Non au circuit en mangrove, oui à la préservation des zones humides en Guadeloupe

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Nous citoyens, soucieux de l’intérêt général de la Guadeloupe, du maintien de ses zones humides uniques dans les Petites Antilles, de la préservation de l’environnement et de la biodiversité, exprimons notre opposition au projet Supermotard au sein du Parc National et de la Réserve de Biosphère.

Le projet Supermotard est un projet de construction d’une piste de moto et karting, « lieu dédié à la pratique des sports mécaniques en toute légalité et sécurité » (Ary Challus, maire de Baie-Mahault, 2008 dans les États généraux pour la jeunesse). Il implique le remblaiement de zones humides protégées, pour la construction d’un circuit, au nord du pont de la Gabarre, en limite de la N1 et de la Rivière salée. Ce projet se met en place depuis 2016, sans que la réglementation soit respectée.

La Région Guadeloupe dans son Schéma d'Aménagement Régional, et la commune de Baie-Mahault dans son Plan Local d'Urbanisme, soulignent leurs priorités pour protéger de telles zones humides, dont le rôle écologique est reconnu par tous :

- nurserie pour les poissons

- franche atténuation des houles cycloniques et de l’augmentation du niveau de la mer

- épuration des eaux

- stabilisation de la côte

- séquestration du carbone pour la régulation du climat

Le conseil scientifique du Parc national indique que l’emplacement du circuit se situe dans le corridor écologique qui relie les deux îles de la Guadeloupe. La réalisation de ce circuit aura des impacts négatifs sur des espèces endémiques, vulnérables et protégées. Les nuisances induites (sonores, effluents d'hydrocarbures, poussières) seront importantes. Le projet est de plus situé sur une zone de liquéfaction en cas de séisme, et inondable. L'élévation de l'infrastructure est annoncée à 0,5 à 2,5 m au-dessus du niveau de la mer, alors que les modèles climatiques du GIEC estiment la montée du niveau de la mer jusqu'à 0,82 m d'ici la fin du siècle. Une partie de l'infrastructure se retrouverait sous les eaux d'ici quelques décennies. Pour prendre connaissance de l'avis du Conseil scientifique du Parc National : cliquez là

Le site se trouvant sur le Domaine Public Maritime, le chantier n’aurait pu se faire légalement que s’il s’agissait d’un service public nécessitant la proximité de la mer. Tout projet présent dans ce Domaine Public ne peut être que léger et provisoire.  Il aurait dû faire l’objet d’une étude d’impact soumis à enquête publique. Il aurait aussi dû être compatible avec le schéma d’aménagement régional (SAR) qui indique que les zones humides sont interdites d’urbanisation. Aucun de ces aspects n’a été respecté. Au lieu de cela, depuis 2016, le site a été défriché et remblayé en toute illégalité – dans le but d’affirmer la faible naturalité d’un site déjà abîmé.

Nous demandons à la Région Guadeloupe de proposer des alternatives de lieux pour ce projet, qui ne nécessite pas de se situer à proximité de la mer. Les associations de motards avaient fait des propositions en ce sens, sur la commune des Abymes.

 



Collectif citoyen compte sur vous aujourd'hui

Collectif citoyen a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour relocaliser le circuit Supermotard”. Rejoignez Collectif citoyen et 1 899 signataires.