Pour une justice suite à la Une pro-Macron de Libération en période de réserve

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


La loi impose de ne pas faire campagne la veille du jour du vote. Pourtant, avec un sentiment d'impunité, le quotidien Libération a publié son journal avec pour Une sa grande photo du candidat Emmanuel Macron et le mot d'ordre « Faites ce que vous voulez, mais votez Macron ». Si la presse écrite n'est pas concernée par cette interdiction, en revanche quid de cette page militante mise en ligne par Libération ? 

La veille du premier tour, déjà en ligne, Libération avait appelé à éliminer François Fillon et Marine Le Pen. Il n'y avait eu aucune suite. Les citoyens sont, eux, pourtant soumis à cette interdiction et ne peuvent poster de messages militants.

Liberté, égalité, fraternité, sont les mots de notre devise. Au nom de l'égalité, il serait intolérable que Libération enfreigne la loi électorale sans réaction des autorités alors que pour de petites infractions les citoyens se voient justement rappelés à l'ordre. Si les autorités avaient une préférence pour un candidat, elles ne sauraient en revanche tolérer l'infraction à la loi en faveur de ce candidat.

Nous demandons aux autorités de faire ce que la loi impose, prendre les mesures nécessaires pour sanctionner l'infraction à la loi. Faute de quoi, nous devrons considérer que l'application de la loi est à géométrie variable : selon que vous serez le candidat choisi par les médias et un appareil d'Etat ou que vous ne le serez pas, les groupes de presse pourront faire ou non campagne en toute illégalité.

 



Démocratie et Loi compte sur vous aujourd'hui

Démocratie et Loi STOP a besoin de votre aide pour sa pétition “Stop Manip: Pour une justice suite à la Une pro-Macron de Libération en période de réserve”. Rejoignez Démocratie et Loi et 235 signataires.