Pétition fermée

Pour gagner, une candidature unique de la gauche

Cette pétition avait 269 signataires


« Pour gagner, une candidature unique de la Gauche ! »

Adresse aux candidats de Gauche à l’élection présidentielle,
par la Force des Acteurs Rassemblés - FAR - de Bretagne

Chers Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon,
Messieurs les candidats de Gauche à l’élection présidentielle,

Citoyens de Gauche, acteur.trice.s associatifs, syndicaux, de la jeunesse, de la culture, de l’économie sociale, nous vous avons reçus en Bretagne il y a maintenant 3 semaines.
Nous vous demandons de nous recevoir pour un échange sur une question essentielle à un mois de l’élection présidentielle.

En effet, nous avons participé au succès de vos 2 meetings bretons à 24h d’intervalle en début de mois.
Nous avons, parfois depuis, contribué à vos campagnes et notamment au succès des temps forts des 18 et 19 mars qu’ont constitué la marche pour la 6e République et le meeting de Paris-Bercy. Nous, électeurs de Gauche, nous citoyens engagés dans la société civile nous mobilisons en nombre avec beaucoup d’autres pour vos candidatures.
Pour autant, nous devons rester lucides. De nombreux acteurs de la société civile, amis, collègues, proches…profondément de Gauche s’apprêtent à rester chez eux le 23 avril ou à voter par sécurité, à voter « moins pire » pour empêcher un choix final entre l’extrême-droite et la Droite dure.
Victimes d’une pression médiatique ou simplement conscients que, malgré vos efforts respectifs, aucun d’entre vous ne sera présent au 2nd tour, ils s’apprêtent, pour faire barrage à l’extrême-droite, à voter pour un candidat du système, pour un candidat de l’Argent.
Chacun d’entre vous, chacun.e d’entre nous est aujourd’hui persuadé que l’élection du candidat du Cac 40, du candidat du libéralisme effréné, le candidat de la dérégulation, de la concurrence libre et non faussée, du nucléaire civil et militaire, et de la poursuite de la « construction européenne » qui fait monter la colère des peuples mais nourrit les populismes, cette élection fera demain, plus encore, le lit de l’extrême-droite et ouvrira au FN les portes de l’Elysée en 2022.

Vos 2 candidatures sont légitimes. Elles sont différentes. Elles sont, chacune, le fruit de parcours collectifs, de stratégies gagnantes. Il n’est ici nullement question de délégitimer l’une ou l’autre de vos candidatures. La question n’est plus là. Nous ne demandons ni retrait unilatéral, ni soutien de l’un à l’autre.
Vous avez le droit, légitime, total et absolu de maintenir vos 2 candidatures.

Dans la pré-campagne puis la campagne, très atypiques où les affaires à Droite et à l’extrême-Droite décrédibilisent le politique et focalisent l’intérêt des media au détriment des programmes, vous avez cependant la responsabilité de créer l’électro-choc et le sursaut pour le peuple de Gauche.
Face aux périls que court à son tour la France, après les Usa et nombre de pays européens, il ne peut être question de se fixer comme objectif d’avoir eu raison le premier. Il ne peut être question de se fixer comme but, fût-ce au nom de l’Histoire, la disparition de l’autre ou la pole position pour une improbable reconstruction dans l’après 2017.
Vous le savez, vous avez entre les mains les ingrédients d’une nouvelle victoire collective –après le non de Gauche de 2005 au Traité constitutionnel européen-. Il y a urgence à créer immédiatement un projet majoritaire porté à l’élection présidentielle du 23 avril, ensemble, par un futur Président et son 1er Ministre ou par un Président et le futur Initiateur de la Constituante de la VIe République…

Vous avez, hélas, également entre les mains les données pour que chacun de vos noms soit associé à la pire défaite des progressistes et des républicains depuis les années 30 en Europe, pour que chacun de vos noms, malgré les grandes qualités et les valeurs fondamentales que vous représentez, soit synonyme, dans les manuels d’Histoire, d’inconséquence et d’irresponsabilité face à cette Histoire.
Bien entendu chacun pourra se regarder dans le miroir et rejeter la responsabilité sur l’autre …alors que les obstacles à l’unité se lèvent d’eux-mêmes chaque jour.
Sachez que pour les acteur.trice.s investi.e.s au quotidien dans la culture, dans les associations, dans les syndicats, dans l’économie sociale ou dans les organisations de jeunesse, ce serait impardonnable.
Ce serait impardonnable par nous tous, par nos enfants qui demain ne comprendront pas plus votre choix que nous n’avons compris celui des Gauches divisées de l’Allemagne confrontée à la montée du nazisme.
Ils le comprendront d’autant moins que cette fois, ainsi que l’a montré le premier débat télévisé de la campagne, vos projets sont compatibles au sein d’un programme majoritaire pour la VI République, pour l’abrogation de la loi Travail, pour des politiques économiques et sociales anti-austéritaires, pour le rejet du Ceta et du Tafta, pour les transitions écologiques, …

Cher Benoît Hamon, cher Jean-Luc Mélenchon,
Nous savons que dans vos entourages, on vous poussera à poursuivre cette division suicidaire au nom du « réalisme» des comptes de campagne, au nom des « résultats prometteurs de la mobilisation qui prend », au nom de l’incompatibilité avec les « traîtres » de l’autre équipe.
Alors que chacun d’entre vous combat pour la fin de la monarchie présidentielle et pour la désindividualisation du pouvoir, vos 2 seules personnes détiennent ce pouvoir de faire basculer l’Histoire.
Faîtes preuve de réalisme !
Faîtes preuve de courage !
Faîtes preuve de grandeur !
En Bretagne, en Haut à Gauche, nous sommes prêts à nous engager, sans réserve, à entraîner nos amis, nos camarades, nos adhérents qui oeuvrent au quotidien pour le lien social, pour la justice sociale, pour la solidarité,…dans cette Bretagne, 1ère région de France du vivre ensemble, 1ère région du Faire ensemble.
Nul doute que les autres régions nous rejoindront pour faire gagner la Gauche de transformation sociale et écologique.

Les 20 premiers signataires, le 23 mars 2017 :
(10f, 10h)
Thierry Abaléa, militant associatif
Véronique Blanchet, militante de l’éducation
Flavie Boukhenoufa, responsable associative jeunesse éducation populaire
Louisa Bouraya, responsable associative en quartier populaire
François Caharel, militant associatif en milieu rural
Michel Carré, acteur de la transition écologique et sociétale
Olivier Cuzon, élu syndical
Yannick Hervé, responsable associatif
Anne-Claire Le Vaillant, militante féministe et des nouvelles ruralités
David Levaufre, acteur de l’innovation et de l’insertion
Tangi Louarn, militant des droits culturels et linguistiques
Céline Mandon, militante associative
Annick Monot, engagée dans l’accompagnement des personnes
Monique Prévost, militante féministe
Fransez Poisson, responsable associatif jeunesse
Patrick Quelaudren, militant éducation populaire
Colette Rodet, actrice de l’économie sociale et solidaire
Rodolphe Rohart, acteur culturel
Aline Tassin, responsable associative droits humains
Josyane Wirkel, responsable associative, élue syndicale



FAR de Bretagne compte sur vous aujourd'hui

FAR de Bretagne a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour gagner, une candidature unique de la gauche”. Rejoignez FAR de Bretagne et 268 signataires.