Pour préserver l'autonomie des IUT de Caen, Cherbourg et Alençon !

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


            La perte d’autonomie des IUT, vis-à-vis de l’Université de Caen Normandie, s’est accrue de manière très marquée récemment. Cette situation sera lourde de conséquences.

            Tout d’abord, depuis la loi LRU, le budget des IUT n’étant plus fléché, leur financement est désormais assujetti au bon vouloir de l’Université. De plus, dans le processus de regroupement des composantes, l’UCN a imposé aux trois IUT le modèle de la fusion, alors même qu’ils souhaitaient disposer d’un temps suffisant pour réfléchir au modèle le plus adéquate. Avec cette  fusion imminente, l’Université veut davantage limiter les moyens des IUT. Cela se traduira inévitablement par des budgets décroissants au fil des années, ainsi que  de la dégradation des locaux et de l’enseignement par l’incapacité d’investir dans de nouveaux outils pédagogiques.

L’Université semble vouloir limiter et contrôler l’utilisation de ces moyens. Par conséquent, l’IUT perd, petit à petit, son autonomie d’action dans les domaines financiers, matériels et surtout, humains !

 

Et pour nous, étudiants, quels sont les impacts ?

            Cette fusion a un impact direct sur les valeurs qui régissent le fonctionnement pédagogique  des IUT. Si nous avons choisi de nous diriger vers ce diplôme, c’est parce que cette formation nous proposait une disponibilité plus accrue des professeurs, par rapport  aux filières plus générales de l’Université. Cet encadrement signifie pour nous : le suivi des stages, des projets, des absences par les enseignants. Des effectifs moins importants durant les cours de TD et TP, nous permettent d’avoir un meilleur accompagnement de la part des enseignants à l’IUT. Cependant, à cause de cette fusion, des postes ne seront pas reconduits et/ou pourront être supprimés. Notre formation, et celle des futures promotions, s’en trouve directement menacée. L’encadrement que nous avons voulu, et qui nous a été présenté comme tel,  est remis en cause. Si les postes d’enseignants ne sont pas reconduits : Qui encadrera nos stages ? Qui s’occupera du suivi de nos projets tuteurés ? Le principe des IUT, qui se veut proche de ses étudiants, est mis à mal.

            Il faut également savoir que cette fusion va entraîner de grandes inégalités. La fusion des trois IUT conduira sûrement au regroupement de ceux-ci dans un même espace géographique, voire à la suppression de certaines formations. L’éloignement de l’établissement représentera un obstacle pour les familles les plus modestes et leurs enfants devront renoncer à une formation en IUT pour des difficultés liées au transport et au logement. Par conséquent, l’IUT ne jouera plus son rôle d’ascenseur social.

            La qualité de notre diplôme est également remise en cause. La réduction des budgets aura des conséquences directes sur notre enseignement et notre environnement. Si d’autres IUT disposent d’une autonomie financière, comme le stipule l’article L713-9 du code de l’éducation, nous ne pourrons bénéficier des mêmes avantages et le financement ne sera plus égalitaire entre les IUT, entraînant des disparités.

Le budget, lié à l’investissement s’amenuise chaque année. De cette diminution découle une dégradation de nos locaux et du matériel. Comment travaillons-nous sans ordinateurs qui fonctionnent correctement et sans vidéoprojecteurs qui s’allument ? De plus, l’Université s’attribue la capacité à gérer les ressources humaines des IUT.  Ainsi, de moins en moins d’enseignants sont titulaires de leur poste au sein de l’IUT. Cette réalité aura sans aucun doute des répercussions sur l’encadrement auquel nous sommes attachés et sur la proximité dont nous bénéficions actuellement avec les enseignants des départements.

Pourquoi se prive-t-on d’un modèle qui a fait et qui continue à faire des preuves ?

Le modèle IUT ne peut perdurer qui si, et seulement si, des moyens suffisants et une autonomie satisfaisante restent alloués aux IUT.

Nous espérons que vous comprendrez l’importance et les conséquences de cette décision. Nous souhaitons garder une autonomie pour veiller à la survie de nos formations.

Partageons un maximum et Parlons de cette réalité à notre entourage !



Les étudiants compte sur vous aujourd'hui

Les étudiants D'IUT a besoin de votre aide pour sa pétition “Université Caen Normandie: Pour préserver l'autonomie des IUT de Caen, Cherbourg et Alençon !”. Rejoignez Les étudiants et 2 034 signataires.