Pour les Ambulancières, Ambulanciers, il y a URGENCE SOCIALE, SOUTENEZ NOUS...

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


  1. Parution du 4 mars 2019:

Je suis qualifié pour être ambulancier,
PAS TRANSPORTEUR !!!

ORGANISATION DU TEMPS DE TRAVAIL    Une proposition CGT pour un véritable progrès social

Depuis près de 20 ans, la mise en œuvre de l’Accord-cadre du 4 mai 2000 relatif à l'aménagement et à la réduction du temps de travail des personnels des entreprises de transport sanitaire n'a pas permis aux salariés de percevoir la moindre diminution du temps de travail.
L'équivalence, c’est une dégradation des conditions de travail durant ces dix dernières années.
Mais aussi le constat que les emplois d'ambulanciers ne cessent de régresser.

En 2018, les salariés sont les victimes de l'application de l'accord de juin 2016, entrainant pour un temps équivalent d'amplitude une perte de salaire, de qualité de service et une explosion des flux tendus.

La CGT a dénoncé sur le fond l'application de cet accord et d'ailleurs, poursuit sa bataille auprès du conseil d'état pour annuler son extension.

Aujourd'hui, la CGT, les élus et syndiqués proposent à tous les salariés du secteur de soutenir cette décision en s’engageant dans une pétition nationale.

La CGT, force de proposition, ne se contente pas de dénoncer les conditions de travail sans faire de contre-proposition.

La démonstration a été faite par les salariés et les syndiqués, qui se sont mobilisés avec la CGT dans leurs entreprises pour gagner des accords d'entreprises, synonymes de progrès social.

A cette fin, les élus CGT du secteur revendiquent que les salariés des entreprises sanitaires du privé relèvent des professionnels de la santé.
Il en découle une nouvelle dimension de l’organisation du temps de travail pour les salariés, afin qu'elle soit cohérente avec le salariat impliqué dans les services et missions de la santé.

La CGT et les élus CGT du secteur vous propose à tous de porter une proposition claire, réfléchie et répondant aux besoins, des salariés afin que ceci puissent concilier et respirer entre "travail", "loisir", "repos", "famille".....

Durant ces trente dernières années, aucun autre dispositif que les lois sur les 35 heures n’a permis la création d’emplois massifs combinée à la croissance et au dynamisme du dialogue social.

Nous constatons une urgence sociale. La relance de l'attractivité de la profession d'ambulancier ne peut se faire qu’en ouvrant rapidement des négociations à partir des 32 heures hebdomadaires et d'une organisation du travail sous la forme d'un 3 temps, par exemple.
Nous revendiquons donc une mise à plat de toutes les formes de calcul du temps de travail inclus dans l'amplitude.
Cette mise à plat aura comme base un calcul uniforme vis à vis du temps de travail effectif quelle que soit l’amplitude. C’est-à-dire, que tous les temps de pauses insérés dans l’amplitude seront obligatoirement des pauses légales. Et comme, ces pauses engagent la Sécurité Publique, elles seront rémunérées.

D’autre part, la CGT revendique une majoration du temps de travail de nuit, samedi, dimanche et jours fériés.

En travaillant moins, nous pouvons gagner plus ! Les 32 heures revendiquées par la CGT seront pour les ambulanciers une réelle diminution du temps de travail, créateur d’emplois sans perte de salaire.

Ces améliorations significatives porteront sur les conditions de travail et la qualité du service rendu en direction des patients et des organismes de santé.

C'est un élément essentiel pour stopper l'inlassable évolution des accidents du travail, des inaptitudes et des démissions qui entachent le secteur des transports sanitaires du privé.

Je suis qualifié pour être ambulancier        PAS TRANSPORTEUR

  1. Parution janvier 2019:

En direction des patients, et du grand public: 

Vous croisez des ambulancières et ambulanciers du privé, et de ce fait, il nous a paru important de vous intégrer dans cette information nationale. 

Vous êtes patients, personnels de la santé ou tout simplement visiteurs… Le saviez-vous ?

Les salariés des entreprises d'ambulances voient leur profession se transformer avec l'arrivée du spectre des grands porte-monnaie. 

Vous savez ? Ceux qui sont capables de sortir de leur poche 1 000 fois le smic, ce smic qui au passage est le salaire d'un auxiliaire ambulancier. 

L'absorption des entreprises sanitaires s'opère par lesdits grands  groupes principalement TRANSDEV (Carius) et KEOLIS (Jussieu-secours), et ce, sans anesthésie, en évacuant l'élément essentiel de notre profession : "Le service de qualité aux patients".

Les salariés en général sont discrets  sur leurs conditions de travail, et pourtant elles sont très contraignantes: 

  • Pauses non payées jusqu'à 1h30 par jour.
  • Nuits, week-end, jours fériés payés à 80% du temps travaillé.
  • Personnels non qualifiés recrutés en masse.

Aujourd'hui, la profession est en danger, car pour les grands groupes, Il faut encore poursuivre les rendements en multipliant les moyens de transport et en multipliant le nombre de patients dans un véhicule.

La qualité de service : "ILS  S'EN FOUTENT". Ce qu’ils veulent, c’est gagner en rendement avec de nouveaux types de véhicules, comme par exemple une ambulance équipée pour accueillir deux patients en brancard et trois patients assis. L'intimité et la confidentialité : "ILS S'EN FOUTENT".  

Et pour enfoncer le clou, ils veulent également mettre en place un moyen de transport de type "transport scolaire 9 places", mais pour VOUS, Patients, à la place des enfants !                  

Ce qui donne comme perspective des attentes et des voyages plus longs, et bien entendu, une confidentialité nulle et une qualité de service au rabais !

La CGT et les salariés du secteur qu’elle représente s'opposent à cet objectif.

La volonté de cette pétition est d'assoir qu'un ambulancier fait le choix de ce métier pour être au service des patients tout en vivant du fruit de son travail.

A la CGT nous affirmons que la profession d'ambulancier privé a toute sa place dans la chaîne des professionnels de santé.

A la CGT, nous affirmons qu'il est déterminant d'avoir des perspectives portant sur des évolutions et des négociations sur les thèmes suivants :

  • Organisation du temps de travail,
    Formations et leurs évolutions,
    Evolution du matériel.

(Les thèmes sont dévellopés en deux mots dans le texte ci-dessous adressé aux ambulanciers)

Avec cette dynamique, nous pourrons afficher des missions plus spécifiques aux transports sanitaires et aux ambulanciers.

C'est pourquoi, la CGT propose de participer fortement à LA PETITION NATIONALE pour soutenir cette démarche sérieuse et visionnaire des ambulancières et ambulanciers du privé plus qualifiés au service de l'organisation des soins.

......................................................................

En direction des Ambulancières et Ambulanciers:

Notre profession est chahutée depuis quelques années, par les appétits financiers de grands groupes qui au passage, en oublient l'élément essentiel de notre profession... "Le service aux patients".

La profession d'ambulancier rassemble des acteurs qui sont de plus en plus interrogatifs sur le devenir des entreprises sanitaires et par voie de conséquence, de la profession.

La volonté de cette pétition est d'assoir qu'un ambulancier fait le choix de ce métier pour être au service des patients tout en vivant du fruit de son travail. 

A la CGT nous affirmons que la profession d'ambulancier privé a toute sa place dans la chaîne des professionnels de santé.
A la CGT, nous affirmons qu'il est déterminant d'avoir des perspectives portant sur des évolutions et des négociations sur les thèmes suivants :

  • ·  Organisation du temps de travail,
  • ·  Formations et leurs évolutions,
  • ·  Evolution du matériel.

Avec cette dynamique, nous pourrons afficher des missions plus spécifiques aux transports sanitaires et aux ambulanciers.

C'est pourquoi, la CGT propose de participer fortement à  "La pétition nationale" pour soutenir cette démarche sérieuse et visionnaire des ambulancières et ambulanciers du privé plus qualifiés au service de l'organisation des soins.

En deux mots:

Organisation du temps de travail : nous revendiquons une urgence sociale, en ouvrant rapidement des négociations à partir des 32 heures hebdomadaires et d'une organisation du travail sous la forme d'un 3/8, par exemple.

Le travail n’est pas « un coût », bien au contraire. Il est créateur de richesses et contribue à la reconnaissance de nos qualifications de professionnels de la santé. Nous revendiquons à ce titre un salaire brut pour :

  • l’Auxiliaire Ambulancier à 1.950 € brut 
  • l'Ambulancier à 2.100 € brut.

Formation : L'embauche de conducteurs non qualifiés dans nos entreprises est une régression. Nous souhaitons en premier emploi un vrai diplôme pour l’auxiliaire avec une formation d’au minimum 6 mois avec stage.

Pour l’Ambulancier Diplômé d’Etat, une formation d’au minimum  12 mois avec élévation des compétences pour une meilleure prise en charge des patients.

Evolution du matériel : Il est urgent d’adapter la liste du matériel obligatoire dans les ambulances et VSL.

Dans le VSL, nous proposons entre autres, des sièges pivotants facilitant les entrées et sorties des patients.

Dans les ambulances, les propositions CGT portent sur une généralisation du  matériel médical connecté et d'outils automatisés.

  • Je m'engage avec la C.G.T. dans la pétition et je demande l'ouverture des négociations nationales sur chacun de ces thèmes.           

Je suis qualifié pour être ambulancier        PAS TRANSPORTEUR



Fédération Nationale des Syndicats de Transports C.G.T. compte sur vous aujourd'hui

Fédération Nationale des Syndicats de Transports C.G.T. a besoin de votre aide pour sa pétition “URGENCE SOCIALE patients, grand public, Ambulancières, Ambulanciers,”. Rejoignez Fédération Nationale des Syndicats de Transports C.G.T. et 1 709 signataires.