Petition update

PLUS D'EXCUSES! L'ÉGALITÉ D'ACCÈS AU TRANSPORT FERROVIAIRE EST EN RETARD - signez

Odile Maurin et CIAH31, CER Occitanie, CDTHED, Accessible pour tous

May 8, 2018 — 8 mai 2018
Par Yannis Vardakastanis, président du Forum européen des personnes handicapées

Vous voulez prendre un train dans l'heure qui suit? Tout ce que vous avez à faire est d'acheter un billet, aller et venir. Si je voulais faire la même chose, ce ne serait pas possible. En l'état, la législation de l'UE ne me donne pas le droit de voyager en train quand je le souhaite. Il est temps de changer la loi.

La plupart des gens prennent leur droit de prendre le train pour acquis - je ne le fais pas. Mais maintenant que les membres du Parlement européen sont en train de finaliser leurs amendements sur la réglementation des droits des passagers ferroviaires de l'UE, aurai-je les mêmes droits que les autres Européens?

Une personne sur six dans l'UE a un handicap. La plupart des trains et des gares en Europe sont encore inaccessibles [1]. En conséquence, 80 millions de citoyens européens handicapés et des millions d'autres passagers à mobilité réduite ne peuvent toujours pas voyager indépendamment en Europe. Je suis l'un d'entre eux .

En tant qu'homme aveugle, j'ai besoin d'aide pour m'assurer d'attraper le bon train. Pour un utilisateur de fauteuil roulant, ce qui est nécessaire peut être une rampe pour monter à bord du train à la station de son choix. Cependant, la législation de l'UE nous oblige à donner un préavis de deux jours pour obtenir l'assistance dont nous avons besoin, même pour nos déplacements quotidiens.

Penses-y.

Je suis aveugle, donc je ne peux pas conduire. Voyager en train devrait être facile mais en réalité, c'est ce qui se passe:

S'il y a du beau temps et que je veux aller à la plage, je ne peux pas voyager en train. Si j'ai un problème familial urgent et que je dois me rendre dans une autre ville pour voir des parents, je ne peux pas voyager en train. Si j'ai urgemment besoin de voir un médecin dans une autre ville, je ne peux pas voyager en train.

Nous ne pouvons pas voyager comme tout le monde. C'est frustrant, ennuyeux et fastidieux. Bref, c'est inacceptable.

Pensez-vous que nous pouvons tous avoir accès au transport ferroviaire? Réfléchissez encore!

Nous avons tous besoin de nous rendre au travail, de nous rendre à des rendez-vous, de rendre visite à des amis et à la famille ou d'assister à des réunions de dernière minute. Pouvez-vous imaginer ce que c'est de ne pas avoir droit à un voyage indépendant et spontané? Qu'est-ce que c'est de ne pas avoir accès à des options abordables pour les voyages urgents? Pour les passagers handicapés qui ont besoin d'assistance, il n'y a pas de droit effectif au voyage ferroviaire spontané à travers l'Europe. Les règles de pré-titrage pour obtenir de l'aide sont obsolètes, disproportionnées et discriminatoires - elles doivent être abolies.

Rendre l'infrastructure ferroviaire et les véhicules totalement accessibles fait partie de la solution, mais de tels changements ne se feront pas du jour au lendemain. En attendant, nous voulons avoir le droit de «monter et descendre» à n'importe quelle station et d'obtenir l'aide dont nous avons besoin pour prendre nos trains. Cela devrait faire partie du service client standard du 21ème siècle partout dans l'UE, à chaque gare ferroviaire et pour chaque train.

L'égalité d'accès aux transports est une question de droits de l'homme. L'UE et tous ses États membres ont maintenant ratifié la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) et la Convention prévoit l'obligation pour tous les États parties d'accorder aux personnes handicapées l'accès au transport sur un pied d'égalité avec les autres [2] . En résumé, la révision actuelle de la réglementation de l'UE sur les droits des passagers ferroviaires doit offrir un accès égal au transport ferroviaire.

Il est temps de respecter ces obligations, alors laissez-moi être clair:

L'obligation de fournir un préavis de deux jours pour obtenir de l'aide n'est pas un accès égal.

L'obligation de fournir un avis pour obtenir de l'aide n'est pas un accès égal.

Les exigences de pré-homologation pour obtenir de l'aide pour le voyage en train sont discriminatoires par nature - ces règles appartiennent à la poubelle de l'histoire.

L'égalité d'accès signifie mettre fin aux exigences de préavis.

Les citoyens européens attendent le droit de voyager spontanément - le droit de «monter et descendre». Les citoyens européens handicapés ont les mêmes attentes. Inscrire des dispositions discriminatoires dans un règlement sur les droits des passagers serait contraire à l'esprit et à la lettre de la CNUDPH.

J'ai connu des obstacles à ma liberté pendant des décennies. Des millions de citoyens européens handicapés connaissent ces mêmes obstacles quotidiennement.

Trop c'est trop.

Avec la volonté politique, les obstacles peuvent être supprimés. En tant que président du Forum européen des personnes handicapées, et en tant que personne handicapée, je n'accepterai pas de règles qui perpétueraient la discrimination.

Les législateurs de l'UE ont la responsabilité personnelle et collective d'assurer l'égalité d'accès au transport ferroviaire pour tous les citoyens.

Nous voulons le droit de «monter et descendre». Plus d'excuses. La prénotification doit partir. Arangez-vous pour que cela arrive.

Notes aux éditeurs:
[1] Dans notre rapport 2015 sur la situation des passagers handicapés, il existe des exemples courants d'obstacles à la circulation - vous pouvez également lire notre document de position sur la refonte du règlement sur les droits des passagers ferroviaires (1371/2007)

[2] UNCRPD voir l' article 4 (Obligations générales) ; article 9 (Accessibilité) et article 20 (Mobilité personnelle)

Yannis Vardakastanis a plus de 30 ans d'expérience dans le domaine du handicap, occupant divers postes internationaux à travers lesquels il a activement promu les droits des personnes handicapées. Originaire de Zakynthos, en Grèce, M. Vardakastanis a été conseiller spécial pour l'éducation des étudiants handicapés auprès du ministre de l'Éducation; Délégué au ministère grec du Travail sur les questions de handicap; et directeur général de l'Institut national pour la protection des personnes sourdes et malentendantes, entre autres postes. Au cours des 19 dernières années, M. Vardakastanis a été président du Forum européen des personnes handicapées (FEPH) et préside différentes commissions et comités de plusieurs ONG européennes et internationales œuvrant dans le domaine du handicap. Parallèlement, il a été président de l'International Disability Alliance (IDA) de 2012 à 2014. M. Vardakastanis est diplômé en sciences politiques de l'Université de Californie à Berkeley et a été actif au sein de la Confédération nationale des personnes handicapées en Grèce (NCDP). , servant comme président depuis 1993.


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.