Augmentation du nombre de postes au Capes et à l'Agrégation 2018

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !


LE NOUVEAU TIRAGE AU SORT DE l’EDUCATION NATIONALE : CELUI DU CAPES ET DE L’AGREGATION 

Cette année, les candidats des concours externes du Capes et de l’Agrégation ont tiré le mauvais numéro : il leur suffisait d’être nés un an plus tôt pour avoir 20% de chances supplémentaires de devenir enseignants.

Tel est le sentiment de profonde injustice éprouvé par les candidats aux concours d’enseignement de l’Education Nationale qui ont découvert, trois mois après leur inscription et, pour certains, six mois après qu’ils ont commencé à préparer le concours, que le nombre de postes des Agrégations était brutalement passé en un an de 1920 à 1555 et, pour les Capes, de 7315 à 5833. Or on le sait : l’Education Nationale, qui manque cruellement d’enseignants notamment face au pic de la natalité des années 2000, a recours à un nombre invraisemblable de vacataires que les établissements peinent à trouver : qui ne connaît de collège où l’on a attendu plusieurs semaines un remplaçant ? Qui ne connaît de lycée où l'on a fait appel localement à Pôle Emploi pour recruter une personne sans aucune qualification pédagogique pour la « mettre » devant les élèves ? Et malgré cela, malgré les discours sur la nécessité de réduire le taux de chômage des jeunes ou les engagements à résorber les injustices provoquées par les tirages au sort des inscriptions des néo-bacheliers l’an dernier, le Ministère de l’Education Nationale n’a pas sanctuarisé les postes offerts aux concours du Capes et de l’Agrégation.

Aussi demandons-nous d’une part que soit rétabli sous forme de listes complémentaires dès cette année le nombre de postes pourvus aux concours l’an dernier, soit 1709 postes pour les Agrégations et 6011 pour les Capes, et, d’autre part, que soient prévues dès à présent des discussions pour que l’an prochain le nombre de postes offerts aux concours soit publié au printemps, en même temps que les programmes, de sorte que les candidats s’engagent en connaissance de cause dans la préparation difficile des épreuves et qu’on mette un terme au tirage aléatoire des années de « pas de chance ».  

 



SIES - Société des Italianistes de l'Enseignement Supérieur compte sur vous aujourd'hui

SIES - Société des Italianistes de l'Enseignement Supérieur a besoin de votre aide pour sa pétition “Société des Italianistes de l'Enseignement Supérieur: Augmentation du nombre de postes aux Capes et à l'Agrégation 2018”. Rejoignez SIES - Société des Italianistes de l'Enseignement Supérieur et 5 419 signataires.