Îlot Foch à Saint-Jean-de-Luz, L'Affaire du parking public, On ne vous a pas tout dit !

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !


Un projet imposé par une municipalité sourde à toutes demandes de réelle concertation

  • Des discussions verrouillées par des invariants (éléments non discutables) relatifs aux sujets les plus critiques pour imposer la configuration globale du projet
  • Une concertation organisée en 2018 qui ne recueille que 378 réponses seulement... (à comparer aux 3 000 réponses obtenues pour le sondage sur la couleur de la toile de chapiteau du kiosque de la place Louis XIV)
  • Un projet jamais évoqué durant la campagne électorale de M. Peyuco Duhart en 2014
  • La majorité recueillie par M. Jean-François Irigoyen lors des dernières élections municipales (36 voix d’avance sur l’ensemble de l'opposition) ne lui confère qu’une légitimité très limitée pour passer outre les objections à ce projet de parking exprimées par les groupes de l'opposition municipale

Il s’agit d’un véritable passage en force !

NON à un projet ABSURDE, DISPENDIEUX et DÉVASTATEUR !

ÎLOT FOCH. Un projet de parking souterrain sur le port, aux conséquences désastreuses.

GARDENA, association pour la défense du patrimoine luzien, est favorable à un réaménagement du secteur mais dans le cadre d’une indispensable politique de développement durable, ce qui implique, entre autre, la limitation du tout voiture en centre-ville, le développement des mobilités douces, des parkings relais en entrées de villes reliés par des petites navettes électriques bien cadencées ou encore la mise en place de dérivation vers l’arrière-pays ou l’autoroute afin d’éviter les embouteillages récurrents du côté gare.

En clair, Il s’agit d’avoir, d’abord, un vrai plan stratégique de circulation, global et local, à ce jour toujours gardé secret, à supposer qu’il existe ?

Le projet de parking public souterrain Foch (450 places sur 7 niveaux), construit sur le port, zone choisie par la mairie, est quant à lui, une « aberration » à plusieurs titres :

  1. Développement durable ? Un aspirateur à voitures en plein centre-ville qui augmentera bruit, pollution et embouteillages…
  2. Circulation ? Un cauchemar probable ! Saturation des secteurs rue Marion Garay, et rond-point de la gare
  3. Qualité Urbaine ? Défiguration de l’avenue de Verdun - site inscrit - par de larges rampes d’accès voitures, rehaussées sur plusieurs mètres en vague, ou munies de batardeaux (anti-inondations).
  4. Risques Techniques ?  Construction du parking souterrain de 7 étages en zone partiellement « inondable ». Le PPRI (Plan de Prévention des Risques Inondations) révisé, qui doit détailler les risques engendrés par les effets combinés de crue de la Nivelle, de submersion marine et de la montée des eaux liée au réchauffement climatique, ne serait pas disponible avant mi-2021. Pourquoi une telle précipitation dans la prise de décision malgré les mises en garde du Préfet ?
  5. Sécurité ? Évacuation en cas d’inondation, de séisme, d’incendie… ?
  6. Risques Chantier ? Excavation et construction, en zone de marais. Très probable déstabilisation du sol et des immeubles avoisinants, souvent construits sur pilotis bois (voir les dégâts causés par  les « Érables » toujours non soldés malgré les garanties de la mairie de l’époque… ?) Indemnisations des riverains ?
  7. Déchets de chantiers, salés et/ou pollués… ?  Près de 120 000 m3. Traitement, stockage : où et comment ?
  8. Risque Économique ? La solution préconisée par la mairie aurait un coût de construction et d’exploitation au moins double de celui d’un parking aérien pour un nombre de places créées équivalent, à Marañon / Ravel, derrière la gare… Le Maire Jean-François Irigoyen a dit (campagne électorale) que son parking souterrain ne coutera rien aux luziens ? C’est faux ! En fait, cela représenterait en première estimation un manque à gagner pour les finances municipales de près de 20 M€. Avec ces économies, la mairie peut mettre des parkings ailleurs et améliorer la vie des luziens !

Le projet ÎLOT FOCH, décidé depuis longtemps, unilatéralement, et imposé en toute opacité mérite d’être « véritablement discuté » avec les luziens !

Le parking Foch, en zone inondable, sur le port, devant la vieille ville historique, est une aberration. Aussi, l’Association GARDENA, invite les amoureux du Pays Basque et de Saint-Jean-de-Luz, résidents ou d’adoption, à signer cette pétition pour :

  1. S’OPPOSER AU PROJET DU PARKING PUBLIC SOUTERRAIN FOCH DU PORT,
  2. DEMANDER UNE ÉTUDE ALTERNATIVE, DERRIÈRE LA GARE,
  3. DEMANDER A ÊTRE CONSULTÉS POUR CES PROJETS STRUCTURANTS.

Pour plus de détails, rendez-vous sur le site de l'association.

Pour soutenir les actions de l'association, une cagnotte est à votre disposition.