Pétition pour un nouveau RU sur l'ile de Nantes adapté au nombre d'étudiants

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Madame, Monsieur,


Nous vous adressons cette lettre quant au problème que nous découvrons en cette nouvelle rentrée universitaire 2017, nous étudiants des écoles publiques de l’Île de Nantes.

 

En effet nous sommes à présent trois écoles (Beaux-Arts, ENSA Nantes, Sciences Com) localisées sur l’île de Nantes et il n’existe à ce jour qu’un seul restaurant universitaire du CROUS dans ce secteur de la ville qui se situe dans les locaux de l’ENSA Nantes. Ce Restaurant Universitaire du CROUS Nantes-Pays de la Loire de l’Ensa Nantes est actuellement saturé.

Chacun a pu se rendre compte qu’il était désormais quotidien d’attendre trois quarts d’heure minimum pour être servis. De plus l’actuel restaurant n’est en mesure de servir que 400 repas par jour (le midi exclusivement), une jauge déjà largement atteinte par les étudiants de l’ENSA Nantes. Pour répondre à la demande actuelle que constitue la quantité d’étudiants concernés aujourd’hui par ce restaurant il faudrait envisager de doubler voire tripler ce nombre de repas. Or  les capacités des cuisines (self avec une ligne de distribution) de ce RU mais aussi les places assises pour prendre son repas ne sont là aussi largement pas suffisantes et dépassés par la demande. En effet le RU prenant place dans les locaux de l’ENSA Nantes celle-ci n’est pas conçue pour accueillir autant d’étudiants d’autant plus qu’elle dispose de son fonctionnement propre.

Il nous paraît important de souligner que le support financier des équipements de ce RU et sa maintenance sont exclusivement fournis par le budget de l’ENSA Nantes.

Le food truck du CROUS placé devant les Beaux-Arts ne constitue pas un support suffisant et équivalent aux repas servis dans un RU.

Nous souhaiterions que chaque étudiant de l’enseignement supérieur public puisse avoir accès à un repas équilibré qui conforme au service du CROUS, ne pèse pas énormément sur nos dépenses. Malheureusement nous devons souvent abandonner la queue pour se résoudre à acheter un encas rapide avant de reprendre les cours.

Cependant nous sommes conscients que la queue n’est pas due au personnel du RU ni au moyen de paiement en liquide ou par carte mais bien au dimensionnement de ce RU.


En considérant l’ambition de la ville de Nantes de créer un campus urbain sur l’île de Nantes* avec L’ENSA Nantes, les Beaux-Arts, Médiacampus, et le futur C.H.U, il nous paraît nécessaire de créer de nouveaux équipements universitaires sur ce secteur, en commençant par un RU aux capacités conséquentes.


Nous voudrions également aborder une autre transformation dans les services du CROUS découverte à la rentrée :  les repas dit “gourmets”.

Cette dénomination nous paraît déjà abusive et trompeuse car le repas gourmet renvoie à une qualité de nourriture supérieure, or il s’agit dans cette proposition qui est faite aux étudiants de plats sans garanties de qualité alimentaire différente des autres propositions (ni biologique, ni AOC…). Il apparaît de ce fait que cette mention affecte surtout la quantité de nourriture servie (assiette d’entrée plus grande, viandes cuisinées entières, desserts plus copieux), ce qui pose plusieurs questions : faudrait-il payer plus pour manger plus ?

Alors qu’auparavant (l’année dernière) ces plats étaient (sans grandes modifications) parti intégrante du menu traditionnel. Mais on se demande surtout à quelle demande réelle ce menu répond ? Aujourd’hui les étudiants constatent surtout un appauvrissement dans les choix qui leur sont proposés (sans apports financiers supplémentaires) et donc une baisse de la qualité du service. Le CROUS s’adresse avant tout à des étudiants, le service qu’il nous propose doit être adapté à nos ressources et nous voyons dans cette proposition une augmentation sournoise et progressive du prix des repas. Enfin la mention “gourmet” produit du gaspillage alimentaire ce qui apparaît d’autant plus inacceptable.


Finalement, nous voudrions aborder un dernier point : Izly. Vendu comme “un accélérateur de passage en caisse” ce service de paiement en ligne ou sur téléphone était originellement un moyen de paiement annexe au paiement en liquide pour la plupart des étudiants avant qu’il ne le supplante totalement. Nous ne sommes pas opposés aux nouveaux moyens de paiements par téléphone ou carte étudiante mais nous déplorons la disparition d’un moyen de paiement simple et accessible pour tous les étudiants : l’argent liquide et nous voulons conserver ce choix. Tout cela sans parler des récentes informations concernant l’application Izly  qui se permettrait d’utiliser les informations personnelles des étudiants à leurs insu dans une logique commerciale**.


Nous tenons à remercier les employés du RU de l’ENSA Nantes qui font leur travail de façon exemplaire malgré la pression qu’ils subissent du fait de l'afflux ininterrompu d’étudiants durant les deux heures de services.


Nous espérons que nos revendications trouveront une oreille attentive. Nous sommes ouverts à toute rencontre et discussion autour de ces problèmes afin de trouver ensemble des solutions justes et efficaces.  

 

Les étudiants de l’Île de Nantes

 

* Citation communication officielle : À horizon 2020, l’île de Nantes deviendra le 2ème campus Nantais en accueillant plus de 10.000 étudiants sur ses 340 hectares. Replaçant l’enseignement supérieur et la recherche au cœur de la Cité, ces établissements feront corps avec la Ville et bénéficieront ainsi de tous les services urbains dont l’île dispose.

https://www.creativefactory.info/territoire/campus-urbain/


**Izly, l’appli du Cnous qui géolocalise des étudiants et renseigne des sociétés publicitaires, Le Monde, 20/10/2017

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/10/20/izly-l-appli-du-cnous-qui-geolocalise-des-etudiants-et-renseigne-des-societes-publicitaires_5203902_4408996.html

 

Ci-joint un compte rendu de l'adaptation des étudiants des Beaux Arts de Nantes face au manque de repas étudiants :

 

Madame, Monsieur

Suite au déménagement de l’école des Beaux-Arts de Nantes dans les nouveaux quartiers de l’ile de Nantes, il nous a semblé nécessaire de mettre en place une solution de restauration pour nos étudiants proposant des repas complets, sains et peu chers.

Cette volonté est née du constat simple d’un manque de moyens de restauration universitaire (c’est à dire la garantie de repas complets, sains, équilibrés à des prix abordables) adapté au nombre d’étudiants désormais présents sur l’Ile de Nantes. Le foodtruck du CROUS situé sur le parvis de l’école des Beaux-Arts et le RU déjà surchargé dans les locaux de l’ENSA Nantes ne sont pas en capacité de palier à ce manque.

Ainsi depuis l’année dernière dans un projet initié par l’AEDBAN (association étudiante des Beaux-Arts de Nantes) s’est mise en place une commission visant à créer au sein de l’école un lieu de restauration pour nos élèves et notre personnel. Après plusieurs mois de travail, des étudiants ont monté en septembre la nouvelle cuisine et cafétéria des Beaux-Arts durant un workshop d’une semaine.

Dans un fonctionnement simple engagé par les élèves pour les élèves, un groupe d’étudiants réserve un jour de la semaine où il cuisine et sert dans une démarche végétarienne et de non-gaspillage, un menu dont le prix ne s’élève jamais au-dessus de 5 euros. Les bénéfices reviennent aux étudiants ayant proposé ce repas. Ils peuvent ensuite le réinvestir dans leur projet d’école par exemple.
La cuisine et la cafétéria sont autogérées par les étudiants de l’école sous la supervision des membres de l’association.

De la même manière que nous mettons en place des démarches internes pour satisfaire ce manque de service de restauration étudiante sur l’Ile de Nantes, nous espérions voir arriver, dans l’ambition de la ville de Nantes de créer un nouveau campus sur ce territoire, de nouvelles infrastructures universitaires.

C’est pourquoi nous sommes solidaires des revendications posés dans la pétition jointe.

L’association des étudiants et diplômés des Beaux-Arts de Nantes

 

 



Corentin compte sur vous aujourd'hui

Corentin LEJEANVRE a besoin de votre aide pour sa pétition “Pétition pour un nouveau RU sur l'ile de Nantes adapté au nombre d'étudiants”. Rejoignez Corentin et 646 signataires.