (atteintes psychiques et de la mémoire, manifestations somatiques diverses, lien à l’autre..) est nécessaire. Ces formations doivent être dispensées de manière autonome par des organisations professionnelles et soignantes, être inscrites dans la durée et impliquer les différents niveaux de responsabilité (structures associatives, acteurs administratifs et sociaux, soignants…).

La qualité de l’interprétariat est indissociable de la capacité à entendre le psychotraumatisme. Il est donc urgent de prévoir des moyens adéquats.

Pour élaborer cette proposition, nous, citoyens et professionnels engagés dans l'accueil des demandeurs d'asile, nous sommes réunis le 15 novembre 2019 à l’initiative du Centre Primo Levi autour de trois experts : Pascal Brice, ancien directeur de l’Ofpra, Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, psychologue clinicienne et professeure d’anthropologie et Céline Schmitt, porte-parole du Haut-Commissariat aux Réfugiés en France.



Centre compte sur vous aujourd'hui

Centre PRIMO LEVI a besoin de votre aide pour sa pétition “Agnès Buzyn: Un accès à une couverture maladie pour tous”. Rejoignez Centre et 33 signataires.