Pétition fermée

Liberté pour Dimitri

Cette pétition avait 938 signataires


Condamné pour être né
Concours de plaidoirie de
l’Ecole Des Avocats du Grand Ouest (EDAGO)
Christophe Vocat
10 juin 2015J’ai honte de mon pays.

Ce sont les mots que j’ai reçu hier au détour d’une conversation facebook.
Ce sont vraiment des mots terribles. Imaginez le ressentiment qu’il faut avoir pour les prononcer.
J’ai honte de mon pays...
Et bien sûr, la première question que l’on se pose est de savoir quel est le pays dont il est question.
Est-ce Israël ou la Palestine dont Brice nous parlait ce matin ? La Chine de Guillaume ?
Non.
C’est bien plus simple que cela. Le pays dont il est question, c’est la France. Celui qui m’a adressé ces mots, c’est Nicolas Fargette.
Nicolas n’est pas un extrémiste religieux ou politique. Non. C’est un fils de maçon !
Et une star dans son village. Il a fait la une des journaux dès sa naissance. Rendez- vous compte. Lui et ses frères, Raphaël et Dimitri, sont des triplés. C’est un évènement dans un petit village du Jura au début des années 1980.
C’est pour cela que Nicolas a prononcé ces paroles. Pour son frère Dimitri.
Dimitri est emprisonné depuis 19 ans, et sa famille essaie de le faire sortir. Lundi encore, une demande de libération était rejetée.
C’est normal pour une famille de faire cela, et de se sentir aigri.
Mais ils ont tort. Nicolas a tort. Les pénalistes présents dans la salle le savent bien. On ne peut pas rester emprisonné si longtemps sans raison. La France est le pays des Droits de l’Homme.
S’il avait été innocent, Dimitri aurait été libéré depuis longtemps. La France est un Etat de droit. Les crimes doivent être punis.
Et il faut avoir commis un crime vraiment horrible pour être emprisonné 19 ans. D’autant plus que Dimitri était mineur, il avait 16 ans quand il a été incarcéré.
Nicolas a tort. Dimitri est coupable, il a commis le crime le plus terrible, le plus horrible que l’on puisse commettre aujourd’hui en France.
Il est né. Pire, il est né différent.
Les chiffres sont magiques parfois.
Ce matin, je lisais un article au sujet d’un violeur en série qui avait la mauvaise habitude de torturer ses victimes, une vraie boucherie. Brr. Il a été condamné à 18 ans de prison.
Les chiffres, les nombres sont amusants parfois. Il y a juste 18 ans, Dimitri avait
17ans et lui aussi été confronté à un viol. En tant que victime. Bien sûr l’affaire a été classée sans suite.
Mais ne vous indignez pas. C’est normal. C’est de sa faute. Il est né.
C’est trop déprimant tout cela. Parlons d’autres choses.
Tiens, les chats. C’est marrant les chats. Il y a plein de vidéos de chats sur Internet.
Mais nous sommes quand même là pour parler de droit. Vous avez entendu parler de ces types qui ont tué des chats et qui ont été assez bêtes pour se filmer ? Faut vraiment être idiots.
A Marseille le premier a été condamné à 6 mois de prison ferme. A Strasbourg, cela a été 1 an ferme.
C’est normal. Tous les crimes doivent être punis. C’est mal de faire souffrir un animal.
Dimitri aussi a été agressé. En 2001. Et en 2003 aussi. Mais là encore, cela a été classé sans suite.
Mais ne vous indignez pas. C’est normal. C’est de sa faute. Dimitri n’est pas un animal. Il est juste différent.
En 2014 cela recommence. Sa famille retrouve Dimitri qui baigne dans... Bon vous voyez dans quoi peut baigner un homme qui est attaché à son lit en permanence. Il a des escarres purulents. Et Nicolas filme, il prend des photos.
Il se sert des moyens modernes de communication, de facebook.
Mais rassurez-vous. Cette fois c’est différent. La loi de 2005 en faveur des personnes
handicapées est passée par là. La France est un Etat de droit, et le droit va s’appliquer, enfin.
Cette fois, il y a des conséquences, il y a un coupable, qui est condamné, justement, impitoyablement.
Et ce coupable, c’est Nicolas. Il est condamné à ne plus revoir son frère.
C’est normal. Il a commis un crime presque aussi horrible que celui de son frère. Il a parlé. Il a remis en cause la décision des médecins. Il a critiqué le tout puissant système psychiatrique français.
Les chiffres sont magiques parfois. Par le hasard des chiffres, et de la littérature française, les malheurs de Sophie prennent fin quand ceux de Dimitri commencent.
Sophie est une jeune femme qui vit près de Marseille. Elle a à peu près mon âge. Sauf qu’elle, elle est autiste.
Dimitri, on ne sait pas trop ce qu’il est. On n’a jamais pris la peine de le diagnostiquer. Peut-être que son cerveau a manqué d’oxygène à la naissance. Peut- être qu’il est autiste. Ou les deux. Ou autre chose.
On s’en fiche. Cela n’a pas d’importance. En droit pénal, le motif est indifférent.
C’est l’élément matériel qui est important. Et l’élément matériel est là. Dimitri est né. Cela suffit pour le condamner.
Et justement, quand Dimitri est emprisonné, c’est par une condamnation que se finit l’histoire de Sophie.
La condamnation de sa mère, pour l’assassinat de sa fille, l’assassinat de Sophie.
5 ans avec sursis.
Ce n’est pas beaucoup.
Mais il faut dire que si sa mère a fait cela, c’est parce que Sophie lui a demandé de le faire.
Parce que Sophie préfère mourir que de retourner à l’hôpital.
L’hôpital où comme Dimitri, elle est bourrée de neuroleptiques. Pour vous donner un ordre d’idée, la dose quotidienne que reçoit Dimitri suffirait à tuer n’importe lequel de mes camarades venu plaider devant vous aujourd’hui.
Mais Sophie, contrairement à Dimitri, a été diagnostiquée. Donc elle a droit à un
traitement adapté.
Elle a des électrochocs.
Les électrochocs sont très efficaces pour soigner un trouble d’origine génétique, c’est bien connu.
Sophie est morte. Elle a été libérée et Dimitri a pris sa place.

Ne vous indignez pas. C’est normal. C’est de leur faute. Ils sont nés.
Mais rassurez-vous. N’ayez pas pitié de Dimitri, n’ayez pas pitié pour Dimitri.
Il n’est pas seul. Ils sont nombreux avec lui, comme lui. Il y a Anne, les enfants de Moussaron, Bruno.
Bruno a été maltraité pendant des années. Mais il l’a cherché. Vous vous rendez compte, il était trisomique ET autiste. Franchement.
Mais parlons de choses plus gaies.
L’avenir.
Demain.
Demain vous serez de brillants avocats, avec une belle carrière.
Peut-être serez-vous un peu sensibilisés par ce que je vous ai dit aujourd’hui.
Peut-être, comme certains membres du jury aujourd’hui, vous habillerez-vous de bleu le 2 avril, pour la journée de l’autisme. Le bleu est la couleur de l’autisme.
Et un jour peut-être, dans 40 ans, votre petit-fils ou votre petite-fille viendra vous voir en vous demandant ce que vous avez fait dans votre vie.
Peut-être alors vous contenterez-vous de lui dire « Je n’ai rien fait d’extraordinaire mon cœur. J’ai juste essayé d’être digne d’une robe ». C’est beau. Je vous le souhaite.
Un jour.
Peut-être.
Demain.
Seulement...
Seulement parfois, les chiffres ne sont pas magiques. Les chiffres ne mentent pas. Et pour vous.
Humm.....
10.
Oui, 10.
Pour vous cela fera au moins 10. Les chiffres ne mentent pas.
Vous êtes plus de 160. Si l’on ajoute l’encadrement, les intervenants, les membres du jury, cela fait plus de 200.
A vous tous, vous donnerez naissance à au moins 10 enfants autistes. Si l’on ajoute les trisomiques, ou ceux qui sont simplement différents comme Dimitri, cela donne au moins 20.

  • Demain, 20 de VOS enfants seront différents. Au moins 60 ou 80 de vos petits- enfants.

Demain, 20 de VOS enfants seront Dimitri. Demain, 60 de VOS petits-enfants seront Sophie.
Demain.

  1. Dimitri est emprisonné depuis 19 ans. Aujourd'hui, J'AI honte de MON pays.


Nicolas compte sur vous aujourd'hui

Nicolas FARGETTE a besoin de votre aide pour sa pétition “President de la République: Liberté pour Dimitri”. Rejoignez Nicolas et 937 signataires.