NON À DE NOUVEAUX ENTREPÔTS LOGISTIQUES À HENIN BEAUMONT

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Depuis la fusion d’Hénin-Liétard et de Beaumont-en-Artois en 1971, ce qui était à l’époque le village de Beaumont n’a eu de cesse de perdre son âme pour devenir en certains endroits un conglomérat de zones commerciales, de parkings et d’entrepôts logistiques. En choisissant d’acheter ou d’emménager à Beaumont plutôt qu’ailleurs, ce n’est pas pour cela que les habitants avaient signé!


PRESENTATION DU PROJET
(Tous ces éléments sont extraits du dossier de l’enquête publique)

—> 78 956 m2 d’entrepôts répartis en 13 cellules de stockage de matières combustibles d’environ 6000 m2
—> un bâtiment de 441 m de longueur et 194 m de largeur pouvant accueillir près de 158 000 palettes
—> 30 places de stationnement poids lourds en plus des places à quais et 300 places de parking pour les véhicules légers
—> une augmentation de 660 véhicules par jour sur la RD40 (il est prévu un trafic de 80 poids lourds par jour (160 passages) et de 250 véhicules légers (500 passages) par jour sur le site)


5 RAISONS DE S'OPPOSER A CE PROJET

1. LES ENTREPÔTS LOGISTIQUES, C’EST PLUS DE CAMIONS… AU DÉTRIMENT DE NOS POUMONS!

Or notre agglomération dépasse déjà fréquemment les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé concernant la qualité de l’air. Les conséquences? Une multiplication des maladies cardiovasculaires et respiratoires, des allergies, de l’asthme, surtout chez les personnes les plus vulnérables (les enfants et les personnes âgées) et les plus exposées (les personnes sportives notamment). Il faut également noter que la pollution atmosphérique a un impact négatif sur les rendements agricoles, estimé à au moins 10%!


2. PLUS DE NUISANCES POUR BEAUMONT

Plus de camions, plus de bruit, plus de risques d’accidents. Ce n’est pas pour cela que les beaumontois ont choisi de s’installer ici!


3. UN PAYSAGE MUTILE

Le maire a inscrit dans son programme qu’il voulait rendre les « entrées de ville » plus agréables. Quelle pire perspective qu’un immense entrepôt pour accueillir les personnes arrivant depuis Drocourt! Trois zones d’habitation auront par ailleurs vue sur ces hangars supplémentaires qui défigureront le paysage et feront encore un peu plus perdre à Beaumont son âme de village.


4. NOUS VOULONS MANGER DES PRODUITS LOCAUX ET PROTÉGER NOS TERRES AGRICOLES ET NOTRE ENVIRONNEMENT

De plus en plus, on cherche à manger local, chez soit et dans les cantines. Comment fera-t’on lorsqu’il n’y aura plus de champs à Hénin-Beaumont? Ce genre de projets participe par ailleurs à l'artificialisation des sols et ne prend pas en compte la nécessaire lutte contre le réchauffement climatique et ses conséquences présentes et à venir. Il y a 30 ans, 20 ans 10 ans, certains pouvaient encore dire qu’ils ne savaient pas … mais aujourd’hui, nous devons absolument stopper ces projets du passé.


5. LES MENSONGES DU CHANTAGE A L’EMPLOI

Souvent, on essaie de nous faire avaler ce type de projet en nous parlant d’emploi. Mais combien d’emplois à l’hectare? Et quels emplois? L’enquête publique évoque des emplois de préparateurs de commande et de caristes, dont nous savons que les personnes qui les occupent cherchent souvent à changer de métier au plus vite tant les conditions de travail sont épuisantes et précaires. De plus, nous savons que dans les années à venir, ces postes de travail seront remplacés par des robots. Mais il sera trop tard pour les terres agricoles irrémédiablement bétonnées. Nos jeunes méritent d’autres types d’emplois, plus compatibles avec leur bien-être et notre environnement.

 

SI VOUS PARTAGEZ NOS PRÉOCCUPATIONS, EXPRIMEZ- LE A L’OCCASION DE L'ENQUÊTE PUBLIQUE!


Le commissaire enquêteur André Bernard sera présent pour recevoir vos remarques les:

> Mardi 11 juin de 14h à 17h

> Jeudi 20 juin 2019 de 9h à 12h

> Mercredi 26 juin 2019 de 9h à 12h

> Vendredi 5 juillet de 14h à 17h

Dans la salle de réunion du 3ème étage de l’Espace Lumière au 39 rue Elie Gruyelle à Hénin-Beaumont.

N’hésitez pas à vous y rendre pour formuler vos observations sur le registre mis à disposition.

Vos remarques peuvent également être formulées jusqu’au 5 juillet 2019 sur www.pas-de-calais.gouv.fr / publications / consultation du public / enquête publique / ICPE autorisations GENERERALEVIE VIE - Réagir à cet article.

Pour le collectif « Osons pour Hénin-Beaumont
Marine Tondelier
Conseillère municipale écologiste
Pour tout contact : Marine.tondelier@gmail.com / 06 84 86 15 78