Adressée à Commune d'Anderlecht

Un bassin de plaisance au cœur d’Anderlecht. Inacceptable !

0

0 signature. Allez jusqu'à 1 500.

Le Gouvernement bruxellois et la commune d’Anderlecht sont en passe de délivrer les dernières autorisations nécessaires pour la réalisation d’une marina le long du canal, sur le quai de Biestebroeck, baptisé The Dock. Ce bassin de 5 000 m² destiné à accueillir des yachts de plaisance en plein cœur d’Anderlecht, à deux pas de la rue Wayez, s’accompagne d’un versant de spéculation immobilière avec la création d’un parc de logements de standing. Une commission de concertation est prévue le 18 janvier. Il est encore temps de s’opposer à ce projet scandaleux auquel les pouvoirs publics ont donné des autorisations sur mesure, et malgré de nombreux avis contraires, pour servir les ambitions d’un promoteur immobilier. Ce projet ouvre grand la voie à une vague de spéculation dans le quartier.

Ce projet ne présente aucun intérêt ni pour les habitants du quartier ni même pour la région de Bruxelles . 

  • L’actuel port de plaisance de la Région, le Brussels Royal Yacht Club (BRYC) n’est rempli qu’à 60 % et sert essentiellement de port d’hivernage.
  • Comme le souligne l’étude d’incidences du projet, il faudrait 60 ans pour amortir les coûts de la marina. Or ceux-ci seront en grande partie supportés par la Région. Il en ira de même de son entretien, qui sera coûteux et malaisé. A terme, le risque est grand de se retrouver avec une friche aquatique difficilement reconvertible.
  • La réalisation de cette marina va engendrer d’importants problèmes de mobilité. Elle perturbera la circulation des péniches et nécessitera la déviation d’une voie cyclable fort utilisée le long du canal.
  • Le logement haut de gamme sera hors de portée du revenu moyen et certainement des habitants de ce quartier populaire.

Il est inadmissible que les pouvoirs publics encouragent de la sorte de la spéculation immobilière et soient prêts même à en supporter les risques financiers en cas d'enlisement (prévisible) du port de plaisance. Cette marina, totalement hors de propos dans le quartier, aurait dû demeurer de l’ordre du fantasme urbanistique. Elle n’est clairement qu’un appât utilisé par un promoteur pour allécher les clients d’un des 302 logements de luxe répartis sur les 8 tours d’immeubles qu’il projette de construire autour du plan d’eau. Ce projet, s’il passe, ouvrirait la voie à la réalisation d’autres projets similaires dans les terrains adjacents. A terme, avec ce projet, il y a lieu de craindre une modification progressive de la population de l’ensemble du quartier. Selon l’avis du Conseil consultatif du logement du 19 mai 2017, avec la création de la marina « le risque est grand de créer une exclusion sociale et une véritable rupture avec les quartiers voisins plus pauvres ».

Nous disons NON à la construction de cette marina car elle va entraîner une croissance des prix de l’immobilier et des loyers dans le quartier. Elle ne répond à aucun de nos besoins Il appartient à la commune d’Anderlecht et à la Région de défendre l’intérêt général et les habitants et de freiner les ambitions du promoteur immobilier.

Contact : comiteb@yahoo.fr, info@ieb.be

Cette pétition sera remise à:
  • Commune d'Anderlecht

    No Marina ! a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 1 175 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    No Marina ! compte sur vous aujourd'hui

    No Marina ! a besoin de votre aide pour sa pétition “Un bassin de plaisance au cœur d’Anderlecht. Inacceptable !”. Rejoignez No Marina ! et 1 174 signataires.