Pour nos enfants DYS

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION 

DES ENFANTS DYS EN MILIEU SCOLAIRE

Nous sommes Delphine et Cécile, toutes les deux mamans d’enfants DYS. Pour ceux qui ne connaissent pas ce terme, cela exprime l’idée de difficulté, de trouble, de manque, comme la dysorthographie, la dysphasie, la dyslexie, la dyscalculie, la dyspraxie. Pour donner un chiffre, il y a environ 8% de porteurs DYS en France. Il faut savoir que d’autres troubles accompagnent ces DYS qui perturbent la poursuite des apprentissages. Cela persiste avec les années, malgré un suivi paramédical, comme l’orthophonie, l’ergothérapie… Et donc à l’âge adulte même si les personnes DYS déjouent ces barrières, les troubles sont toujours présents.

Pour cela, et dès le plus jeune âge, nous demandons au ministre de l’éducation Mr Blanquer Jean-Michel, au ministre des solidarités et de la santé Mme Buzyn Agnès, aux académies :

- la valorisation de nos enfants DYS, et le respect des projets de scolarisation, même si des protocoles existent entre les familles et les établissements scolaire (PAP, PPRE, PPS) cela n’est pas forcément suivi par le corps enseignant soit par manque d’information, soit par manque de volonté, soit par manque de matériel adapté et cela est juste insupportable et malheureusement certains élèves sont mis à l’écart ;

- une rencontre systématique entre les familles et la direction de l’établissement scolaire en début et cours d’année afin de faire un point sur la situation de l’enfant ;

- la formation des professeurs par des orthophonistes, ergothérapeutes, neuropédiatres ;

- informer les professionnels et les familles par des invitations à des colloques, des expositions, des tables rondes sur le sujet ;

- des réunions d’informations sous forme de café des parents dans l’enceinte de l’école, pour favoriser l’échange.

D’autres pistes existent surement et sont les bienvenus. Mobilisons nous pour nos enfants, pour leur intégration, pour leur avenir.