Les salariés Nike (Champs Elysées) tirent la sonnette d'alarme !!!

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Les salariés du magasin Nike champs Elysées veulent attirer votre attention et dénoncer leurs conditions de travail , qui se dégradent mois après mois, année après année et entrainant des conséquences sur leur santé tant physique que morale et impact par ailleurs la qualité du service qu'ils délivrent aux clients. Malheureusement indépendamment de leur volonté.

Il faut que cette situation cesse !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Nous allons vous exposer quelques points ci dessous :

Cette pétition est motivée par l'accumulation d'anomalies observées en magasin et qui aujourd'hui nécessitent une réaction de notre part.

Nous subissons des actes irrespectueux et méprisants de la part des managers. Beaucoup de personnes sont démotivées et nous avons un taux record d’arrêts maladies.

Certains ont démissionné, ce qui est principalement dû à la pression et au matraquage quotidien exercés par certains managers. Mais également car notre rémunération n’est pas proportionnelle à notre charge de travail.

De plus, il y a un manque cruel de communication entre les responsables et l'ensemble des équipes. Nos demandes sont mal prises en compte. Nous ne recevons pas de réponses claires, les réponses diffèrent selon les managers et leurs humeurs ou nous sommes tout simplement ignorés.

Nous constatons de trop grandes inégalités selon les magasins, les floors et les employés.

Exemple : Les employés du stock ne sont pas reconnus à leur juste valeur et sont trop souvent oubliés quand il s'agit de les récompenser.

Il y a un manque significatif de reconnaissance, beaucoup trop de salariés méritent d’être valorisés mais à la place, ils subissent un traitement rabaissant et sont dénigrés publiquement.

Exemple : Certains managers s’attribuent les mérites des idées soumises par leurs subordonnées.

 

Malgré l’augmentation de notre charge de travail, la rémunération n’a pas progressé.

Les managers ne se décident pas à nous proposer des objectifs réalistes, pire, la pression qui nous est imposée au quotidien afin d’atteindre des objectifs humainement inatteignables pèse sur la majorité du personnel.

Nous sommes inondés d'informations, de tâches, qui rendent notre travail inefficace. Ce qui engendrent une répétition des efforts et une perte de temps considérable car les consignes sont contradictoires.

Nous travaillons dans des conditions exécrables. La transition avec le nouveau magasin ne justifie en aucun cas ces conditions de travail.

De plus notre situation est aggravée à cause du recrutement qui est depuis trop longtemps défaillant et qui ne répond pas aux besoins et à la réalité du magasin.

Puis, les arrêts maladies causés principalement par l'irresponsabilité de certains managers qui conditionnent les athlètes à réaliser des tâches inadaptées et contraignantes physiquement.

La mauvaise gestion du personnel nuit au bon fonctionnement des équipes et à l’organisation globale du magasin. Elle s'est aujourd'hui matérialisée avec le nouveau système de planning.

En effet, ce nouveau système de répartition des horaires produit encore plus de contraintes et fragilise davantage le personnel concerné.

Nous sommes devenus des durées de travail à allouer dans un système qui ne prend ni en compte la complexité des taches réalisées ni les situations familiales des salariés qui peinent à concilier désormais leur vie privée et professionnelle. Ce qui déshumanise le travail qui est par définition humain.

Encore une fois, nous faisons face à une paresse managériale qui consiste à faire appel à des modes de management qui produisent soit de la souffrance, soit du cynisme.

La souffrance c'est le fait de contraindre les personnes à se soumettre, à travers des consignes irréalistes et irrespectueuses.

Le cynisme, c'est l'appel à des valeurs et aux principes de l’intérêt général comme si chacune des personnes composant l’effectif du magasin convergeait vers l’intérêt collectif général et se substituait à l’intérêt particulier alors que nous sommes tous soumis à une notation individuelle.

Dans les deux cas, cela provoque de la souffrance au travail.

Aujourd'hui nous nous rassemblons pour vous soumettre cette pétition afin de vous alerter de la dérive et de la gravité de la situation.