Pou un Fèt Kaf chômé èk payé !

0 a signé. Prochain objectif : 200 !


Nout zansèt la soubat pou nout liberté, ni doi rend azot lomaz, alon batay pou un 20 desanm CHÔMÉ èk PAYÉ !

Nos ancêtres se sont battus au péril de leur vie pour arracher notre liberté. Mais aujourd'hui, nous assistons à un retour de l'esclavage dit "moderne" par l'exploitation des travailleurs et des travailleuses. Les patrons utilisent le chantage au chômage comme arme fatale. Plus de 180 000 personnes sont sans emplois à La Réunion ! Il est donc facile pour les patrons de nous exploiter sans que nous n'osions nous rebeller... Soman, lesclavaz la fini !! Kréol sort dann fénoir, nout zansèt la soubat kont lesclavaz, anou i fo ni lève kont lesclavaz moderne !

Les salarié-e-s sont sous pression au quotidien et sont traités comme des kleenex : mal payés, exploités, menacés, avec des contrats précaires, notamment les jeunes. Nos conditions de travail se dégradent, nos salaires n'augmentent pas, mais les profits des grandes multinationales explosent ! Ces grands groupes nous exploitent dans une forme d'esclavage moderne et menacent les petites entreprises réunionnaises, pourtant les premières créatrices d'emplois. Ni di arèt èk sa !

Cette pression et ce chantage s'illustre d'autant plus dans le commerce au mois de décembre : les magasins sont ouverts les dimanches, et ce jour symbolique de la fête de l'abolition de l'esclavage. D'après la loi, le travail n'est pas obligatoire ces jours-là. Pourtant, des centaines de salariés sont forcés de travailler, sous la menace. Notamment dans les grands supermarchés. Sa lé pa normal ! 20 décembre lé férié : na point personne i doit travailler !

Pou rend nout zansèt lomaz, ni domand :

  • 20 décembre chômé et payé pour toutes et tous !

 

Ce combat nous devons le mener pour ne pas oublier le prix de la liberté et notre histoire. C'est notre devoir.

Signez la pétition !