Non à la jonction Est, oui aux déplacements non-polluants

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Nous sommes opposés à la création d’un nouvel échangeur autoroutier au niveau de la Cité de l’Espace à Toulouse. Cet échangeur nommé « jonction Est » serait situé entre les échangeurs actuels n°17 et n°18, et s'accompagnerait de la création d'une quatrième voie de circulation sur la rocade entre les échangeurs 17 et 18.

Voici les raisons de notre opposition :

- cet échangeur va créer une nouvelle source de pollution atmosphérique, sonore et visuelle.

- il scinde en deux une zone de loisirs où les familles sont nombreuses à se balader et impliquera la destruction d'une partie des espaces verts

- il est situé dans une zone naturelle humide (vallée de l’Hers, vallée de la Saune)

- il va générer un flux additionnel de véhicules dans une zone aux voies étroites : bois de Limayrac, La Terrasse côté Toulouse.

-le périphérique est déjà saturé aux heures de pointes. Un « robinet » de plus, ce sont des bouchons en plus.

-Le coût prévisionnel de cet aménagement est de 70 millions d'euros, financé intégralement avec de l'argent public (le nôtre) qui se raréfie et doit donc être utilisé à bon escient.

- Le Code des Transports impose une autre direction : il faut investir prioritairement et principalement dans les infrastructures accueillant des modes de déplacements non polluants : Transports en Commun, voies cyclables, voies piétonnes. De plus, ces modes sont peu consommateurs d’espace.

Le Maitre d’Ouvrage (Toulouse Métropole) avance les raisons suivantes :

·        Desserte d’un futur quartier en construction (Malepère)

·        Tenants et aboutissants des échangeurs n°17 et n°18 en voie de saturation

·        Desserte de la clinique

En réalité, ce projet « dans les cartons » depuis 1982 n’a jamais été mis en œuvre par les diverses équipes municipales; les études ne le justifiaient pas.  Le contexte a peu évolué sauf un fait nouveau: le déménagement en 2018 d’une clinique privée (Capio) au milieu d’une zone dépourvue d’infrastructure. Cet emplacement a été décidé unilatéralement par Capio qui prévoit de créer un parking de 800 places. Dans ces conditions, précipiter la collectivité dans des aménagements routiers pour un montant de 70 millions€ ne nous parait pas légitime. D'autre part, côté Toulouse, les riverains remarquent une baisse de la circulation automobile vers les échangeurs 17 et 18, due probablement à la mise en place de lignes de bus performantes.

Convaincus que la mobilité doit être améliorée, nous proposons :

  • l’élargissement des échangeurs actuels n°17 et n°18 pour accueillir une voie dédiée au bus dans les deux sens. Cette voie pourra évidemment être emprunté par les véhicules de secours  et les cyclistes.
  • à partir de ces échangeurs, une voie améliorée pour desservir la clinique. Cette voie sera partagée par les différents modes (TC, véhicules individuels, vélos)

Après signature de cette pétition, vous pouvez également signaler votre désaccord sur ce projet en déposant une observation sur le site de l'enquête publique du PDU (Plan de Déplacements urbains).



Habitants compte sur vous aujourd'hui

Habitants AGGLO DE TOULOUSE a besoin de votre aide pour sa pétition “Non à la jonction Est, oui aux déplacements non-polluants”. Rejoignez Habitants et 201 signataires.