Decision Maker

François Hollande

  • President of the French Republic

Does François Hollande have the power to decide or influence something you want to change? Start a petition to this decision maker.Start a petition
Petitioning Claude Bartolone, Bertrand LOUVEL, Martine Ract Madoux, François Hollande, Gérard Larcher

Un vrai procès pour Christine Lagarde

Le 13 mai 2016 dernier une personne sans domicile fixe de 18 ans, qui s'était introduite dans une maison de Figeac pour y voler du riz et des pâtes "par nécessité", a été condamnée à 2 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Cahors*. Ce 19 décembre 2016, Madame Christine Lagarde vient d'être jugée coupable par la Cour de Justice de la République tout en étant dispensée de peine. Quelle honte pour notre "démocratie" ! Qu'est-ce donc sinon un tribunal d'exception qui vient d'appliquer une décision incompréhensible et injuste au vu de la gravité des faits reprochés ! Faut-il rappeler ici les propos de la présidente de la CJR** : "La décision de la ministre de ne pas exercer un recours en annulation dont les chances de succès n'étaient pas négligeables a rendu, in fine, inéluctable l'appropriation frauduleuse par les époux Tapie de la somme de 45 millions d’euros, ce qui constituait l'aboutissement d'un processus délictuel engagé de longue date." Ainsi donc, Madame Lagarde est coupable, mais dispensée de peine. Est-ce à dire qu'être ministre dispense de toute responsabilité devant la loi ? Voilà maintenant que les puissant-es seraient dispensé-es de la justice ordinaire, et surtout de ses sanctions ! Ce jugement est insupportable et génère colère et ressentiment. Il est dangereux pour la paix sociale dans notre pays. Or, Benjamin Berell Ferencz, qui fut procureur au Tribunal de Nuremberg, considérait qu'"il ne peut y avoir de paix sans justice, ni de justice sans loi, ni de loi digne de ce nom sans un tribunal chargé de décider ce qui est juste et légal dans des circonstances données". Il ne peut y avoir de paix sans justice. La décision prise par la CJR** révèle à quel point notre système démocratique, sous sa forme actuelle, est malade. Elle met également en lumière la fracture qui existe entre le monde politique et les citoyen-nes ordinaires qui ne supportent plus de telles entorses aux principes fondateurs que sont : "Liberté, égalité, fraternité." En effet, n'est-ce pas une terrible illustration de ce qu'écrivait Jean de la Fontaine dans "Les animaux malades de la peste" : " Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir " ? C'est pourquoi, monsieur le Président de la République, Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale et Monsieur le Président du Sénat, par cette pétition, nous exigeons que le droit s'applique à Madame Christine Lagarde comme il s'applique à n'importe lequel des citoyens ordinaires de ce pays. L'ancienne Ministre de l'Économie doit répondre de ses actes devant un tribunal correctionnel ordinaire et en assumer les conséquences. Sans quoi, l'avertissement du procureur Ferencz pourrait bien se traduire dans notre société par de funestes conséquences électorales dans les mois qui viennent… * Jugement d’une sévérité peu commune et incompréhensible ! ** Cour de Justice de la République

Julien CRISTOFOLI
257,712 supporters
Victory
Petitioning François Hollande, Francois Hollande, Manuel Valls, Mesdames et Messieurs les Parlementaires de l'Assemblée Nationale et du Sénat, Guillaume Garot, Bruno Le Roux, Christian Jacob, Philippe Vigier, ...

Stop au gaspillage alimentaire en France !

Pendant des mois, avec des amis et bénévoles de ma commune, Courbevoie, nous avons récupéré trois soirs par semaine les invendus d'un supermarché pour les distribuer aux personnes nécessiteuses, notamment les SDF.  Fort de cette expérience et avec mon ami Mathieu Kassovitz, sensible à cette question, nous avons lancé cette pétition pour obtenir une loi imposant à tous les supermarchés de distribuer leurs invendus. Pourquoi une loi ? En France, aujourd'hui, nous avons: - D'un côté, une classe moyenne qui a de plus en plus de problèmes économiques. En effet, dès le 10 de chaque mois, des millions de Français sont sous l'eau après avoir payé leur loyer et leurs charges. En outre, il y a de plus en plus de SDF dans nos rues. - De l'autre côté, chaque supermarché gâche chaque jour plus de 20 kg de nourriture. C'est impensable avec la crise économique actuelle ! Notre proposition est donc simple et efficace : voter une loi demandant aux supermarchés de donner, soir après soir, tous leurs invendus à l'association de leur choix. Cette proposition, que nous avons donc testée sur le terrain à Courbevoie peut aider à éradiquer une partie de la faim dans notre pays. Le Sénat vient de voter à l'unanimité cette proposition le vendredi 10 avril dernier à travers un amendement dans la Loi dite "Macron". C'est maintenant au tour des députés de voter cet amendement. Des parlementaires de droite comme de gauche soutiennent cet amendement (Frédéric Lefebvre, Alexis Bachelay, Pouria Amirshahi, Guillaume Garot, Jean-Pierre Decool, Thierry Solere, Xavier Bertrand, Jean-Christophe Lagarde, Maurice Leroy, Christophe Premat). Concrètement, cette loi permettra à n’importe quelle association de récupérer des invendus consommables auprès d’un supermarché, et de les distribuer immédiatement, le soir même, aux démunis. Cet amendement dans la loi Macron sera soumis au vote avant l'été, contrairement au rapport du député Guillaume Garot sur la lutte contre le gaspillage alimentaire (qui ne sera pas débattu avant octobre puis voté en 2016).  Par ailleurs, nous avons été reçus à l'Elysée le mardi 5 mai  et le Président de la République, par l'intermédiaire de ses conseillers, nous a apporté son soutien. Si nous sommes des milliers à signer la pétition, nous pourrons pousser les députés et le gouvernement à adopter l'amendement pour légiférer au plus vite.  Vous êtes les ambassadeurs de ce projet. Disons ensemble Stop au gâchis alimentaire ! Arash Derambarsh (élu à Courbevoie) et Mathieu Kassovitz (acteur, réalisateur, et producteur) Voir ici une vidéo du Parisien: Distribution à Courbevoie

Arash DERAMBARSH
210,682 supporters
Petitioning Parquet de Bobigny, Ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, François Hollande

Peines exemplaires pour les 4 policiers dans l'affaire Théo

Le 2 février Théo, 22 ans se fait agresser par 4 policiers lors d'un contrôle urbain à Aulnay-sous-Bois. Il accuse un des policiers de lui avoir introduit une matraque téléscopique dans l’anus. Après cette interpellation brutale, Théo s'est vu prescrire 60 jours d'ITT après une déchirure à l'anus sur 10 cm mais le policier mis en examen pour ce viol présumé se défend de n'avoir pas fait exprès !!! L'IGPN (la police des polices) parle d'un ACCIDENT, et non d'un VIOL.  Ce policier a été démis de ses fonctions tout comme ses trois autres collègues qui eux sont mis en examen pour violences volontaires.  La démission des 4 délinquants sous uniformes ne suffit pas il y aussi la non assistance à personne en danger, la complicité des trois policiers qui étaient présents pendant l'agression. Mr le Ministre de la justice, Il n'est plus possible pour nous, citoyens de vivre avec une justice à deux vitesses ! Il n'est plus possible qu'en 2017 de tels faits soient encore actés dans notre République. Je vous demande de rester soudés pour que Theo devienne un exemple judiciaire pour les peines encourues. À vous, le parquet de Bobigny, je souhaite que des peines exemplaires soient appliquées comme vous savez le faire pour des citoyens lambdas. Je suis une militante et en 20 ans de bénévolat dans le 20 ème arrondissement, j'en ai vu des violences policières mais jamais aucune plainte à l'IGPN n'a aboutie. Je vois en permanence des contrôles en pleine rue. Des jeunes contre un mur humiliés par des fouilles au corps devant des dizaines de riverains. 4 jours de coma pour un, une oreille arrachée pour un autre. J'estime qu'à un moment l'uniforme ne donne pas tous les droits, il reste des policiers intègres et je les salue, il y a aussi des jeunes intègres, donc pas d'amalgame.

VALERIE BENO
153,447 supporters
Petitioning François Hollande

Je ne respecterai pas l'interdiction de manifester

François Hollande et Manuel Valls projettent d'interdire les manifestations. Les signataires ne respecteront pas cette interdiction. Ils manifesteront. Liberté!

Jean François TÉALDI
138,144 supporters
Petitioning François Hollande

Valls, ça suffit !

Monsieur le Président, Depuis 4 mois, nous sommes des millions à exiger le retrait de la loi Travail. Face à nous, le Premier ministre refuse de négocier avec les syndicats et de débattre avec les député.e.s. Il a utilisé le 49-3 pour faire adopter sa loi sans vote à l’Assemblée nationale et veut même nous interdire de manifester. La dernière fois qu'une manifestation syndicale a été interdite, c'était en 1962 pendant la guerre d'Algérie ! L'autoritarisme de Manuel Valls est dangereux et fait monter les tensions dans le pays. Il s’assoit sur les libertés fondamentales et sur la démocratie, il refuse d’entendre l’exigence d’une majorité de françaises et de français sur la loi travail.  Il est minoritaire à l'Assemblée nationale comme dans le pays, il doit démissionner !

Maude ANTOINE
124,997 supporters
Victory
Petitioning Francois Hollande

La limitation du cumul des mandats, c'est maintenant !

Mise à jour du 15 janvier : dans la nuit de mercredi à jeudi, le Sénat a à nouveau limité l'interdiction du cumul des mandats aux seuls députés. Pour s'assurer que le projet de limitation du cumul des mandats soit adopté, aidez-nous à atteindre le chiffre symbolique de 150.000 signatures avant le vote final de la loi le 22 janvier prochain à l'Assemblée nationale. ---- Mise à jour du 12 septembre : Alors que de nombreux députés et le gouvernement appellent les parlementaires à ne pas s'opposer à la limitation du cumul des mandats, la commission des Lois du Sénat vient de rejeter le projet de loi déjà adopté par l'Assemblée nationale, pour tenter de retarder encore sa mise en application. C'est le moment d'amplifier la mobilisation citoyenne pour répondre aux élus qui mettent tout en oeuvre pour que cette loi ne voit pas le jour. Dépassons largement les 100.000 signatures d'ici le début des débats au Sénat, ce mercredi 18 septembre. Merci de signer et diffuser cet appel! --- La limitation du cumul des mandats c'est maintenant ! Malgré l'engagement du Président de la République, malgré la proposition de la Commission Jospin, malgré l'opinion française favorable à la limitation du cumul des mandats, les plus lourdes menaces pèsent sur l'adoption du futur projet de loi. La levée de boucliers de certains parlementaires qui n'hésitent pas à manifester vigoureusement leur opposition à cette réforme, nous fait craindre que la France continue à détenir le record des pays les plus cumulards d'Europe. En effet, de nombreux sénateurs plaident pour que des règles spécifiques s'appliquent au Sénat. Les députés quant à eux invoquent le sacro-saint ancrage local comme si un mandat local non exécutif ne suffisait pas à l'assurer. Jusqu'à quand continuerons-nous d'ignorer que les  lois de décentralisation, en élargissant le champ d'action des collectivités territoriales ont augmenté considérablement les contraintes de gestion, exigeant des président-e-s, vices – président-e-s des conseils régionaux et généraux, maires et maires adjoint‐e de devenir enfin  des élus-e-s à temps plein? Par ailleurs, chacun le sait, la France connaît aujourd'hui une grave crise de la représentation politique et ce n'est pas un hasard si l'abstentionnisme est en train de devenir le plus grand parti de France. Nos concitoyens veulent désormais des dirigeants politiques qui leur ressemblent et qui soient disponibles. Nous devons  prendre toute la mesure de cette attente populaire, car déjà le doute et la défiance se sont installés. Le renouvellement de la classe politique est devenu aujourd'hui une exigence pour que l'exercice de notre démocratie puisse s'ouvrir à tous dans le respect de la parité, de l'égalité  entre les femmes et les hommes et dans la diversité des origines, des générations et des classes sociales. C'est un  enjeu démocratique, d'une société moderne qui avance et qui gagne. Une nouvelle fois, ne laissons pas passer cette chance, limitons les mandats pour faire toute leur place aux femmes et aux diversités. Pour des élus plus disponibles, je signe la pétition. Les associations: Parité, Les Marianne de la diversité

PARITE et Les Marianne de la Diversité
120,017 supporters
Closed
Petitioning sanofi, Marisol Touraine, L'Ordre des medecins, L'Ordre des pharmaciens, François Hollande, Bernard CAZENEUVE, Manuel Valls

SANOFI, retirez du marché les médicaments contenant des additifs cancérigènes

L'azorubine est un colorant alimentaire rouge identifié sous le numéro E122. Il est utilisé dans de nombreux produits tels que les biscuits et la pâtisserie, les desserts instantanés, les entremets, les flans, la confiserie, les yaourts et dans les spiritueux, en cosmétique (savons liquides, gels douches, rouges à lèvres et shampooings), ET dans certains MEDICAMENTS pour les ENFANTS comme le DOLIPRANE PEDIATRIQUE. On le trouve aussi nommé Brillant carmoisin O, Azorubine, Carmoisine, Azorubin S, Rouge Magenta, Acid Red 14, CI Food Red 3. Il est classé dans le groupe 3 au Centre International de Recherches sur le Cancer (CIRC) car il est présumé CANCERIGENE. Les colorants pétrochimiques dont l'azorubine fait partie peuvent induire ou amplifier de l'hyperactivité chez l'enfant, l'effet peut être exacerbé avec des conservateurs comme les benzoates (c'est à dire les additifs de E210 à E215). Plus rarement, un potentiel allergène, de l'urticaire, de l'asthme, divers troubles gastro-intestinaux ; attention aux intolérants aux salicylates et à la tartrazine. Vraisemblablement neurotoxique, l'azorubine est légalement, mais discrètement, autorisée sous forme de laques d'aluminium. Le E122 est actuellement interdit aux USA, en Autriche, en Norvège, en Suède au Canada et au Japon. MAIS PAS EN FRANCE !!! Listé comme probablement CANCERIGENE par l'ARTAC (Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse). Le parlement Européen a décidé qu'à partir du 10 juillet 2010 les produits alimentaires contenant de la carmoisine doivent mentionner sur l'étiquette "peut causer des troubles de l'attention et du comportement chez les enfants". MAIS ce n'est pas SUFFISANT. Nous exigeons, NOUS consommateurs, le retrait des produits contenant de l'azorubine et plus particulièrement du DOLIPRANE PEDIATRIQUE mis sur le marché par le laboratoire SANOFI, et que nous administrons à nos enfants, avec l'aval des professionnels de la santé, pour les soigner!!!  Comment le gouvernement peut il tolérer l'utilisation de l'azorubine? Comment les laboratoires SANOFI peuvent ils impunément et légalement intoxiquer Nos ENFANTS ?!  Comment les médecins peuvent ils encore prescrire le DOLIPRANE PEDIATRIQUE sans être inquiétés? Comment les pharmaciens peuvent ils accepter de nous vendre un produit présumé CANCERIGENE ? COMMENT tout cela est ce possible en FRANCE ? Cette pétition concerne LA SANTE PUBLIQUE et l'avenir de NOS ENFANTS ! Adoptons le principe de précaution.    Sources : -  Département de biochimie et de la nutrition, du Collège des femmes pour Art Science et Education, Université Ain Shams, en Egypte.http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22317828 - Département de zoologie de l'Université du Rajasthan, Jaipur 302004, Inde.http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18222076 - Département de biotechnologie, des ressources alimentaires et des sciences marines Divisionz, PO Box 24885 13109 Safat, Koweït.http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16517526 - Aliments, médicaments et Chemical Toxicology Group, Institut CSIR-indien de la recherche toxicologique, le Mahatma Gandhi Marg, PO Box 80, Lucknow, 226001, UP, Inde.http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4444632/ - Département de biochimie, Faculté de médecine vétérinaire, Université de Beni Suef, Beni Suef-Egypte http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20678534 - Collège Scientifique et Technologique de chimie et de biologie, Yantai Univ., Yantai 264005, Chine http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22417523 - Colorants et de l'Alimentation adultérant Laboratoire de toxicologie, Centre industriel de la recherche toxicologique, Lucknow, en Inde.http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9475082  - Département de chimie, Indian Institute of Technology de Kharagpur, Kharagpur 721 302, Inde.http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23660439 - http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/05/23/des-parabenes-presents-dans-400-medicaments_1525948_3244.html  http://www.artac.info/fic_bdd/pdf_fr_fichier/Classification_des_additifs_13299194710.pdf .... Page Facebook officielle  https://www.facebook.com/dolipranepediatrique1/

nathalie B
112,708 supporters
Petitioning François Hollande

Acabemos con la impunidad de los soldados franceses acusados de violencia sexual

Français - English - Italiano Desde hace varios meses, se vienen denunciando numerosos casos de violencia sexual en la República Centroafricana. En el punto de mira se encuentran soldados franceses de la operación Sangaris. Las víctimas, en su mayoría niños, sufrieron, supuestamente, abusos en un contexto de guerra y de enorme precariedad. Estos menores relatan que recibieron alimentos a cambio de felaciones. La investigación que hemos llevado a cabo revela que los niños de Bangui pueden no ser las únicas víctimas de las tropas francesas. Con la ayuda de un equipo de periodistas, hemos conseguido seguirle la pista a posibles supervivientes de delitos sexuales. Mujeres que habían intentado denunciar los hechos de los que afirman haber sido víctimas. Chimène, cuando quiso hablar de su caso en la base militar francesa de Mpoko (Bangui), se encontró con la puerta cerrada. Desanimada, intimidada por la Policía centroafricana, que envió a su hermano a prisión, sin medios suficientes para pagar a un abogado, nunca se atrevió a denunciar. Nadie sabe tampoco lo que va a pasar con la denuncia de Noella, por no hablar de lo que depara el futuro a su hijo Boda, al que ya todos conocen como "el francés". Estos crímenes de guerra se pueden evitar, frente a lo que por desgracia creen ciertos diplomáticos y militares. Nicolas, Stéphane y yo mismo (Marion) empezamos a trabajar, hace ahora dos años, como "activistas documentalistas", en casos de violencia sexual cometidos en conflictos armados. La conversación que mantuvimos con una superviviente nos afectó sobremanera. La mujer nos dijo: "Si me permito hablar con ustedes, descubrirme, en definitiva, debo tener la seguridad de que mis palabras serán escuchadas". Esa frase fue el detonante y es en ese preciso momento comprendimos la necesidad de comprometernos. Como productores y directores activistas, porque creemos que todos tenemos la responsabilidad de cambiar las mentalidades y los sistemas que perpetúan la impunidad y, porque hasta ahora el poder político no ha estado a la altura, hemos decidido lanzar el movimiento ZERO IMPUNITY. Para que estos crímenes no queden impunes, para que no se repitan nunca más.  #NUESTRO COMBATE
Exija con nosotros la puesta en marcha de un PLAN DE ACCIÓN NACIONAL en torno a dos medidas fundamentales: Políticas de PREVENCIÓN OBLIGATORIA sobre violencia sexual y sus consecuencias. Estos ciclos formativos los impartirán asociaciones especializadas, ajenas al Ejército, y estarán dirigidos a los suboficiales, en las escuelas de oficiales y suboficiales. Políticas de SANCIONES INTERNAS EJEMPLARES recogidas en el Código de Defensa y sobre las que se informará debidamente a los militares.  #4 MESES PARA ACTUARCada firma -y cada acción en las redes sociales- está dirigida a exigir a François Hollande (presidente de la República, jefe del Ejército), a Jean-Yves Le Drian (ministro de Defensa) y a Laurence Rossignol (ministra de los Derechos de las Mujeres), la aprobación de un plan de acción que permita que los procesos judiciales sean más independientes y, gracias a la sensibilización de los soldados, generar una concienciación real en el seno del Ejército. 
"Señor Hollande, le quedan cuatro meses a la cabeza del Estado francés. Es tiempo más que suficiente para sentar las bases de un importante plan de acción contra la impunidad de la violencia sexual de algunos de nuestros soldados. Presente una hoja de ruta clara a su sucesor y concluya su mandato dando un paso importante”. Marion, Nicolas y Stéphane    

Marion, Nicolas et Stéphane (ZERO IMPUNITY)
256,863 supporters
Petitioning François Hollande

Créer une police de protection des animaux dans chaque département

Les faits divers impliquant des actes de cruauté sur les animaux se multiplient. Dans les abattoirs, les animaux sont horriblement traités.  Sur internet, on peut voir des vidéos de tortures sur des animaux sans défense. Les associations de défense des animaux sont submergées de demandes d'interventions pour des cas de maltraitance sur chiens, chats, chevaux, etc. Ces associations n'ont pas toujours les pouvoirs d'intervenir,  la police est largement sollicitée sur d'autres domaines, la justice est encombrée et les cas de maltraitance qui arrivent jusqu'au juge sont insuffisamment sanctionnés, sans compter tous ceux qui passent à travers les mailles du filet. De nombreux animaux sans défense souffrent : Nous qui les aimons, on peut faire changer les choses, leur souffrance n'est pas une fatalité ! JE PROPOSE LA CREATION D'UNE POLICE DES ANIMAUX.   Principe Rattachée au Ministère de l'Intérieur ou à celui de l'Agriculture, cette police aurait les mêmes droits et prérogatives que la Police Nationale, mais son rôle serait de surveiller, intervenir, verbaliser et traduire en justice tous les cas de maltraitance sur animaux. Ses membres seraient de préférence choisis parmi la communauté des associations de défense des animaux, qui comptent déjà de nombreux bénévoles qui effectuent ce travail sans contre-partie et surtout, sans avoir de pouvoirs de police.  A raison d'au moins une police par département, elle mènerait ses propres investigations (terrain et internet) et interviendrait aussi sur signalement de la population.  Elle aurait tout pouvoir pour entrer, constater, faire des recherches, appliquer des amendes, traduire en justice, retirer les animaux maltraités à leurs propriétaires.  Elle travaillerait en étroite collaboration avec les associations de défense des animaux. Elle serait financée par de fortes amendes applicables immédiatement aux maltraitants.    L'existence même de cette police aurait déjà un effet dissuasif sur certains, car aujourd'hui il n'existe rien. SOYONS NOMBREUX A SIGNER ET PARTAGER CETTE PETITION ! POUR EUX, FAISONS CHANGER LES CHOSES !  

Christele PEREZ-LOISELIER
96,536 supporters