Pétition fermée

Soutien aux plaintes de la Conf' contre les laiteries pour extorsion

Cette pétition avait 390 signataires


Le jeudi 24 novembre 2016, la Confédération paysanne du Finistère et des Côtes-d'Armor portent plainte contre les laiteries et filiales de SODIAAL, LACTALIS, TRISKALIA, EVEN, la SILL et la CLAL Saint-Ivy pour extorsion.

Les paysans sont aujourd'hui surchargés de travail. Il est difficile de sortir de la ferme. Nous sommes par ailleurs convaincus que nombreux/ses sont celles et ceux qui, ne vivant pas de l'agriculture, sont solidaires de notre condition.

Nous proposons une pétition pour que toutes celles et ceux qui le souhaitent puissent facilement exprimer leur soutien à notre action en justice.

En février, la Confédération paysanne de l’Aveyron menait une action contre Lactalis en se réappropriant la production qu’on considère ne pas être payée aux éleveurs. Pour quelques boites de Rondelé, Lactalis a porté plainte... et la Confédération paysanne a fait de même en retour ! Le 22 septembre, sur demande du procureur, les enquêteurs ont entendu des représentants de la Confédération paysanne de l’Aveyron.

Le dépôt de plaintes pour extorsion s'inscrit dans la continuité de l'action en justice de la Confédération paysanne de l'Aveyron. Son objectif est de rendre visible le rapport de force entre l'industrie et les producteurs de lait. Au quotidien, la dignité des éleveurs est bafouée. Ils sont incapables de négocier le prix du lait face à des laiteries.

Les paysans subissent une contrainte morale. Ils sont forcés d'accepter le prix payé par les laiteries (quasiment impossible de changer de laiterie, peu d'informations sur le calcul du prix ...). La valeur ajoutée produite par les industriels (directement ou dans leurs filiales) n'est pas redistribuée de manière transparente aux éleveurs. La crise n'a pas été vécue pareillement par tout le monde : les laiteries n'ont pas eu de difficultés financières majeures alors que de nombreux paysans sont aujourd'hui obligés d'emprunter pour payer leurs dettes.

La Confédération paysanne demande qu'une véritable organisation de producteurs voit le jour.

Dans l'Ouest, une organisation de producteurs réunissant tous les paysans de toutes les laiteries permettrait de négocier un contrat-cadre qui servirait de base à la rédaction des contrats avec les privés et des règlements intérieurs des coopératives. Une telle organisation pourrait aussi reprendre en main l'attribution des volumes par ferme. C'est un fait, les quotas n'ont pas disparu, ils ont été accaparés par les laiteries. Collectivement, les paysans doivent donc reprendre en main la gestion des volumes produits par ferme.

En signant cette pétition, vous montrez votre soutien à une action dont l'objectif est de remettre plus de justice dans la filière laitière. Vous soutenez un projet d'organisation du marché visant à redonner du pouvoir aux éleveurs face à l'industrie laitière.



Confédération paysanne du Finistère compte sur vous aujourd'hui

Confédération paysanne du Finistère a besoin de votre aide pour sa pétition “Soutien aux plaintes de la Conf' contre les laiteries pour extorsion”. Rejoignez Confédération paysanne du Finistère et 389 signataires.