Adressée à Vladimir Poutine

Soutien à Kirill Serebrennikov, l'artiste qui dérange Moscou.

0

0 signature. Allez jusqu'à 5 000.

Мы будем там

 Nous serons là

 We will be there

 Nous, spectateurs.trices, confrères, consoeurs, collaborateurs.trices, ami.e.s, tou.te.s citoyenn.e.s de France et du monde, souhaitons apporter notre soutien à Kirill Serebrennikov, qui est menacé de 10 ans de prison dans les geôles de Vladimir Poutine.

Programmé sur les plus grandes scènes internationales et en France, au Festival d’Avignon, au Festival de Cannes, au Théâtre national de Chaillot, et sur nos nombreuses scènes nationales, Kirill Serebrennikov est celui qui a si souvent invité des artistes français.es à créer des spectacles en Russie, avec les acteurs du studio 7, au Gogol Center ou pour le projet Platform. Il est l’un des plus fervents artisans de l’amitié franco-russe, celui que nous avons vu porter à bout de bras le théâtre russe le plus contemporain, le plus politique, le plus courageux. Kirill Serebrennikov est celui qui a reçu des menaces de mort, souvent ; celui qui, depuis tant d’années, essuie les calomnies d’une certaine presse liée au pouvoir russe ; il est celui qui a reçu des pressions politiques ou religieuses depuis tant d’années. Qu’il soit aujourd’hui combattu de cette façon là, la menace de prison pour des crimes qu’il n’a évidemment pas commis, est tout simplement ubuesque.

Kirill serebrennikov est accusé de n’avoir pas réalisé un programme artistique pour lequel il a reçu un subventionnement public (1 million d’euros) et de n’avoir pas réalisé des spectacles qui ont pourtant été créés et même diffusés en France (notamment au Théâtre national de Chaillot). Si nous n’avons pas accès à sa comptabilité, nous témoignons que ces spectacles ont bien été créés, qu’un programme copieux et exigent a bien été mis en place dans le cadre du projet Plateform, que des productions internationales ont été menées. 

Les spectacles (dont certains ont été primés, y compris en Russie), les affiches, les contrats des équipes artistiques et techniques, les critiques dans la presse, les reportages télévisés, les tournées internationales etc. sont autant de preuves et les enquêteurs auraient du en tenir compte. Qu’ils ne l’aient pas fait montre bien que le procès fait à Kirill Serebrennikov est purement et simplement politique.

Les artistes russes, comme tous les artistes du monde, ont le droit de s’engager politiquement, esthétiquement, éthiquement, dans leurs œuvres sans risquer la prison.

Les accusations de malversations contre les artistes sont un procédé classique des dictatures qui veulent museler les arts. Nous pouvions espérer que la Russie contemporaine ne retomberait pas dans les pires travers de son histoire politique.

Nous manifestons notre total soutien à ce trublion de la scène théâtrale et du cinéma russe et refusons qu’il paye un tel tribut à sa liberté de création.

Car au-delà de sa personne, c’est l’un des lieux les plus créatifs et contestataires de Moscou, qui est aujourd’hui attaqué : le Gogol Center.

Que le gouvernement russe comprenne qu’il s’est mis dans une impasse et qu’il lève ces accusations mensongères, voilà ce que nous réclamons. Kirill Serebrennikov et ses équipes encore incarcérées doivent être libérés et blanchis de tout soupçon. Le pouvoir doit s’excuser. Signe qu’il ne serait pas complètement devenu une dictature.

Nous demandons au Président de la République française et à son gouvernement, de mettre en œuvre tous les efforts de diplomatie nécessaire à la libération de Kirill Serebrennikov et de ses équipes. 

Ni les forces armées et masquées qui ont pénétré dans le Gogol Center, ni les perquisitions au domicile de Kirill Serebrennikov, ni les menaces et les pressions, ni les arrestations de ses équipes, ni les interrogatoires, ni la menace de 10 années d’emprisonnement, ni la confiscation de son passeport, ni sa mise en résidence surveillée, ni sa privation de moyens de communication… ne sauront faire taire sa liberté, son talent, son courage et encore moins ses nombreux soutiens internationaux, dont nous sommes.

Selon nos informations, le procès de Kirill Serebrennikov et à travers lui, celui de la liberté d’expression et de création en Russie, se tiendra le 10 octobre 2017.

 Мы будем там

 Nous serons là

 We will be there

 

 

Comité de soutien à Kirill Serebrennikov.

Didier Deschamps, directeur de Chaillot - Théâtre national de la Danse

Olivier Py, directeur du Festival d’Avignon

David Bobée, directeur du Centre Dramatique National de Normandie-Rouen

Agnès Tricoire, avocate à la cour, déléguée de l'observatoire de la liberté de création

Benoît André, secrétaire général de Chaillot - Théâtre national de la Danse

Philippe Chamaux, directeur adjoint du Centre Dramatique National de Normandie-Rouen

André Markowicz, traducteur et poète

Agnès Troly, directrice de la programmation du Festival d’Avignon

 

Cette pétition sera remise à:
  • Vladimir Poutine

    David BOBÉE a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 4 573 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    David compte sur vous aujourd'hui

    David BOBÉE a besoin de votre aide pour sa pétition “Soutien à Kirill Serebrennikov, l'artiste qui dérange Moscou.”. Rejoignez David et 4 572 signataires.