Sauvons nos trottoirs!

0 have signed. Let’s get to 100!


SAVIEZ VOUS QUE :

En raison du Plan directeur des trottoirs, plusieurs quartiers de St-Hyacinthe perdront jusqu’à 50% de leur réseau de trottoirs d’ici quelques années (principalement celui des rues résidentielles) et que les futurs développements domiciliaires seront construits sans trottoirs?

CONSIDÉRANT :

1.       Que la municipalité est responsable de la voirie et de la sécurité de ses citoyens ET qu’aucune instance gouvernementale [1] ne peut s’ingérer dans sa gestion, même si elle trouve le plan déplorable;

2.       Que près de 30% des accidents avec dommage corporels impliquant au moins un piéton surviennent sur des rues résidentielles;

3.       Qu’un réseau de trottoirs discontinu contribue à la motorisation des familles, causant un impact majeur sur leur budget et, le cas échéant, nourrit l’isolement, particulièrement chez les personnes âgées en raison de l’insécurité routière perçue;

4.       Que la moitié des citoyens de St-Hyacinthe ont 45 ans et plus et que la marche est très valorisée par eux pour prévenir plusieurs maladies (diabète, hypertension, maladies cardiovasculaires, obésité, cancer, ostéoporose, arthrite, angoisse, dépression, démence, etc…);

5.       Que dans une journée typique, 12% de tous les déplacements faits dans la région pour divers motifs pourraient être faits à pied plutôt qu’en auto, en raison de leur courte distance (moins de 1,6km)[2];

6.       Qu’un fort potentiel piétonnier augmente la valeur des propriétés, favorise les interactions sociales entre citoyens et augmente la fréquentation des commerces de proximité;

7.       Que plusieurs municipalités québécoises, comme Sherbrooke et Drummondville, se dotent d’une vision d’avenir concernant la marche, le vélo et le transport en commun et l’ont traduite dans un plan d’action qui comprend notamment la réfection et l’augmentation du nombre de trottoirs et d’autres mesures facilitant la mobilité active. En tant que Technopole, St-Hyacinthe devrait être une ville exemplaire comme elle l’est dans d’autres domaines comme la biométhanisation.

8.       Que la ville de Saint-Hyacinthe indique, dans le bilan 2017 de sa Politique environnementale, p.17 : Les travaux en vue de développer les outils pour mesurer la part modale des transports actifs sont en cours et l’organisation vise toujours à accroître l’offre de transport actif dans le cadre de la mobilité durable. La réalisation d’un plan d’action pour encourager le transport actif est envisagée pour le futur.

Nous demandons à la Ville de Saint-Hyacinthe de renoncer à son Plan directeur des trottoirs tel qu’établi et d’élaborer un vrai plan d’action pour encourager le transport actif tel qu’envisagé dans sa Politique environnementale, en concertation avec les citoyens, à chacune des étapes d’élaboration du plan.

[1] MTQ, MAMH, MRC, CISSS, SAAQ.
[2] Estimé à partir de l’Enquête O-D pour une région similaire.



Today: comité transport du CCCPEM is counting on you

comité transport du CCCPEM needs your help with “À Saint-Hyacinthe, sauvons nos trottoirs!”. Join comité transport du CCCPEM and 86 supporters today.