Pour que les agresseurs ne soient plus nommés lors de manifestations culturelles.

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


Vendredi 28 mars 2020, un pédophile notoire s'est vu décerné le César du meilleur réalisateur de la part de l'Académie des Césars.

Des professionnel(le)s du cinéma ont eu la réaction humaine et juste de quitter la salle à cette annonce. D'autres sont restés et ont même applaudi cette personne.

Comment peut-on applaudir un homme accusé à 12 reprises, et surtout, condamné pour avoir eu une relation sexuelle avec une jeune fille mineur âgée de 14 ans à l'époque des faits, alors qu'il en avait 43 ans ? 

L'académie des Oscars ayant eu le courage d'exclure cet homme.

Les personnes en charge des manifestations culturelles (qu'elles soient musicales, cinématographiques, sportives, etc.) et des cérémonies de récompenses, se doivent de garantir l'intégrité morale des personnes nommées.

A ce titre, elles se doivent de refuser purement et simplement la nomination de toute personne ayant eu une condamnation judiciaire, à partir du moment ou celle-ci est criminelle ou délictuelle.

Cela passe par l'inclusion dans leur charte d'un article disposant que << Toutes les personnes ayant été condamnées pour des faits criminels ou délictuels ou sur lesquelles reposent de fortes présomptions d'avoir commis des faits criminels ou délictuels, ne pourront concourir lors des prochaines cérémonies visant à attribuer des récompenses >>.

Reconnaître cela serait reconnaître la souffrance des femmes et de TOUTES LES FEMMES. Nous ne pouvons plus tolérer que des personnes déviantes restent impunies.

N'hésitez pas à signer et à partager le plus possible (Facebook, Twitter, Instagram).

Cela s'adresse également à l'Académie des Césars, ainsi qu'au Gouvernement Français