Taxe pas mes Mo

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


 

La taxe sur les communications Internet est une erreur politique. Au Bénin, berceau du Renouveau Démocratique et du printemps des Libertés Individuelles, cela ne pourra être assimilé, urbi et orbi, qu'à de la censure et un recul de la liberté d'expression teinté d'archaïsme. La taxe menace les droits fondamentaux de la liberté de parole et de l'accès à l'information qui sont non seulement garantis par la constitution mais aussi protégés par les traités internationaux : la Convention internationale sur les droits civiques et politiques et la Déclaration universelle des Droits de l'Homme si l'on fait une lecture extensive.

D'un point de vue économique et financier, à force de presser le citron, on avale l'écorce et elle est amère. Le temps passé en ligne et les données sont déjà taxés. Pourquoi une double imposition en y ajoutant la distinction de l'usage de ce temps de connexion et la nature des connexions ? Voudra t'on nous expliquer que parce qu'il est désormais possible d'envoyer un mail en Chine plutôt que du courrier express, la Poste du Bénin va instaurer une taxe sur l'utilisation de Gmail, Yahoo et Hotmail afin que l'état regagne de l'argent ?

Mais le pire c'est que c'est socialement inadéquat avec les modes de vie, la démographie, les tendances et la plupart des projets gouvernementaux. Les artistes béninois peuvent aller déposer leurs instruments malgré les efforts de Oswald Homeky et son équipe. Qui va griller son argent pour regarder leurs clips en ligne avant d'être incités à acheter les albums ? Les sportifs ne gagneront rien par les droits publicitaires. La TNT peut ranger ses contenus locaux ludiques. Ainsi de suite. Dans un pays qui n'a pas 2 cinémas décents, on va surtaxer le visionnage de films en ligne.

Les jeunes sont plus dangereux pour les jeunes que tous ceux que vous voulez bouter dehors. Vous le comprendrez au soir de votre vie, vieux et déçus si vous vous vous laissez endormir par les CV pompeux, les titres ronflants et les ambitions pharaoniques qui vont s'écraser sur l'autel du concret.

La dictature la plus organisée du monde s'appelle l'état de Singapour. C'est un paradis de la télécommunication libre pourtant...

Soyons nombreux à signer cette pétition on peut encore changer les choses.

La jeunesse de ce pays a son mot à dire et ils doivent nous écouter.

Partageons ceci massivement autour de nous pour que les gens soient au courant.



Emeric compte sur vous aujourd'hui

Emeric OLOUKOU a besoin de votre aide pour sa pétition “Patrice Talon: Taxe pas mes Mo”. Rejoignez Emeric et 751 signataires.