Plus de CONFORT À BORD des lignes urbaines de Liège ! 1 - 4 - 48 - 2 - 3, etc.

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Nous, Liégeois et clients des bus urbains (1, 4, 48, etc.) :

Demandons aux responsables du TEC Liège-Verviers une amélioration nette et rapide des conditions de transport.

Quotidiennement ballottés, secoués, brinquebalés, nous estimons mériter une prise en charge bien plus respectueuse de notre intégrité corporelle.

Les seniors sont les premières victimes de ce manque de considération : c’est parmi eux que se recensent le plus d’accidents graves (cas de fractures du fémur, de l’omoplate) liés à des freinages ou à des démarrages brusques. Il est particulièrement interpelant d’entendre la plupart des jeunes empruntant les bus partager le même constat.

Si la conduite brusque doit tendre à disparaître, nous constatons cependant que les conducteurs sont mis sous pression via des horaires qui ne reflètent pas les conditions actuelles de trafic. Ceux-ci nécessitent de toute urgence des adaptations, souhaitées tant par les voyageurs que par les conducteurs. Nous demandons à l'autorité organisatrice d'effectuer les mises à jour nécessaires : chronométrages, itinéraires, horaires, ... Parallèlement, ces mesures permettraient d’améliorer une ponctualité en berne !

Usagers et syndicats pointent également l’usure des bus (amortisseurs, équipement intérieur, système de chauffage, etc.). Certes, le TEC a acquis 162 nouveaux véhicules hybrides (aucun articulé), mais s’ils « subissent » la même utilisation (bas de caisse raclant violemment les dos-d’âne, conduite parfois très brusque, etc.), il faut craindre un simple report du problème d’avaries.

Nous estimons que réserver le confort au tram (2022 ?) et négliger l’attractivité du bus est irresponsable, du triple point de vue trafic / environnement / sécurité. Oublier la clientèle existante est le meilleur moyen de la détourner définitivement du transport public (« Vivement ma voiture ! »)… Et donc du tram, à un moment où nos routes débordent irrémédiablement.

La Ville de Liège devrait aussi activer ses propres leviers en faveur du bus : verbalisations plus régulières et systématiques (stationnement aux arrêts, double file), cahiers des charges plus stricts (éviter les « travaux de longue durée »), rapidité d’intervention (réfection de voiries dès la détection d’anomalies), bref : mieux garantir la fluidité du bus, en synergie avec le TEC.

Pour atteindre ces objectifs, des investissements sont nécessaires. Dans ce dossier, notre association a notamment étudié les dispositifs d’aide à la conduite permettant de rendre celle-ci plus agréable et moins dangereuse pour les voyageurs. Les réseaux STIB et De Lijn utilisent ces outils. Pourquoi restent-ils en test du côté wallon ?

Par cette pétition, nous interpellons donc l’AOT pour qu’elle réagisse face à une situation génératrice d’incidents, dissuasive pour les clients actuels et futurs des services régionaux de transport et pourtant évitable, eu égard aux recettes appliquées sur les réseaux voisins.

Nous demandons d’urgence une intervention du TEC Liège-Verviers afin de donner le maximum de chances au bus dans l’offre globale de mobilité, convaincus que nous sommes de sa pertinence et parce qu’il représente la mutualisation du transport la plus accessible aux citadins.

Nous contacter : Facebook : Clients TEC et SNCB

                            Site web  : www.actp.be



ACTP compte sur vous aujourd'hui

ACTP ASBL a besoin de votre aide pour sa pétition “TEC Liège-Verviers: Plus de CONFORT À BORD des lignes urbaines de Liège : 1, 4, 48, ...”. Rejoignez ACTP et 1 770 signataires.