Protéger notre vie privée et notre santé. S'opposer aux nouveaux compteurs Linky

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Depuis décembre 2015, ENEDIS (nouvelle dénomination d’ERDF),  sous couvert de la Loi relative à la Transition énergétique pour une croissante verte d’août 2015, impose à l’ensemble des français ses nouveaux compteurs électriques « LINKY », soit le changement de 35 millions de compteurs !

  • Savez-vous que ces compteurs vont transformer, d’une part, votre logement en véritable antenne émettrice d’ondes électromagnétiques, et d’autre part, renforcer le brouillard électromagnétique de notre espace public ?
  • Savez-vous que les champs électromagnétiques (CEM) de radiofréquences sont classés par l’OMS depuis 2011 comme « agent peut-être cancérogène pour l’homme » et que les personnes les plus vulnérables sont les femmes enceintes et les enfants ?
  • Savez-vous que vos polices d’assurance ne prennent plus en compte les dommages dus aux CEM depuis 2002 ?

Devant les risques que font courir ces nouveaux compteurs à notre santé, devant le caractère intrusif concernant notre vie privée (Linky collecte des informations sur nos activités et ainsi ENEDIS détiendra une base de données et deviendra Big Data), LE PRINCIPE DE PRÉCAUTION DOIT S’IMPOSER.

En Europe, la France est l’un des pays où le principe de précaution est le moins appliqué et nous avons déjà fait face à de nombreux scandales sanitaires : sang contaminé, hormones de croissance, amiante (retrait des assurances en 1919 !), prothèse PIP, uranium appauvri, pesticides…

L’installation de ces nouveaux compteurs progresse dans notre région, et devant la révolte de plus en plus d’utilisateurs, ENEDIS accélère le mouvement, et parfois force le pas.

  • Des rencontres et des courriers sont adressés aux Maires de votre commune pour faire pression (les communes sont propriétaires des compteurs et donc responsables des dommages tels incendies, décès).
  • Des compteurs situés à l’extérieur des logements sont changés à l’insu de leurs habitants.

Pourtant lors d’une allocution publique à l’Assemblée Nationale, le 2 février 2016, M. Monloubou, Président du Directoire d’ERDF-ENEDIS a lui-même reconnu que celle-ci n’était pas obligatoire.

Nos élus doivent défendre l’intérêt public et protéger les citoyens et non l’intérêt de quelques industriels.

Signez pour que les élus  des  communautés d’agglomération et de communes de Haute Savoie délibèrent et décident d’un arrêt de l’installation de ces compteurs car ils représentent une atteinte grave à notre liberté, à notre vie privée, à notre santé et ne participent pas efficacement à la transition énergétique.

                                           Collectif STOP LINKY 74

  • 190 chercheurs internationaux lancent un appel à l’ONU au mois de mai 2015 pour sensibiliser et prévenir du risque de catastrophe sanitaire engendrée par la multiplication des CEM (https://www.youtube.com/watch?v=yPyiV7NJIvY


Collectif stop linky 74 compte sur vous aujourd'hui

Collectif stop linky 74 a besoin de votre aide pour sa pétition “PRESIDENTS DES COMMUNAUTES DE COMMUNES ET D'AGGLOMERATION de HAUTE SAVOIE: Protéger notre vie privé et notre santé. S'opposer aux nouveaux compteurs Linky”. Rejoignez Collectif stop linky 74 et 731 signataires.