Pour une amélioration des conditions d'études à l'Institut Catholique de Toulouse

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Nous, étudiants de l’ICT, estimons que les services proposés par l’Institut ne répondent pas à nos attentes, compte tenu des promesses et du prix de la scolarité (variant entre 3086€ et 4572€).

Certains étudiants en assument le financement par le biais d’un ou plusieurs emplois, ou d’un prêt bancaire.

Malgré nos nombreuses plaintes et revendications, aucune amélioration n’est constatée.


Aujourd’hui, nous rédigeons cette pétition afin de réclamer des conditions d’études correctes.

 

Concernant l’administration,

  • Nous dénonçons une communication interne exécrable, privant les étudiants et les professeurs d’informations indispensables à la fluidité de la scolarité, telles que l’existence d’une bourse interne à l’ICT ou encore les modalités de stage toujours méconnues à ce jour.
  • Nous dénonçons une mauvaise compatibilité des emplois du temps, qui pénalise certains étudiants en les empêchant, par exemple, de se rendre dans les cours de langue adaptés à leur niveau, ou, pour ceux suivant une double licence, d’assister à la totalité des cours auxquels ils sont inscrits.
  • Nous dénonçons une arrivée des bulletins de notes officiels trop tardive, nous empêchant de fournir les documents nécessaires à l’inscription dans un autre établissement.

 

Concernant la vie étudiante, 

  • Nous dénonçons l’absence d’une infirmerie ou, à minima, d’une personne formée, susceptible d’intervenir à tout moment en cas d’urgence.
  • Nous dénonçons l’absence d’un réel service dédié aux impressions, photocopies et scan, induisant des frais supplémentaires à la scolarité.
  • Nous dénonçons une mauvaise connexion wifi, étendue à toute la faculté durant le premier semestre de l’année scolaire 2017-2018 et toujours défaillante aujourd’hui dans certains locaux.

 

Concernant la scolarité (notamment en IGPAC),  

  • Nous dénonçons des cours redondants, résultats d’une mauvaise communication. En effet, des enseignements différents s’avèrent avoir un contenu similaire, mettant au second plan des éléments indispensables.
  • Nous dénonçons des cours de spécialités inadaptés ; leur contenu n’ayant parfois aucun lien avec la formation suivie.

 

Concernant le prix de la scolarité,

  • Nous dénonçons des frais supplémentaires pour l’achat des livres de langue (chacun coûtant au minimum 20 euros), indispensables au bon suivi des cours.
  • Nous dénonçons des frais supplémentaires pour l’obtention des diplômes DELE et Cambrige pourtant présentés comme compris dans le prix de l’école lors de l’inscription.
  • En IGPAC, nous dénonçons des frais supplémentaires pour les sorties culturelles, inhérentes à la formation mais que la faculté refuse d’inclure dans son budget.

 

Pourquoi mettre en place des formations sans pouvoir en assurer la gestion et le bon déroulement ?


Il est alarmant de constater que ces problématiques n’ont pas lieu dans des facultés publiques.


Nous avons fait le choix de payer pour un service de qualité afin d’avoir des conditions d’étude privilégiées mais à la vue de tous les problèmes présents, le prix n’est pas justifié.


Nous soulignons le fait que nous ne remettons pas en cause la qualité de l’enseignement ni la bonne volonté des professeurs et des membres de l’administration.


Pour un aperçu du décalage entre promesses et réalités, consultez la Charte de l’ICT ainsi que sa Politique Qualité.


Si vous partagez notre opinion, aidez nous à améliorer nos conditions d’étude en signant cette pétition !

 



Des élèves de L2 IGPAC compte sur vous aujourd'hui

Des élèves de L2 IGPAC a besoin de votre aide pour sa pétition “P. Luc-Thomas Somme: Pour une amélioration des conditions d'études à l'Institut Catholique de Toulouse”. Rejoignez Des élèves de L2 IGPAC et 481 signataires.