Un tigre, animal sauvage et noble, abattu à Paris.

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Ce 24 novembre du XXIème siècle, un tigre a été abattu à Paris, comme un animal nuisible, par son propriétaire. Oui, à Paris, aujourd'hui, on peut être propriétaire d'un tigre, animal noble et menacé de disparition et, en toute légalité, le tuer. En un siècle, la population des tigres a diminué de 95 %.
Au-delà de ce cas particulièrement scandaleux, se pose la question des animaux dont le travail forcé est censé nous faire rire, frissonner, jouir un peu.
Qu'il s'agisse des cirques, des parcs d'attraction, des expositions de poissons etc.
Cette pétition demande tout simplement l'interdiction de l'exposition d'animaux sauvages ou domestiques et de spectacles fondés sur l'esclavage des animaux, ce qui exclue bien sûr les zoos qui sont des espaces de protection de la faune sauvage.
La tuerie d'un animal sauvage à Paris, par son "propriétaire" est le signe que quelque chose ne tourne pas rond dans notre civilisation. Que faisait ce tigre dans le XVème arrondissement, alors qu'il aurait dû courir dans ses espaces de liberté, prédateur, certes, mais naturellement, alors que nous le sommes culturellement.



Michel compte sur vous aujourd'hui

Michel VALOIS a besoin de votre aide pour sa pétition “Nicolas Hulot: Un tigre, animal sauvage et noble, abattu à Paris.”. Rejoignez Michel et 3 288 signataires.