Pétition contre la banalisation des violences faites aux femmes

0 have signed. Let’s get to 1,500!


Le 19 et 20 avril prochains, vous offrez votre scène à Bertrand Cantat. En faisant cela, vous fermez les yeux sur les agissements d’un homme, qui en 2003, a tué sa compagne Marie Trintignant en lui infligeant 36 fractures au visage. Qui a frappé cette femme avec tellement de rage et de force qu’on aurait pu croire à un accident de moto. Vous invitez un homme qui a laissé cette femme mourir d’hémorragies internes sans lui porter secours. Vous invitez un homme, qui en 2010, avait déjà poussé son ex-femme Kristina Rady au suicide, en lui infligeant des violences psychologiques et physiques dont elle s’est plainte à de nombreuses reprises.

Le crime passionnel n’existe pas. On ne tue pas de trop aimer. Tuer sa compagne ce n’est jamais romantique ou romanesque, c’est simplement devenir un assassin.

Aujourd’hui, plus que jamais, il est fondamental de lancer un message fort contre les violences machistes. En Suisse, en 2018 encore, une femme meurt tous les dix jours sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint et ceci n’est plus acceptable, contrairement au message que laissent entendre les deux dates que vous lui offrez.

Nous demandons l’annulation des concerts de Bertrand Cantat à Lausanne, car il n’est pas le bienvenu. Le féminicide qu’il a commis ne lui permet plus d’être un artiste à part entière. L’inviter à se produire sur scène n’est plus un acte anodin, c’est un choix politique. Il est de votre responsabilité de ne pas promouvoir ou valoriser un homme connu pour ses actes de maltraitances envers les femmes. Il est de votre responsabilité de respecter les victimes de ces actes atroces. Il est de votre responsabilité d’empêcher la venue de Bertrand Cantat sur votre scène.



Today: Feminista is counting on you

Feminista needs your help with “Salle de concert Les Docks (Lausanne): Pétition contre la banalisation des violences faites aux femmes”. Join Feminista and 1,033 supporters today.