Petition update

Nouvelles du front… /3

Serge MARQUIS
France

Apr 30, 2018 — Bonjour à toutes et tous.

Si vous souhaitez relayer la pétition lors des rassemblements et manifs des 1er et 5 mai avec un « visuel » (le texte de la pétition + le lien), il faut nous faire parvenir votre adresse Internet, car seul change.org en dispose…

Notre adresse : olivierbouquet@laposte.net

Nous adressant en premier lieu à ceux-celles qui se mobilisent actuellement dans les mouvements sociaux, il est naturel que nous soit couramment opposé le fait que cette pétition en appelle aussi… à la droite. (Et, de là, le syllogisme connu : « Ni à droite ni à gauche ? Donc à droite ! »)

Notre argumentaire à ce propos est le suivant :

1/ Nous en appelons à TOUS.

Dans ce « tous », il y a la population. Parmi laquelle se trouvent en effet des gens à gauche, à droite, et surtout ailleurs.

Et ce « ailleurs », ce sont les abstentionnistes, véritable majorité silencieuse, qui ont quitté les amarres avec les uns et les autres, faute de leurs présences (hors élections) sur le terrain !

NOTRE COMBAT NE PEUT PAS SE FAIRE SANS EUX !

2/ Par ailleurs : sommes-nous là pour faire gagner le mouvement social et empêcher le bradage de nos biens communs (nos actifs) ou pour faire gagner la gauche contre la droite ?

Savoir préciser nos priorités, c’est gagner en efficacité.

3/ « Oui, mais on pourrait faire gagner les deux (le Bien commun et la gauche), ce n’est pas contradictoire »

Encore faut-il que le rapport de forces ne soit pas dégradé, au détriment des travailleurs et de toute la société depuis tant d’années !

Et que tout le monde soit au clair sur ce qu’est la gauche et la droite !

Depuis 40 ans, nous avons été gouvernés (en plus de la droite classique) par un front gouvernemental autour du PS avec Europe-Écologie/Les Verts et le PCF au nom de… la gauche !

Qui peut comprendre que ce n’était pas la gauche, la « vraie » ? Les gens déjà convaincus.

Or nous nous adressons à tout le monde, pas seulement aux gens convaincus !

Et pas pour expliquer le talmud !

Alors, encore une fois, allons à l’essentiel : ce gouvernement est en train de nous déplumer et il faut s’y opposer CONCRÈTEMENT. Voilà le message !

4/ « La droite n’a jamais été du côté des manifestants ! »

Si la mondialisation capitaliste a plongé une certaine gauche vers le libéralisme et une certaine droite vers la Finance, elle n’a pas convaincu tout le monde. Pourquoi laisser en déshérence des gens qui ne se reconnaissent pas dans un projet où le volet social a disparu ?

C’est pourquoi la droite, elle aussi, est en pleine recomposition (entre La République en marche, l’UMP et les courants dit « souverainistes ».)

(À l’égard de ces derniers, l’anecdote veut que Marine Le Pen a dit sur France-Inter qu’elle soutenait les cheminots mais préférait comme forme de lutte… la gratuité des transports ! Florian Philippot, des Patriotes, n’a pas été en reste. Quant à l’UPR de F. Asselineau, il appelle à participer aux manifs pour le service public et se fait sa manif du 1er mai ! Etc.)

4/ Bien entendu, nous pourrions rappeler (notamment) l’histoire du Conseil national de la résistance (CNR), auquel notre modèle social (Sécurité sociale, services publics, entreprises publiques, etc.) doit tant – composé de la gauche mais aussi de gens de droite et même de royalistes.

5/ « Vous apportez la confusion. »

S’adresser qu’à une fraction de la population, la gauche, serait en effet plus simple pour certains. Mais est-ce la garantie d’un élargissement ? Malheureusement, non.

Dès lors, la « gauche » doit prendre le risque de changer sa manière de faire.

Dans un processus constituant, le conflit de classe perdure et trouve des résolutions temporaires par les priorités qu'il (ce processus) se donne. Pour l'heure, gagner sur la fin du bradage de nos services publics et de nos actifs va parfaitement bien avec nos objectifs de classe !

6/ « Si c’est que ça, vous pourriez vous adresser à tout le monde sans avoir besoin de citer ni la droite ni la gauche… »

Sauf que lorsqu’on veut mettre son combat à la portée de tous, la malice est insuffisante.

Il faut garantir la légitimité de chacun.e dans UN PROCESSUS CONSTITUANT, pas commencer à avancer ensemble en se bouchant le nez à cause du voisin. Car rien de tel alors pour finir par décevoir tout le monde, avec un surcroît de désengagement pour l’avenir !

Pour résumer, notre argumentaire non exhaustif se retrouve dans la formule suivante : L’UNION EST UN COMBAT.

Il est vain en effet de vouloir élargir notre combat social et politique sans s’en donner les moyens. La Geste politicienne n’y suffira pas.

Voilà en quoi notre pétition est STRATÉGIQUEMENT en avance par rapport aux propositions qui existent ici ou là dans le mouvement social actuel.

Si de tels comités s’organisent en France, bien des tâches devront être définies de nature à recréer le lien distendu entre nous et la population.

Bien cordialement à toutes et tous.

PS : N’oubliez pas le « visuel » à distribuer pour faire avancer notre proposition !
Et merci de continuer à relayer la pétition partout où vous pouvez.


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.