Stop au gaspillage de notre argent public au profit des intérêts privés.

Pétition fermée

Stop au gaspillage de notre argent public au profit des intérêts privés.

Cette pétition avait 282 signataires


Nous ne voulons plus que l’argent public soit au service  des intérêts privés,

 Nous ne voulons plus que des décisions qui engagent l’avenir se prennent sans nous.

En période électorale, les candidats font des promesses.

Que feront les élus ?

Qui contrôlera les décisions qu’ils prennent ?

Quels moyens ont-ils réellement d’imposer l’intérêt public face au pouvoir des entreprises ?

 

Un exemple :

Dans les quartiers nord de Marseille sur lesquels se penchent actuellement toutes les bonnes âmes de France.

Il y a unanimité, depuis des années,  pour dénoncer le manque d’équipements publics mais on n’en crée pas, faute de moyens nous dit-on. Pendant ce temps, l’argent public va affluer pour créer une plateforme multimodale de conteneurs qui est un véritable éléphant blanc.

 

Ce projet est une aberration environnementale.

 - Il va accroître les déséquilibres nord-sud en augmentant dans une proportion considérable les nuisances dans un territoire déjà totalement  bouleversé  par les activités industrialo-portuaires.

- Il va créer des conditions de vie insupportables pour les populations des Cités de Consolat (plusieurs milliers d’habitants) qui seront désormais coupées en deux par des trains de conteneurs de 800 mètres de long.

- Il va créer des conditions de vie insupportables pour les habitants du plateau surplombant de Mourepiane (encore plusieurs milliers d’habitants)  et pour tous les riverains du bassin de Seon et usagers de la route du littoral, déjà saturée de camions et de porte-conteneurs.

- Avec ses répercussions sur la nécessité de trouver des espaces pour stocker les conteneurs, il va saccager le massif de la Nerthe, dernier poumon vert des quartiers nord de Marseille : entre 6 et 50ha, excusez du peu sur la marge d’erreur !

 

Ce projet est une aberration financière et économique.

 - Son coût est exorbitant pour un résultat économique dérisoire.  Il est censé lutter à lui tout seul contre la tendance lourde qui est que le trafic de conteneurs dans les bassins de Marseille  n’arrête pas de baisser au profit des bassins de Fos, beaucoup plus adaptés. Et contre la tendance encore plus lourde qui est que le fret ferroviaire se heurte au lobbying des transporteurs routiers. 80 millions d’Euros pour un double miracle, c’est pas cher payé, nous direz-vous. Le problème est que nous ne croyons plus aux miracles  .. .et que nous connaissons la réalité de nos feuilles d’impôts !

-  Il est totalement incohérent avec la volonté qui a présidé à la création des bassins de Fos-sur-mer : permettre un développement de l’activité portuaire à l’échelle des enjeux d’avenir, sans les contraintes spatiales qu’impose un milieu urbain et sans soumettre les populations de la Ville à une dégradation supplémentaire de leur environnement.

 

Alors à qui va-t-il profiter ?

 - Certainement pas aux habitants,

- Certainement pas non plus aux dockers du Port de Marseille à qui on fait miroiter des perspectives d’emplois fictives alors qu’on leur refuse les seuls vrais emplois qui se créent sur le Port de Marseille : le déchargement des bateaux de croisière dont le trafic est en pleine expansion !

- Certainement pas au ferroutage auquel se misérable tronçon ne va rien apporter.

Il va profiter, comme d’habitude, aux actionnaires des entreprises qui ont remporté l’appel d’offre. Alors là, c’est tout bénéfice : des infrastructures payées avec de l’argent public et pratiquement aucune contrainte, ni par rapport à l’environnement (5% des critères de l’appel d’offre), ni par rapport à la création d’emplois (5% idem). Dès qu’ils auront inauguré  devant la presse, les élus n’auront plus leur mot à dire. Donc, il faut mieux qu’ils ne promettent rien, comme le leur a expliqué le nouveau patron de la plateforme de réparation navale n° 10.

Il va profiter à la spéculation immobilière sur Euroméditerranée en dégageant du foncier par le déménagement de la gare du Canet. 

Exigeons tous ensemble :

 - L’arrêt du projet de plateforme multimodale de Mourepiane pour étude économique, information et concertation avec la population. Faisons un exemple !

- Des appels d’offre qui valorisent le respect de l’environnement et la création d’emplois.

- Pour tout projet nouveau, une information et une concertation claires : Quelles nuisances ? Quel coût pour les contribuables ? Pour quel intérêt économique et combien de créations d’emplois ?

 

Association Cap au Nord

http://marseille-cap-au-nord.blogspot.fr/



Association compte sur vous aujourd'hui

Association CAP AU NORD a besoin de votre aide pour sa pétition “Stop au gaspillage de notre argent public au profit des intérêts privés.”. Rejoignez Association et 281 signataires.