Pour une rue Sherbrooke sécuritaire

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Pour une rue Sherbrooke sécuritaire


Pour une rue Sherbrooke sécuritaire, est une initiative des employés et un commissaire de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) menée en collaboration avec des partenaires comme l'Association des Piétons et Cyclistes de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et le Collège de Maisonneuve pour optimiser la sécurité des cyclistes et des piétons qui empruntent la rue Sherbrooke dans leurs déplacements et, par ricochet, pour attirer et retenir les employés des entreprises et organisations situées sur la rue Sherbrooke. C’est pourquoi elle sollicite votre appui dans une demande conjointe à la Ville de Montréal pour inclure la rue Sherbrooke dans son nouveau plan pour un réseau express vélo (REV).

La CSDM, soucieuse du bien-être et de la santé de ses employés, fait la promotion du transport actif auprès des jeunes et du personnel. Elle offre des rabais sur les abonnements BIXI, elle assure l’installation des supports à vélo au sein de ses bureaux, elle soutient la participation de ses employés à des événements cyclistes et elle songe même à démarrer un programme d’accès aux vélos électriques pour les déplacements entre la résidence et le lieu de travail des employés.

L’organisation est habitée par une volonté inébranlable de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la lutte au réchauffement climatique par tous les moyens possibles. La pertinence des infrastructures sécuritaires n'a jamais été aussi manifeste qu’après les décès récents de deux employées précieuses lors d’événements évitables. En effet, la CSDM a récemment perdu l'orthophoniste Mathilde Blais et l’éducatrice Meryem Anoun. De plus, la CSDM déplore de nombreux blessés parmi ses employés cyclistes et les congés de maladie qui en découlent. La CSDM en conclut que l’absence des infrastructures adéquates est inacceptable pour la communauté de la commission scolaire.

Le centre administratif avec ses 700 employés, situé sur l’angle de la piste cyclable protégée de la rue Rachel et le bande cyclable de la rue de Chambly, déménage vers des bureaux situés sur la rue Sherbrooke à l’est de rue Viau. Malheureusement la rue Sherbrooke n’a aucune protection adéquate pour les cyclistes malgré la présence d’un Cégep, de plusieurs écoles, dont une école secondaire, et de nombreuses entreprises qui comptent sans aucune doute de nombreux employés qui se déplacent ou souhaitent se déplacer en vélo sur cet axe très important.

La situation actuelle

Avant de vous présenter un plan concret, permettez-moi d’expliquer l’enjeu des voies réservées d’autobus dans son état actuel. Selon le code de la route, le cycliste, comme tout autre usager de la route, n’a pas le droit d’utiliser les voies réservées lors des plages horaire indiquées. Cette interdiction signifie que les cyclistes doivent circuler dans l’extrême droite de la deuxième voie, donc entre les autobus et la circulation motorisée. Le service de police a commencé récemment de renforcer sa coercition à cette règle en vigueur, ce qui rend la rue Sherbrooke non pas insécuritaire, mais également impraticable et hostile pour les personnes qui souhaitent l’emprunter en vélo pour se rendre efficacement à destination. Une voie réservée pour autobus n’est pas une voie partagée avec les cyclistes. Par contre, elle peut être partagée avec des automobilistes. La rue est assez large pour accommoder quatre voies pour la circulation motorisée ET une piste cyclable.

 
Le projet

La proposition est sans ambiguïté pour une piste cyclable express, protégée, déneigée en hiver et uni-directionnelle des deux côtés de la rue. Dans sa conception, il est indispensable que les ingénieurs suivent le guide du « National Association of City Transportation Officials » (NACTO) afin d’assurer une conception selon les normes en vigueur en Amérique de Nord et auxquelles la Ville de Montréal s’est associée.



Ben compte sur vous aujourd'hui

Ben VALKENBURG a besoin de votre aide pour sa pétition “Valérie Plante: Pour une rue Sherbrooke sécuritaire”. Rejoignez Ben et 1 031 signataires.