Pas un lit ne doit fermer à Émile Roux !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


La direction générale de l’AP-HP a décidé de mettre en œuvre son plan de fermeture des lits de Soins de Longue Durée (SLD) dans le cadre de sa stratégie dite « La Nouvelle AP-HP ». Une décision qui, si elle était mise en pratique, aurait pour conséquence à l’Hôpital Émile Roux, non seulement la suppression de 150 lits de Soins de Longue Durée mais la mise en route d’un véritable projet de démantèlement bien avancé de cet hôpital (plan, projet médical, plan de financement...).

Ce projet a en effet plusieurs niveaux de lecture : au plan local par une réorganisation importante de ce service mais aussi bien d’autres avec la vente de 50 à 60% de l’emprise foncier actuel de l’hôpital ; au plan du Groupement Hospitalier Universitaire (GHU) Henri Mondor / Albert Chenevier, dont fait partie l’hôpital Émile Roux ; mais aussi au plan régional car à travers la situation de cet  établissement, c'est tout un Plan gériatrie qui se profile contraire aux intérêts des val de marnaises et val de marnais, que l'on voudrait renvoyer vers des EHPAD, publics ou privés, mais sans moyens et coûteux pour les usagers.

Parce que nous considérons qu’une filière gériatrique doit reposer sur une continuité d’offres de soins comprenant des Unités de Soins de Longue Durée (USLD) en nombre suffisant dans des locaux rénovés et humanisés.

Parce que nous soutenons le projet alternatif proposé par les personnels, leurs syndicats et les usagers comme leurs familles, à Émile Roux
- Nous exigeons que la Direction Générale de l’AP-HP ne procède à aucune fermeture de lits de Soins de Longue Durée dans le Val-de-Marne et réfléchisse à en ouvrir de nouveaux
- Nous exigeons la Rénovation et l’Humanisation des services concernés avec 90% de chambres à 1 lit
- Nous soutenons la tenue d’États Généraux de l’Hôpital et du Médico-social dans le sud francilien.


Voulez-vous partager la pétition ?