Sauvons les vaches, les chèvres et les brebis laitières

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Les vaches et les chèvres et les brebis laitières ont donné leur lait une bonne partie de leur vie à la population humaine et ont même été surexploitées jusqu'à la souffrance - Bien souvent, une fois qu'elles ne produisent plus, leur destiné est de finir lamentablement à l'abattoir, dans le stress et la douleur... après tous ces services rendus ( quelle ingratitude ! ).

Les agriculteurs qui, en majorité, aiment leurs troupeaux, ne peuvent pas laisser cet état de faits perdurer. En s'associant avec les monuments historiques, par exemple, les communes rurales ou urbaines, les associations diverses, les établissements scolaires, les parcs, etc... les animaux pourraient être redistribués plutôt que d'être tués afin de participer à la tonte naturelle des talus et autres prairies et afin de devenir de sympathiques attractions, non négligeables du point de vue touristique ( retombées économiques... ). Ces bêtes, installées dans les parcs ( trois quatre par parc ) seraient une attraction sympathique et brouteraient les mauvaises herbes. Elles pourraient être installées chez des particuliers  qui voudraient les récupérer... On les placerait aussi près des monuments, dans des établissements scolaires urbains ou ruraux ( nos enfants seraient moins déconnectés du monde rural )  ou des hôtels de campagnes ou des musées et autres... En ville, quelques uns de ces animaux, traités le plus naturellement possible, dans un cadre agréable, pourraient devenir de véritables attractions pour les enfants qui ne vont pas toujours à la campagne... Les touristes en profiteraient aussi... Quelques autres bovins ou caprins retraités pourraient être introduits dans des zones naturelles ayant besoin d'un défrichement lui aussi naturel et régulier ( préservation des paysages traditionnels qui disparaissent vite si les mauvaises herbes les envahissent et surtout peut-être, prévention des incendies ). Tout cela nécessiterait une gestion donc impliquerait des créations d'emplois sans doute salutaires...

Ce serait une belle alternative pour que ces bêtes qui ont travaillé, elles aussi, vivent des retraites paisibles et jouent un rôle positif aux seins des écosystèmes, des populations, dans des cadres naturels, bien plus naturels que leurs conditions de vie passées... 

Cela créerait un lien entre agriculteurs et autres organismes et citoyens et qui sait, donnerait le jour à des partenariats nouveaux et à de belles initiatives humainement et économiquement intéressantes...

A l'heure où il est temps de retrouver des valeurs, où le développement durable est une préoccupation salutaire, j'estime nécessaire de rendre à la nature ces bêtes, ce prolétariat animal qui à oeuvré pour nous afin qu'il vive le restant de ses jours dans des conditions agréables de quasi-liberté.

Cela serait un BEAU ET GRAND PAS POUR TOUS, afin d'établir une véritable AGRICULTURE RAISONNEE car, ne nous le cachons pas, les animaux méritent de meilleurs traitements, de leur naissance à leur mort et les cultures et les terres méritent moins de pesticides et autres polluants ( ce qui éviterait à l'Homme de s'intoxiquer )...vaste programme...mais, courage ! L'avenir en vaut la peine, n'est-ce pas ?

Julien Bouchard-Madrelle



Julien compte sur vous aujourd'hui

Julien BOUCHARD-MADRELLE a besoin de votre aide pour sa pétition “Salon de l'agriculture - : Sauvons les vaches, les chèvres et les brébis laitières”. Rejoignez Julien et 283 signataires.