#SAUVONSNOSSOURCES !!! STOP AU PROJET DE LA MÉGA PRISON DE HAREN !!!

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Nous n'avons plus accès aux sources. Cette image est ce qu'elles devraient être ...

#SAUVONSNOSSOURCES !!!
STOP AU PROJET DE LA MÉGA PRISON DE HAREN !!!

Les Sylphides(*) de Haren sont fort désemparées après la destruction radicale de la flore et de la faune y compris des espèces protégées du plateau du Keelbeek, elles se sentent un peu seules pour défendre les trois sources présentes sur ce lieu dédié à l’implantation sauvage de la Méga Prison dite « de Haren ».

Aidons les, aidons nous, à défendre ce qui reste à défendre sur ce terrain dévasté illégalement par des promoteurs commandités par la région de Bruxelles Capitale. À Bruxelles-Ville, à la Région et ailleurs des citoyens se lèvent pour sauver la biodiversité sur ce site.

(*) Les Sylphides, fées amies gardiennes de l'air et des sources qu’elles ne laissent pas tarir, elles font souffler les vents et pour se distraire sculptent les nuages.

KEELBEEK HAREN 
PROTÉGEONS LES SOURCES !!!


Destinées à être bétonnées les sources du Keelbeek vont disparaître. L’eau est un bien commun et doit le rester !!! Non à la disparition des sources du Keelbeek !!!
La quasi totalité de la biodiversité du site est détruite. Y compris les espèces rares, très rares et strictement protégées qui s’y trouvaient, avant même qu’un accès au terrain soit accordé aux naturalistes. Avant même que tous les recours aient été épuisés.
Ces espèces protégées par la loi ont donc été détruites, après que les pouvoirs publics aient été sollicités pour que leur présence puisse être officialisée. Le problème est patent. Il s’ajoute aux nombreuses illégalités observées tout au long de l’avancée du projet toxique de cette Méga Prison.

Nous sommes au cœur de la 6ème extinction des espèces dont la violence et l’étendue amène des spécialistes à parler « d’anéantissement biologique ». La protection de la biodiversité n’est pas un détail, mais une nécessité absolue tant la biodiversité constitue la base même de la vie humaine sur Terre. Il est encore possible d’enrayer le déclin de la biodiversité, mais pour cela il faut agir.

IL RESTE TROIS SOURCES À PROTÉGER SUR LE SITE !!!!
Un dernier recours est possible.

STOP AU PROJET DE LA MÉGA PRISON DE HAREN !!!
REJOIGNEZ NOUS !!! Signez cette pétition et rejoignez #BACK2NATUREbxl

KEELBEEK HAREN
WARNING HOLD UP SUR LA VILLE

Le Gouvernement Fédéral, en connivence avec la Région et la Ville de Bruxelles, s’apprêtent à nous endetter de 3,5 milliards d’euro a minima et ce en toute discrétion.

Opposons-nous à ce projet qui représente une complète aberration alors qu’il existe des alternatives à ce projet ubuesque. Malgré les menaces exprimées par certains politiques éminents et une omerta médiatique sur le sujet, principalement auprès des premiers concernés, les habitants d’Haren, ne perdez pas de vue que ce projet aura des répercussions pour tous.

Exigeons la transparence la plus totale sur ce dossier ainsi que de connaître les engagements pris au nom des habitants de la Ville de Bruxelles. Ici encore le politique des affaires a soutenu l’insoutenable, au niveau régional cette fois, en accordant tous les permis indispensables, notamment le permis d’environnement.

Les habitants de Bruxelles ne veulent pas être pris en otage ! Pour l’avenir de la ville, pour le bien-être de notre société et pour la protection de votre portefeuille, signez cette pétition !

STOP AU PROJET DE LA MÉGA PRISON DE HAREN !!!
REJOIGNEZ NOUS !!! Signez cette pétition et rejoignez la liste citoyenne « Plan B » !

KEELBEEK HAREN
WARNING DESTRUCTION DU VIVANT

Une nouvelle fois, le Keelbeek agit comme puissant révélateur du fonctionnement réel de notre société. Il témoigne à Bruxelles de ce qui est observé dans les dizaines de pays où sont aussi actives les multinationales qui composent le consortium Cafasso : le droit tel qu’il existe aujourd’hui est inapte à protéger la biodiversité et la Terre. C’est-à-dire à nous protéger.
La semaine passée les travaux de destruction du vivant, flore et faune, se sont accélérés sur le Keelbeek. A la fin de la semaine, la totalité de la biodiversité du site a été détruite. (**)

Le MR porte une responsabilité écrasante dans cet échec annoncé, de son échelon local jusqu’au niveau fédéral.

Le MR mais pas que, sauvegarder un grand espace naturel crucial pour la Région bruxelloise, mettre en place une politique carcérale à taille humaine qui rendrait enfin possible la réinsertion, respecter les décisions de justice, ... tout cela n'aura pas fait le poids face à la soif de profit du secteur privé. Entre 2 et 3 milliards de fonds publics pour des multinationales, sans débat ni transparence, alors que le budget de la justice (seulement 1,8 milliard par an) ne permet déjà plus aux juges et avocats de faire leur travail.

Pour comprendre pourquoi l'Etat s'entête dans cette grave erreur depuis 10 ans, il faut aussi remonter à la source. C'est Charles Picqué, bourgmestre PS de Saint-Gilles et président de la Région qui serait à l'initiative du projet. Il aurait poussé la Région à délivrer des permis sans respecter le débat démocratique et aurait fait accepter son plan aux autres partis d'un gouvernement fédéral en pleine crise. Notre bourgmestre a le bras le long et il rêve d'un nouveau projet pour sa Commune à la place de la prison actuelle. Un projet phare de logements de luxe et de pôle culturel, histoire de réaliser une belle plus-value foncière, d'augmenter l'attractivité de son domaine et de remplir les caisses via les impôts d'un nouveau public. Nous pouvons déjà promettre à Charles qu'à Saint-Gilles, on se battra pour que le nouveau quartier qui remplacera la prison soit pensé pour les habitants et dans l'intérêt général, pas pour les investisseurs.

« Ma conception de la ville repose sur une dynamique entre les secteurs privé et public. Le partenariat s’impose », expliquait Charles Picqué en 1992 déjà, à propos des dispositifs que son équipe mettait en place au quartier Midi.

Les pratiques utilisées semblent relever de la conception pour le moins singulière de la ville et de l’intérêt public. De la capacité qu’ont certains décideurs politiques et administratifs à ériger leurs propres règles, cumulant les rôles et les intérêts, se choisissant un entourage qui cautionne leurs agissements… Et se persuadant qu’ils sont dans leur bon droit.

#RESIST

(**) « Cafasso et la Régie des bâtiments éludent à nouveau la loi au Keelbeek pour détruire des espèces animales protégées.

Le 20 août dernier, la police expulsait, à nouveau illégalement, les occupants du Keelbeek.
Dans le même temps, des naturalistes nous indiquaient que de nouvelles espèces animales rares et protégées avaient été localisées sur place, depuis le recensement réalisé en 2011 pour Cafasso lors de sa demande de permis.
Parmi les nouvelles espèces observées, citons notamment :
- le lérot, qui est une espèce protégée à Bruxelles, 
- trois nichées de petits gravelots, une espèce strictement protégée à Bruxelles, reprise à l’annexe de 2 de la Convention de Berne et à l’annexe II.2 de l’ordonnance nature bruxelloise, 
- le vanneau huppé, protégé par l’article 5 de la Directive CEE/79/409,
- la chouette des marais.
Très récemment, de nouvelles découvertes avaient été faites sur site, parmi lesquelles:
- Le Criquet à ailes bleues, qui figure sur liste rouge européenne de l'UICN 2016 ;
- Sympétrum méridional, qui était considéré comme éteint à Bruxelles jusqu'à ce 18/08/2018
- Orthétrum brun, qui était considéré comme éteint à Bruxelles jusqu'en 2013, observé au Keelbeek le 14/07/2018,
- Hespérie de l'alcée, qui a un statut d’espèce "rare" à Bruxelles.
Nous avons alors initié des démarches pour faire « officialiser » par des spécialistes la présence de ces espèces sur le Keelbeek, de manière à activer la protection légale qui aurait permis de les maintenir. Un accès au terrain était demandé aux services de la ville de Bruxelles : services de l’échevin de l’urbanisme G. Coomans et de l’échevin A. Courtois. Ceux-ci nous indiquent alors qu’ils entreprennent les démarches afin qu’un accès nous soit octroyé.
Dès le lendemain, les travaux de destruction s’accélèrent sur le Keelbeek. A la fin de la semaine, la totalité de la biodiversité du site est détruite. Y compris donc les espèces rares, très rares et strictement protégées qui s’y trouvaient, avant même qu’un accès au terrain soit accordé aux naturalistes, et ce malgré nos rappels.
Ces espèces protégées par la loi ont donc été détruites, après que les pouvoirs publics aient été sollicités pour que leur présence puisse être officialisée. Le problème est patent. Il s’ajoute aux nombreuses illégalités observées tout au long de l’avancée du projet toxique de méga-prison.
Le MR porte une responsabilité écrasante dans cet échec annoncé, de son échelon local jusqu’au niveau fédéral.
Nous sommes au cœur de la 6ème extinction des espèces dont la violence et l’étendue amène des spécialistes à parler « d’anéantissement biologique » . La protection de la biodiversité n’est pas un détail, mais une nécessité absolue tant la biodiversité constitue la base même de la vie humaine sur Terre.
Il est encore possible d’enrayer le déclin de la biodiversité, mais pour cela il faut agir.

Une nouvelle fois, le Keelbeek agit comme puissant révélateur du fonctionnement réel de notre société. Il témoigne à Bruxelles de ce qui est observé dans les dizaines de pays où sont aussi actives les multinationales qui composent le consortium Cafasso : le droit tel qu’il existe aujourd’hui est inapte à protéger la biodiversité et la Terre. C’est-à-dire à nous protéger.
Il faut donc agir autrement. Comme le dit la formule qui prend tout son sens dans le contexte actuel d'anéantissement biologique: seuls les poisons morts nagent avec le courant. »
Haren Observatory

Keelbeek Libre
Haren
Haren Observatory
Zad du Keelbeek a Haren (Bruxelles)
Plan B Bruxelles/Brussel
la petite Maison du Peuple
Aide ta commune, toi aussi coupe un arbre !!!
BACK2NATURE BXL

 

 



BACK2NATUREbxl compte sur vous aujourd'hui

BACK2NATUREbxl a besoin de votre aide pour sa pétition “#SAUVONSNOSSOURCES !!! STOP AU PROJET DE LA MÉGA PRISON DE HAREN !!!”. Rejoignez BACK2NATUREbxl et 2 035 signataires.