Victoire

Contre la fermeture d’un demi-poste d'ATRF au lycée Camille Saint-Saëns à Rouen

Cette pétition a abouti avec 269 signatures !


Ni notre structure en nombre de classes ni le nombre d’élèves prévus pour la rentrée 2018 ne connaîtra de modifications pour la rentrée prochaine pourtant le demi-poste d'Adjoint Technique de Laboratoire en Sciences de la vie et de la terre de Sandrine Butelet sera supprimé pour la rentrée 2018 dans notre établissement.

Notre collègue effectue actuellement 21 heures en Sciences de Vie et de la Terre et 21 heures en Sciences physiques en tant qu'Adjoint Technique de Recherche et de Formation au lycée Camille Saint-Saëns. Le demi-poste de SVT a été supprimé. Notre collègue doit pouvoir rester, son demi poste doit être maintenu.

Nous en avons besoin pour que tous les TP des élèves puissent se tenir dans des conditions décentes de manipulation et d'apprentissage.

Du fait de la structure de notre établissement, qui limite le nombre de salles existantes pour les TP, le maintien de ce poste est nécessaire faute de quoi la sécurité des TP ne sera pas assurée et les élèves ne pourront pas bénéficier de l'enseignement prévu dans le cadre du programme.

Nous avons besoin de ces heures pour que les conditions de travail de nos collègues Adjoints Techniques de Laboratoire et enseignants de sciences ne soient pas dégradées.

Nous en avons besoin pour éviter une dégradation de l'ensemble des emplois du temps de l'établissement que cette suppression ne manquerait pas d'entraîner dans le cadre de l'organisation des enseignements en « barrettes ».

Les collègues, les élus, les représentants syndicaux, SNES-FSU, CGT Educ'Action et SNFOLC du lycée et du collège Camille Saint-Saëns demandons le maintien du poste de Sandrine Butelet.

 



Marie-Pierre compte sur vous aujourd'hui

Marie-Pierre CRIBIER a besoin de votre aide pour sa pétition “A Monsieur le recteur de l'académie de Caen et Rouen: Contre la fermeture d’un demi-poste d'ATRF au lycée Camille Saint-Saëns à Rouen”. Rejoignez Marie-Pierre et 268 signataires.