Chlordecone - Pour un dépistage gratuit !!

0 a signé. Allez jusqu'à 10 000 !


Pour le remboursement du test médical de dépistage,dans le sang, de la molécule de CHLORDECONE(Képone, Mérex…)

Chers compatriotes de Martinique et de Guadeloupe.

Dans nos territoires des amériques devenus en 1946,départements français d'outre-mer, la seule voix audible atoujours été et est toujours celle des intérêts économiques. Singulièrement ceux tournés à l’exportation, vers la France, de produits issus de la monoculture, d’abord la canne  à sucre puis la banane. Dans une recherche perpétuelle de productivité et de rentabilité, s'est opéré, au détriment de la santé des populations implantées sur ces territoires caribéens , un durable et massif empoisonnement

Nos vies et nos espaces de vies, les biens communs à toute humanité que sont l’eau, la terre, ont été pollués pour des siècles, par ce pesticide chimique, organochloré, hautement toxique et résistant, couramment appelé :LA CHLORDÉCONE.

Cet agent a été largement répandu, sur les terres agricoles, pendant une période d’au moins 20 ans ( 1972-1993). Interdit aux Etat Unis depuis 1977, ce n’est qu’en 1990 qu’il a été interdit en France, mais a bénéficié  d’une dérogation de 3 ans sur nos territoires. Sauf qu’en 2002, des tonnes de produits étaient  découvertes dans un hangar en Martinique et certains agirculteurs, encore récemment,en 2017, avouaient avoir continué à en faire usage bien après l’interdiction.

Ce désastre écologique constitue, sans aucun doute, le plus grand scandal sanitaire de l'histoire contemporaine martiniquaise .

Par croisement de données, il est admis que plus de 92% de la population Martiniquaise et 95% de la population Guadeloupéène seraient contaminés par cette molécule, dont il est considéré, à minima, qu’elle est bien un autre pertubateur endocrinien, qui vient s’ajouter à une longue liste qui nous atteint déjà ! Il est aussi qualifié de cancérogène probable et à ce titre la Martinique détient le triste record mondial des cancers de la prostate. La molécule Chlordedone serait également à l’origine d’une infécondité masculine transgénérationnelle, de naissances prématurées,de diminution du quotien intellectuel des nouveaux nés, de malformations fœtales, d’endométrioses précoces, d’infertilité féminine...

Quant aux études lancées à partir de 2010 qui auraient permis de corroborer ces données, elles ont tout simplement été arrêtées en 2014, leur financements ayant été retirés par l’INCA (Institut national du cancer) alors dirigé par Agnès Buzyn, désormais Ministre de la Santé et des Solidarité du gouvernement Philippe.


Pire, l’Europe et la France (France qui aurait pu adopter des mesures plus protectrices de la santé de ses  populations) ont, depuis 2013 multiplié par 5 , pour la Martinique et la Guadeloupe uniquement, les limites maximales de résidus ( LMR) autorisées de ce poison dans nos aliments, végétaux, viandes, poissons. Limites plus importantes pour nos territoires que pour le territoire héxagonal !! Faisant encore de nous des citoyens entièrement à part ! C’est inadmissible !!u

NOUS AVONS LE DROIT DE SAVOIR

Le taux d'intoxication par la molécule de CHLOREDECONE des populations peut être clairement quantifié par un test biologique existant. Mais il nous en coûtera près de 140€ pour y avoir accès, puisque malgré que nous en soyons au Plan 3 Chlordeconne, l’Etat ne consent pas à l’intégrer dans les examens remboursable par la Sécurité Sociale !

Aussi, afin qu’en pleine conscience, nous apprenions à vivre avec cet empoisonnement quotidien et pour accéder à ce droit légitime de la connaissance de notre intoxication, nous exigeons ne pas être en plus de victimes sanitaires, des victimes économiques.

 Chers compatriotes de Martinique et de Guadeloupe, alors qu’en octobre 2018 a été annoncée par le Gouvernement et singulièrement la Ministre des Outre-Mer, Annick GIRARDIN, l’organisation d’une grande Conférence sur le  Chlordécone, faisons entendre nos voix afin que le principe de solidarité,cher à la République Française, nous soit appliqué et puisse pleinement jouer son rôle dans ce contexte de crise sanitaire.

En signant cette pétition, exigeons :

- Le remboursement de ce test pour tous.

 - La mise en place d’une politique sanitaire massive et active de suivi médical des populations impactées 


- L’ouverture d’une enquête parlementaire 
 

POUR LA FÉDÉRATION SOCIALISTE DE MARTINIQUE 

La 1ère Secrétaire Fédérale 

Béatrice BELLAY 



FÉDÉRATION SOCIALISTE DE MARTINIQUE compte sur vous aujourd'hui

FÉDÉRATION SOCIALISTE DE MARTINIQUE a besoin de votre aide pour sa pétition “Agnès BUZYN : Chlordecone - Pour un dépistage gratuit !!”. Rejoignez FÉDÉRATION SOCIALISTE DE MARTINIQUE et 8 370 signataires.