Le maire de Grenoble doit annuler le concert de Bertrand Cantat à la Belle Electrique

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Le mercredi 13 mars 2018, un concert de Bertrand Cantat est prévu à la Belle Electrique, à Grenoble. Devant ce choix de programmation, nous interpellons l’équipe municipale et l’ensemble des acteurs participant à la programmation de ce lieu culturel aujourd’hui incontournable dans l’agglomération grenobloise.

Depuis le mois d’octobre 2017, l’impunité et le silence qui entourent les violences masculines envers les femmes sont mises à mal. En effet, de nombreuses femmes ont le courage de prendre la parole et de dénoncer les nombreuses agressions, attaques, insultes dont elles sont victimes dans leur quotidien. Grâce au courage de ces femmes et à ce mouvement de libération de la parole des victimes, de nombreux agresseurs se voient enfin contraints de répondre de leurs actes.

Chaque année en France, ce sont entre 110 et 130 femmes qui sont tuées, selon les chiffres officiels, par leur conjoint ou ex-conjoint. Pourtant le féminicide n’est toujours pas reconnu en droit français et aucune action gouvernementale n’est mise en place pour lutter contre cette ultime forme de violence faite aux femmes. Les hommes criminels sont généralement excusés par les médias comme on l’a encore vu récemment avec le féminicide d’Alexia Daval, ceux-ci trouvant toujours « une bonne excuse» à l’agresseur, allant jusqu’à inverser la culpabilité et la responsabilité du crime sur la victime, ou osant parler d’“accident”.

C’était déjà le cas pour Bertrand Cantat, qui a assassiné à coup de poings son ex compagne, Marie Trintignant. En Novembre 2017, une enquête du Point donnait de nouveaux éléments sur des faits de violence très graves envers ses anciennes compagnes, pour lesquels il n’a, à ce jour, jamais répondu devant la justice.

Bertrand Cantat a été une figure culturelle emblématique de la gauche française. C’est sans doute une des raisons qui explique pourquoi la plupart des organisations de gauche ne prennent pas clairement position pour dénoncer les violences qu’il a exercées contre des femmes, jusqu’à la mort.

Il n’est ici pas question d’art, de censure ou de remise en cause du talent de Bertrand Cantat. Ce qui nous semble problématique est de programmer une personne ayant commis un féminicide, et qui s’est positionnée en tant que victime alors qu’il est meurtrier, niant ainsi l’essence de son acte.

Nous dénonçons le choix de programmer Bertrand Cantat et ainsi de participer à la promotion de cet artiste, et par là même, de valoriser un homme connu pour ses actes de violence envers les femmes.

Monsieur le maire, mesdames et messieurs les élu-e-s, les programmateurs/trices de la belle électrique, par ce choix de programmation, quel message politique pensez-vous envoyer aux Grenoblois-e-s ? Pour nous, ce choix est politiquement scandaleux et fait obstacle à la lutte contre les violences envers les femmes.

Par cette pétition, nous demandons donc que soit annulé ce concert.



féministes grenobloises compte sur vous aujourd'hui

féministes grenobloises a besoin de votre aide pour sa pétition “Éric Piolle: Le maire de Grenoble doit annuler le concert de Bertrand Cantat à la Belle Electrique”. Rejoignez féministes grenobloises et 894 signataires.