« Touche pas à ma Pointe » : Pétition de soutien aux habitants de la Pointe des Pêcheurs contre le projet de création d'un pont routier à l'embouchure de la Punaruu et la route à voie double passant par la Pointe des Pêcheurs (Punaauia)

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !


Des bénévoles sillonnent les quartiers Muriavai et Nuuroa pour faire signer aux habitants une pétition contre ce projet. Plus de 300 signatures ont à ce jour été récoltées. Soutenez-nous aussi, habitués, amoureux, usagers de la Pointe des Pêcheurs, apportez-nous vite votre soutien en signant cette pétition en ligne. Mauruuru !

Pour les habitants de la Pointe des Pécheurs et de Muriavai, rapprochez-vous des bénévoles qui sillonnent le quartier.

La Pointe des Pêcheurs est un lieu connu de tous. Ce quartier familial est une des rares zones préservées proche de l'agglomération de Papeete. Sa quiétude, son calme, son authenticité en font un endroit apprécié, de ses habitants comme de ses usagers. Nombreux sont ceux, habitants de Punaauia ou d'ailleurs qui viennent y pratiquer le surf (Sapinus), la pêche, les activités de plein air, visiter le Musée et son magnifique jardin, profiter de ses espaces verts, de sa plage... Les enfants peuvent encore y circuler à pied ou en vélo sans crainte pour leur sécurité car il s'agit encore aujourd'hui d'une voie sans issue, accessible par la route de la Gendarmerie ou le passage sous l'hôtel Méridien. Tout cela en fait un espace rare à Tahiti qu'il faudrait préserver du mieux que nous pouvons, pour ses habitants et ses amoureux et non la transformer en lieu de passage pour automobilistes pressés.

De nombreux habitants de part et d'autre de l'embouchure de la Punaruu ont pris connaissance du projet de pont routier suite à la parution de la Dépêche du 2 octobre 2017 (voir article) malgré une enquête publique passée inaperçue, lancée pendant les vacances de juillet mais dont peu d'habitants étaient au courant (seulement 19 habitants pour 2 quartiers qui rassemblent plusieurs centaines de logements)

En quoi consiste le projet ? Il s'agit de construire un pont routier à l'embouchure de la Punaruu et d'aménager une route à double voie le long du Musée des Iles, ce qui permettrait de connecter la route de ceinture au rond-point du Méridien. Les travaux commenceraient en 2019.

 

L'ouvrir à la circulation va profondément modifier ce quartier, il va devenir le lieu de passage d'automobilistes pressés souhaitant éviter les bouchons de Tamanu et qui, afin de gagner quelques misérables minutes, préféreront emprunter cet accès, pour finalement se retrouver coincés comme les autres au rond-point du Méridien (c'est d'ailleurs déjà le cas aujourd'hui pour ceux qui passent derrière le Méridien via la route de la Gendarmerie) On ne va donc NI régler les problèmes de circulation de ce secteur, NI faciliter l'accès aux habitants. Il est vrai que les habitants et usagers de la pointe pourraient y gagner 1 ou 2 minutes aux heures des bouchons mais dans une écrasante majorité, ils sont prêts à en faire le sacrifice pour maintenir leur cadre et leur qualité de vie : ils ont bien compris qu'ils avaient plus à y perdre qu'à y gagner et n'ont d'ailleurs rien demandé. Ils ne souhaitent pas un nouvel accès à la Pointe des Pêcheurs et au Musée, car il en existe déjà 2 qui conviennent parfaitement : le passage sous le Méridien et la route de la Gendarmerie accessible depuis la RDP ou la bretelle du rond-point de la Punaruu.

L'ouverture du pont va déporter les problèmes de circulation dans ce quartier calme et familial alors pourquoi créer un PROBLEME LA OU IL N Y EN A PAS? Penchons-nous sur les REELS PROBLEMES de circulation de la RDP et utilisons bien mieux tout cet argent : par exemple le pont de la Punaruu et le rond-point du Méridien à modifier, la route de Paea à améliorer...

On veut construire un pont de plus de 40m, pour un coût de plus de 480 millions de xpf (sans compter le coût des nombreuses expropriations) alors qu'il y a de réels besoins d'équipement ailleurs (par exemple, le pont de Matatia qui n'a toujours pas été reconstruit, ...)

Utilisons mieux cet argent pour répondre à de vrais attentes exprimées par la population. Protégeons les rares endroits où on peut encore se détendre, marcher ou jogger sans crainte pour sa sécurité et sa santé.

La Pointe des Pêcheurs doit rester la Pointe des Pêcheurs, le changement oui, mais pour améliorer et non détériorer cet espace unique à Tahiti.

 Mauruuru



Regroupement d'associations et de collectifs de défense des riverains et de l'environnement compte sur vous aujourd'hui

Regroupement d'associations et de collectifs de défense des riverains et de l'environnement a besoin de votre aide pour sa pétition “Touche pas à ma pointe”. Rejoignez Regroupement d'associations et de collectifs de défense des riverains et de l'environnement et 6 347 signataires.