Petition update

Des économies sont possibles !

André GRIMALDI
France

Feb 2, 2017 — La règle éthique et économique d’un système de santé égalitaire et solidaire est le juste soin pour chacun au moindre coût pour la collectivité et non pas la recherche du profit optimal. Un exemple parmi d’autres : l’industrie pharmaceutique
Longtemps, l’industrie pharmaceutique a calculé le prix d’un médicament en fonction de l’investissement qu’elle avait consacré à la recherche et au développement (R& D) de celui-ci. Or, aujourd’hui de façon paradoxale, les prix des nouveaux produits explosent alors que le coût de leur R&D a plutôt diminué. La charge de la R&D ne suffit pas à justifier les prix très élevés de ces nouveaux traitements comme le confirment les comptes de l’industrie pharmaceutique eux-mêmes : en moyenne 15% du chiffre d’affaires de la branche est allouée à la R&D contre plus de 25% pour les dépenses de marketing, tandis que les marges bénéficiaires excédent 19%.
Pour sa défense l’industrie pharmaceutique explique que ces prix sont à la hauteur de l’efficacité des traitements et de l’amélioration des services rendus, un investissement pour de moindres dépenses, en quelque sorte. Outre que beaucoup de ces innovations ne présentent pas un bénéfice qui justifie de telles assertions, on peut se demander si, même quand l’efficacité est majeure, cela autorise de tels excès (avec pareil raisonnement, quel devrait être le prix du vaccin contre la poliomyélite ?)
En réalité, les prix des nouveaux traitements du cancer sont déterminés par l’idée que les industriels se font de ce que les différents marchés nationaux sont capables de supporter. Cela explique les écarts de prix très importants observés d’un pays à l’autre et permet également de comprendre pourquoi l’Imatinib (Glivec®), traitant de façon très efficace la leucémie myéloïde chronique a vu son prix passer aux Etats-Unis en quinze ans de 30 000 à 90 000 dollars par an, sans que le service médical rendu ait été amélioré.
Au Royaume-Uni des traitements pourtant efficaces sont aujourd’hui déremboursés à cause des dépenses qu’ils engendrent. Et pour faire monter les prix des médicaments génériques, les industriels n’hésitent pas à organiser des ruptures de stock ciblées.
Face à l’inflation des prix pratiqués par les laboratoires pharmaceutiques enclins à optimiser leurs gains, des menaces réelles pèsent sur l’équité d’accès des patients aux traitements innovants des cancers, comme sur la pérennité de notre système de santé solidaire, d’autant que cette inflation déborde maintenant largement le champ du cancer et touche d’autres médicaments innovants comme ceux de l’hépatite C.
Pr Jean-Paul Vernant


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.