Pour une refonte profonde des emplois du temps au lycée Honoré d'Estienne d'Orves (Nice)

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
FCPE du lycée Honoré d'Estienne d'Orves (Nice) a lancé cette pétition adressée à Administration du lycée Honoré d'Estienne d'Orves et à

Cette année, les emplois du temps des élèves au lycée sont chaotiques pour presque toutes les classes : signez cette pétition pour que l'administration améliore les emplois du temps en corrigeant : 

- les erreurs et les oublis de matières et options

- les journées à rallonge souvent remplies d'heures de permanence

- certains cours (langues notamment) placés systématiquement à des horaires difficiles 

 

Liste des dysfonctionnements, oublis, incohérences…

 

  • Des enchaînements d’heures dans la même matière, qui mettent en péril les apprentissages : 

 

- 2 journées de 6 heures de maths en Terminale S (réparties, après un léger ajustement, en 1 journée de 6h, 1 journée de 5h et 1 journée d’une heure)

- 4 heures d’économie d’affilée (SES) en Terminale ES une semaine sur deux et 3 heures l’autre semaine
-  3 heures de philosophie et 3 heures d’histoire géographie en Terminale ES 

 

  •  Des oublis de matières ou d’heures de cours : 

 

- Nissart : les élèves de Terminale ESqui ont choisi cette option ne l’ont pas dans leur emploi du temps
- Anglais approfondi en terminale L : il manquerait plusieurs heures de cours (4h ou 5h au lieu de 7h prévues)
- Histoire des arts : heures absentes pour certains élèves de terminale L

  • Un cumul d’options désormais impossible, alors qu’il est légal : 

- Un élève avait pris japonais et latin en 2nde, il ne peut plus poursuivre en 1re ; le proviseur adjoint, monsieur Opheltes, a affirmé que ce n’était pas permis, alors que c’est tout à fait légal (confirmation du service juridique de la FCPE)
- Un élève de première suivait les cours de japonais et de latin : en terminale, les 3 heures de japonais tombent en même temps que le latin. Or le lycée est tenu, légalement, d’assurer une continuité des cours au cours du cycle terminal (première et terminale)
- Un élève de Terminale S qui suivait les cours de Nissart et de latin en 2ndeet 1rene peut plus les suivre, les 2 heures de Nissart ayant lieu en même temps que le latin
- Les élèves de la section européenne espagnole n’ont pas pu choisir latin (monsieur Opheltes leur a dit que c’était impossible, appelant certains parents), alors que le cumul des deux est légal, d’autant plus que la section européenne est un parcours et le latin un enseignement facultatif.

  • Des heures de cours en effectif réduit mal répartis dans la semaine

- exemple, avec une matière en demi-groupe le lundi, l’autre demi-groupe ayant cours le mercredi ou le jeudi. Les enseignants et les parents demandent depuis plusieurs années que ces heures en demi-groupe ne soient pas trop éloignées, pour faciliter les enseignements.

  • Des journées et demi-journées trop chargées : 

- Grec : les élèves de terminale S doivent suivre une heure de cours entre 13h et 14h le mercredi, en ayant cours 6h d’affilée entre 8h et 14h, sans pause déjeuner
- Les élèves de 1reES2 ont 3 journées 8h-18h, avec trois heures de pause déjeuner à chaque fois.
-  Les élèves de 1reS3 ont 3 heures de pause le lundi (8h-18h), 3 heures de pause le mardi voire 4 heures une semaine sur 2(8h-18h), et 4 à 5 heures de pause le jeudi (8h-18h)

  • De multiples « trous »  dans les emplois du temps, qui allongent les journées

- 4 heures de pause le vendredi pour une terminale ES entre 12H et 16h, avec une journée commençant à 9h et finissant à 18h
- 4 heures de pause le mardi en 2nde4 pour une partie de la classe, entre 10h et 14h, avec une journée commençant à 8h et finissant à 18h.
- Des cours de langue le plus souvent positionnés entre 16h et 18h ou au moment du déjeuner, privant parfois les élèves de pause déjeuner

  • Des emplois du temps peu lisibles et pas remis aux élèves :

- Ils ne figurent pas sur Pronote et n’ont été distribués aux élèves que dans certaines classes. Dans la majorité des classes, ils ont été dictés par les professeurs principaux, ce qui a été une source d’erreurs importante, sur les noms des professeurs, les numéros des salles, les groupes d’élèves, etc.
Résultat,des élèves de terminale ST2S ont attendu plusieurs professeurs, n’ayant pas les mêmes informations et n’ont eu que 5 heures de cours en une semaine. En terminale STMG, un enseignant a attendu ses élèves en vain. 
- Les professeurs n’ont pas pu consulter les plannings avant la rentrée, selon un de leurs représentants, ce qui ne leur a pas permis de vérifier leurs classes et leur nombre d’élèves et de pointer les erreurs. Ils ont eu une photocopie le jour de la rentrée.
- Les dénominations de l’emploi du temps ne sont pas toutes comprises par les enseignants et les élèves : exemple, avec « Q1 18/36 », le mélange entre les groupes (tantôt A et B, ou 1,2,3) et les semaines (A et B)
- Enfin, des emplois du temps un peu ajustés ont été remis aux professeurs principaux ce vendredi 7 septembre au soir, mais une partie d’entre eux ne pourront pas être mis en œuvre avant plusieurs jours. Les ajustements étant à la marge, ils ont souvent généré d’autres problèmes, augmentant le nombre de « trous » dans les emplois du temps.

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !