Pour l'annulation de l'expulsion et l'obtention d'un visa pour Matias Robles

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


C’est l’histoire d’une roue de vélo carrée…

C’est l’histoire de Matias Robles, un jeune homme travailleur, qui crée en 2015 son entreprise de restauration avec un choix innovant et courageux : exercer son activité à vélo (avec un véhicule qu’il a construit lui-même !). Très vite, il rejoint la famille des Boîtes à vélo Grenoble, un groupement d’entreprises à vélo.

C’est l’histoire de Matias, argentin, qui vit et travaille en France depuis 2014 et nous régale de ses spécialités sudaméricaines.

C’est aujourd’hui la potentielle fin de cette histoire… Matias est sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) : malgré toutes les démarches déjà effectuées, notre ami et vélocollègue sera dans l’obligation de partir d’ici quelques jours si le tribunal administratif ou le préfet n’accordent pas sa demande de visa en tant que travailleur indépendant… Matias ne demande rien d’autre que la possibilité de rester pour continuer de développer son activité.

Aidez-nous à obtenir une suite qui tourne rond à l’histoire de Matias, soutenez-le, signez la pétition d’obtention de visa qui sera envoyée et remise au préfet de l’Isère et au tribunal administratif de Grenoble (lors de l’audience du 16/11 à 11h30 à laquelle nous nous rendrons. Rejoignez-nous !).

Aidez-nous, signez la pétition, partagez-la, cette procédure d'expulsion est incompréhensible, l'arrêter est une urgence absolue !

 

Monsieur le préfet de l’Isère, Mesdames et Messieurs les président.e.s et assesseur.e.s du tribunal administratif de Grenoble, nous vous demandons l’annulation de l’OQTF de M Robles Matias et la délivrance d’un titre de séjour durable permettant à M Robles Matias d’exercer son activité, de développer son entreprise et de vivre dans la légalité.



Les Boîtes à vélo Grenoble compte sur vous aujourd'hui

Les Boîtes à vélo Grenoble a besoin de votre aide pour sa pétition “Prefet de l'Isère: Pour l'annulation de l'expulsion et l'obtention d'un visa pour Matias Robles”. Rejoignez Les Boîtes à vélo Grenoble et 3 296 signataires.