Sauvons l'ours des Pyrénées en voie d'extinction

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Les Pyrénées Occidentales sont le berceau d'une population ursine  depuis des milliers d'années

L'ours est donc une composante incontournable de  la biodiversité de ce biotope historique

A ce jour, il ne reste plus que deux ours males pour peupler ce territoire,le dernier spécimen de souche Pyrénéenne ayant été abattu par un chasseur .

L'espèce est donc en voie d'extinction (une de plus) si la situation devait rester en l'état

Le Ministre de la transition écologique,Nicolas Hulot ,contrairement a tous ses prédécesseurs , a pris une initiative  courageuse, en décidant de la réintroduction de deux ours femelles 

Cette décision a soulevé l'ire d'une frange dure d'éleveurs anti ours ,soutenus par certains maires et parlementaires ,opposés au renforcement de cette population

Le pastoralisme en estive est une tradition séculaire dans les Pyrénées ,pratiqué par des bergers transhumants qui respectent pour la plus grande majorité ,les règles de cette culture basée sur un rapport permanent avec la nature (météorologie , relief difficile , prédations naturelles, conditions de vie "spartiate") pour fabriquer un produit exclusif de haute qualité :le fromage de brebis d'estive

Le pastoralisme en estive s'est toujours accommodé de la présence de l'ours, le gardiennage des troupeaux et la présence humaine avec l'aide de patous (chiens de bergers) étant indispensable pour assurer la surveillance et l'effarouchement des éventuels prédateurs naturels ,ainsi que pour prodiguer les  soins quotidiens( maladies, blessures, morsures, parasitisme...) nécessaires aux brebis !

Le problème vient donc de cette frange dure d'éleveurs opposés a l'ours qui veulent s'exonérer  de cette pratique en laissant leurs troupeaux en liberté , en proie a tous les dangers

La montagne est un bien commun qui par définition ne peut être confisqué par certains a leurs seuls profits.

Pour info, la prédation de l'ours dans la mortalité des brebis en estive est de l'ordre de 1%* !! et tous les sondages d'opinion réalisés sur le maintien d'une population ursine dans les Pyrénées plébiscitent une large majorité pour une réintroduction ( dernier sondage IFOP ,Mars 2018 : 84% au niveau national, 76% dans les Pyrénées Atlantiques, zone de réintroduction )

Nous sommes en démocratie, ne laissez pas une minorité imposer sa "loi" faites entendre votre voix, le gouvernement a mis en place des mesures d'accompagnements pour faciliter la vie des bergers en estive, et le système d'indemnisation des dégats d'ours en vigueur dans les Pyrénées est a l'echelle Européenne, le plus rapide, le plus complet et le plus "généreux",rien donc ne justifie la véhémence manifestée par les opposants a l'ours ,au maintien de cette espèce endémique qui était la avant nous!

 NE LAISSEZ PAS S'ETEINDRE UNE FIGURE EMBLEMATIQUE DE NOS MONTAGNES, SOUTENEZ LA REINTRODUCTION DE DEUX OURS FEMELLES DANS LES PYRENEES OCCIDENTALES  ET LA BIODIVERSITE D'UN ECOSYSTEME MENACE

POUR UNE COHABITATION PACIFIQUE ENTRE LES BERGERS ET L'OURS

 *source Pays de l'ours Adet

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Dominique compte sur vous aujourd'hui

Dominique MIALOCQ a besoin de votre aide pour sa pétition “Nicolas Hulot : Sauvons l'ours des Pyrénées en voie d'extinction”. Rejoignez Dominique et 193 signataires.