Pétition fermée

Les associations des quartiers menacées de disparaître !

Cette pétition avait 504 signataires


De nombreuses associations des quartiers populaires sont sur le point de mettre la clef sous la porte et ce dès cet été. À ce jour, la grande majorité des contrats de ville n’ont pas été signés  privant aujourd’hui les associations de toute réponse quant à leurs financements. De plus, ceux qui l’ont été confirment des diminutions de financements alors que le gouvernement a annoncé un budget constant, voire même un renforcement du soutien au tissu associatif dans les quartiers prioritaires. 

L’extrême gravité de cette situation est renforcée par des baisses significatives des subventions des collectivités locales qui s’appuient sur la diminution de leurs dotations de fonctionnement pour annoncer des réductions de leur soutien aux associations pouvant atteindre jusqu’à 20 % dans certaines villes.

Un grand nombre d’associations se trouve dans des situations très critiques qui ne leur permettent plus de faire face à leurs engagements, certaines se trouvant dans l’obligation de licencier leurs salariés ce qui est un comble alors que l’on constate encore et toujours un écart croissant du chômage dans les quartiers populaires comparé au territoire national. Cette situation touche plus fortement les petites associations de proximité qui n’ont jamais eu la possibilité de se constituer des fonds propres.

Au mois de mai dernier, nous avons alerté Madame la secrétaire d’État à la Politique de la ville à ce sujet. Localement, nous avons interpelé à de nombreuses reprises les Préfets et les Maires car la réponse leur appartient en grande partie. Mais nos appels sont restés sans réponse. Aucune solution, même temporaire n’a été proposée et mise en œuvre.

 Veut-on la disparation des associations des quartiers populaires ?

Il y a là une contradiction inacceptable entre une volonté affichée par la puissance publique de soutenir le développement associatif et de s’appuyer sur les associations.

Si vous laissez mourir les associations qui sont présentes quotidiennement dans les quartiers populaires, comment ferez-vous appel à elles pour parer aux carences de l’action publique,  pour mener des actions de prévention et préserver le lien social ? Comment pourrez-vous alors vous étonner de la montée des tensions sociales et de toutes les dérives subséquentes ?

Nous vous demandons, avant qu’il ne soit trop tard, de prendre la mesure de l’urgence de la situation et d’agir en toute responsabilité pour sauver les associations des quartiers populaires.

________________

Les premiers signataires :

Citoyenneté Possible, Paris - Cité l’Art du Mes Tissages, Bagnolet - Asti contre le racisme, Var - Hélène Balazard (chercheure), Lyon - Dell’Arte, Toulouse - Audio et Visuel, Toulouse - Ajidh Justice first of the world, Poissy - Jean-Pierre Thorn (cinéaste), Grenoble - Afric’Impact, Grenoble - Valence Positive, Valence - La Ballade des livres, Rennes - Voir et comprendre, Toulouse - AITEC,  Paris - Pierre Arnold (Urbaniste), Saint-Malo - Association de communication Fontenaysienne, Fontenay-sous-Bois - Fontenay Citoyen, Fontenay-sous-Bois - Fédération Fontenaysienne des associations de quartiers, Fontenay-sous-Bois - AJR Roseraie, Angers - Alto Mondo Musica, Toulouse - N.O.U.S., Nanterre - AC le feu,  Clichy-sous-Bois - Reynerie Miroir, Toulouse - Jean-François Le Glaunec (habitant de la Reynerie), Toulouse - Arc en ciel théâtre, Toulouse - Partage heure, Évreux - Lumière et couleurs 93, Le Blanc-Mesnil - Villeneuve Debout, Grenoble - Modus operandi, Grenoble - Michel Saillard (militant de quartier), Grenoble - CapaCités, Paris - Associatiion alliance culturelle et sportive, Toulouse - Solidarité Jeunesse Internationale, Toulouse - Union sportive de Bagatelle, Toulouse - Stop à la violence, Toulouse - Ambition jeunesse, Toulouse - C.L.A.C.Q., Toulouse, ...



Coordination nationale compte sur vous aujourd'hui

Coordination nationale PAS SANS NOUS a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur le President de la Republique, Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Madame la Secrétaire d’État chargée de la Politique de la ville...: Les associations des quartiers menacées de disparaître !”. Rejoignez Coordination nationale et 503 signataires.