Rockwool à Soissons : go home !

0 have signed. Let’s get to 5,000!


Mesdames et Messieurs les Elus,

Nous vous avons, par le biais de nos bulletins de vote, donné le pouvoir pour gérer au mieux nos intérêts, à nous, habitants du soissonnais. A aucun moment votre élection n'a été une carte blanche donnée pour prendre des décisions cruciales sans nous consulter ou nous rendre de comptes, surtout sur un sujet aussi important et lourd de conséquences que l'implantation d'une usine à risque toxique.

 

Vous souhaitez permettre à Rockwool de s'installer sur le soissonnais, au nom du développement et de l'emploi, en faisant fi de ce qu'impliquerait une telle installation, incidences d'autant plus majeures que vous avez retenu la zone du Plateau qui surplombe la ville de Soissons, où les vents s'engouffrent avant de venir mourir sur la ville et sa population. A aucun moment dans l'historique de cette zone, déjà controversée, il n'a été question jusqu'ici d'y implanter une installation classée de type Seveso "risques toxiques" même si fort subtilement les conditions d'installation sur le Plateau permettraient du Seveso, il y a une marge énorme entre un risque explosif local et contenu et un risque toxique touchant toute une région. Les vents dominants venant du Plateau balayent régulièrement Soissons et plus d'une centaine de jours par an brumes et brouillards enveloppent la ville d'un épais manteau à l'automne et en hiver. Par fortes chaleurs, les polluants stagnent des jours et des jours sur notre ville et ses environs.

 

Rockwool est reconnue dans le monde comme une entreprise fortement polluante, au point que les pays nordiques, y compris le Danemark, son pays d'origine, n'en veulent plus. Au Royaume Uni, notamment au Pays de Galles où ils sont implantés, de récentes études démontrent que l'espérance de vie moyenne recule pour la première fois depuis la Révolution Industrielle. Rockwool c'est un rejet massif et constant de gaz à effet de serre qui polluent l'environnement, responsables du réchauffement climatique, présentant un risque majeur pour la santé humaine, animale, l'environnement et l'avenir de la planète, l'avenir de nos enfants. Dans différents pays où Rockwool est implanté, ce sont des combats incessants des populations contre leur pollution (exemples non exhaustifs de la Croatie, des USA, en Virginie par exemple). Est-ce ce genre d'entreprise fort controversée, qui se cache derrière une politique de pseudo écologie que vous souhaitez offrir aux habitants du Grand Soissons et des environs contre la promesse d'une poignée d'emplois ? quelques mots clés dans n'importe quel moteur de recherche donnent une foultitude de controverses et preuves des déviances d'un tel groupe.

 

Sur le sujet de l'emploi, vous faites miroiter "plus de 200 emplois" aux soissonnais, mais le bassin du soissonnais ne propose pas de formations liées à ce type d'industrie, les emplois seront donc majoritairement proposés à des personnes extérieures, ne laissant que les basses besognes à une poignée de recrues locales. De plus, Rockwool ce sont aussi des conflits sociaux, il suffit de se documenter sur les combats salariaux au sein de leur unique usine en France à Saint Eloy les Mines (Auvergne). Soissons est-elle donc si désespérée face à l'emploi qu'elle doive accepter ce dont personne ailleurs ne veut ? au détriment de la santé des habitants ? devenir une zone défigurée à l'image des hauts fourneaux lorrains muets depuis des décennies, ombres veillant sur des taux de cancers plus élevés que la moyenne nationale ?

 

Le soissonnais, majoritairement agricole, faisant partie historiquement de ce qui était appelé "le grenier de la France", nourrissant un grand nombre de français, doit-il accepter de voir ses productions souillées par les rejets d'une telle usine ? Que dire des populations endettées sur vingt ou trente ans pour acheter leur modeste maison ou appartement, dans une zone exempte d'installation de ce type lors de leur investissement, qui verront la valeur de leur bien s'effondrer alors qu'ils comptent sans doute sur ce placement pour leurs vieux jours ? pour financer une éventuelle dépendance ou une place en EHPAD ? quelles réponses apportez vous aux agriculteurs et producteurs locaux qui tentent le passage aux productions raisonnées ou bio en ayant déjà investi massivement ?

 

En termes d'infrastructures, la Nationale 2, rebaptisée par les riverains "la Nationale de la Honte", n'est pas adaptée pour recevoir encore plus de poids lourds que ceux qui la détruisent déjà régulièrement, infrastructure dont l'entretien incombe ici aussi aux contribuables, sans oublier la pollution encore augmentée par la présence de nombreux véhicules supplémentaires, les risques d'accidents accrus et l'engorgement du contournement de Soissons ? les infrastructures ferroviaires, déjà fort insuffisantes pour la population, ne sont pas non plus une solution possible pour absorber la surcharge de trafic qui serait générée par Rockwool.

 

En termes d'avenir, lorsque Rockwool aura profité des nombreux avantages, à n'en pas douter, que vous leur accorderez sans doute pour s'installer ici (exonération de taxes par exemple), et qu'ils choisiront de délocaliser, que nous laisseront-ils alors ? des hectares à dépolluer aux frais des contribuables encore, une verrue massive accueillant les voyageurs à leur arrivée sur Soissons ? des familles malades ou endeuillées ? quid de nos monuments historiques, de toutes les traces de nos ancêtres ayant versé leur sang pour notre liberté, seront ils masqués par ce fantôme d'un rêve de grandeur dont nous ne voulons pas ? Ne serait-il pas plus judicieux d'attirer des entreprises fiables en terme de développement durable et transition énergétique ?

 

Mesdames et Messieurs les Elus, nous refusons ce choix de votre part qui nous est imposé de façon arbitraire et sans consultation préalable, nous réfléchirons mieux avant de glisser nos prochains bulletins dans les urnes.