Un weekend de 3 jours au Maroc

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Au Maroc, le weekend est établi du samedi au dimanche, et le minimum d’heures de travail hebdomadaires est fixé à 40 heures par semaine.

Il nous faut admettre que ces 40 heures de travail sont sous-utilisées car ce système favorise le « présentéisme » au lieu de la performance et la Productivité (comprenons pourquoi plus bas). D’autant plus que notre Royaume est un pays musulman et que le Vendredi est un jour de prière souvent exploité par les employés pour fuir le bureau.

Des études effectuées à échelle mondiale prouvent aussi que les employés perdent du temps dans leurs bureaux. Dans les entreprises où un système de pointage est obligatoire, certains restent plus longtemps au bureau, souvent à ne rien faire, afin d’obtenir des augmentations ou simplement atteindre les 40 heures requises.

Est-ce que ce système est donc bénéfique aux entreprises ? La réponse est NON !

Pour contrer le problème, les managers optent pour un système d’évaluation par objectif. Une fois que le deadline approche, une période de pointe démarre pour l’employé lambda qui stresse, fait des heures supplémentaires et poursuit (prend) même le travail chez lui. Ce qui menace la confidentialité des entreprises, sa vie de famille ainsi que sa santé.

A ce sujet, des études menées par Investment Zen prouvent que les personnes « overworked » courent un risque 33% plus élevé de Traumatisme, doublent leur chance d’être atteints par l’anxiété et la dépression (le Mal du siècle), et ont 112% plus de chances de développer un diabète de type 2 et 13% de plus de problèmes cardiaques.

Sur le site de la CNOPS, vous pouvez lire que le non-respect de l’alternance travail-repos-loisirs provoque fatigue, stress excessif, épuisement nerveux, baisse de la rentabilité et démotivation. Chacun de ces problèmes engendre à lui seul d’autres conséquences.

Mais est-ce que les assurances maladies et le système de retraite et de prévoyance prennent en compte ce facteur ? Non !

D’autant plus que tout le monde se plaint de ne pouvoir passer suffisamment de temps avec ses enfants et de ne pas les avoir vus grandir ! Avec l’entrée exponentielle des femmes sur le marché du travail, ce système (et non pas le travail des femmes) menace l’équilibre et l’éducation des générations futures.

Le système scolaire lui-même donnant à l’enfant 2 jours de repos seulement (1 jour et demi aux lycéens des écoles publiques) n’est pas efficace. D’un côté, tout ce qui est susmentionné affecte les enseignants et donc la qualité de l’enseignement prodigué et de la pédagogie au Maroc. D’un autre, ceci impacte négativement le développement des enfants. Les cours et les activités structurées jouent un rôle intéressant dans le développement des enfants. Cependant, le jeu libre est essentiel pour stimuler l’imagination, la créativité et l’autonomie des enfants. Des études ont toutefois démontré que le temps pour les jeux libre a diminué de 25 % au cours des 20 dernières années.

Le plus grand défi du Maroc réside dans l’Education et un weekend de trois jours devrait être considéré comme une réforme importante de notre système éducatif, qui rendrait service à la jeunesse et aux générations futures. Les écoles ayant instauré un emploi du temps de 4 jours de classe par semaine ont notamment constaté : 

- Que les enfants sont plus reposés, épanouis et donc plus concentrés et engagés en classe ; 

- Une réduction de l'absentéisme des enfants ; 

- Une réduction des frais de transport (bus scolaires) et de restauration aux écoles ; 

- Une réduction des coûts de scolarisation des enfants ! 

Ajoutons à cela que cette solution serait aussi économiquement bénéfique aux entreprises et au pays. Tous pourront ainsi réduire leur consommation d’énergie (gaz, électricité, …etc.). L’expérience de l’Etat de l’Utah le prouve : après seulement 10 mois d’instauration du système du weekend de 3 jours au niveau des institutions publiques, l’Etat a pu épargner 1,8 millions de dollars de charges d’énergie !!  

Ceci marquerait donc un progrès substantiel d’une économie marocaine qui endommagerait moins notre Environnement. Ce qui nous amène aussi à l’impact environnemental positif de l’instauration du weekend de 3 jours au lieu de 2 ! D’autant plus que cela serait en totale cohérence avec l’orientation Maroc Vert. Une réduction de notre consommation d’énergie nationale réduirait le taux d’émission de carbone, ainsi que le risque évolutif d’asthmes et d’allergies. Cela réduira aussi les problèmes d’encombrement des routes, de pollution et de nuisances.

Ce serait une façon élégante et marquante de préserver l’Humain, l’Economie ainsi que la Planète !

Les chefs d’entreprises qui nous sortiraient un discours pro-capitaliste pour défendre le système actuel que nous pouvons décrire d'esclavagiste et inefficient, devraient s’intéresser aux études menées dans le monde concernant la réforme du weekend de 3 jours qui est une tendance de plus en plus forte en Angleterre, au Japon, en Suède, en France ainsi qu'aux Etats-Unis. Rappelons-leur ce qu’a dit en l’occurrence Jason Fried, PDG de Basecamp « un travail meilleur est effectué en 4 jours plutôt que 5 ».



Rima compte sur vous aujourd'hui

Rima EL ALLALI a besoin de votre aide pour sa pétition “Un weekend de 3 jours au Maroc”. Rejoignez Rima et 62 signataires.