Non au pouvoir exorbitant de l'Ordre des Médecins

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Auteur d’une pétition demandant la création d’un réseau national de centres de santé contre les déserts médicaux, je suis menacé de non inscription au tableau de l’ordre des médecins, c'est-à-dire menacé d’interdiction d’exercer la médecine…

Avec l’appui de 80 000 signatures, j’ai pourtant été auditionné par le conseil économique social et environnemental et ce que je proposai a été retenu comme solution … pour dans trois ans si les mesures actuelle sont en échec !

Mais j’ai critiqué publiquement l’Ordre des médecins.

J’ai critiqué son pouvoir exorbitant, sa capitalisation de millions d’euros sur le dos des cotisations obligatoires.

J’ai critiqué son retard constant sur l’évolution de la société, son opposition dans les années 1960 à la médecine de groupe, son opposition au conventionnement des médecins, son opposition à la Loi de Simone Veil, son opposition au tiers payant, son opposition voilée  actuelle aux Maisons de santé pluri professionnelles ( interdite auparavant par le code de déontologie), son silence total sur les apports des centres de  santé, son lien étroit avec la médecine patronale et le contrôle privé des arrêts de travail, son appui total à la médecine de secteur 2 à honoraires libres,  son opposition à toute évolution du « droit à mourir dans la dignité ». 

 « L’Ordre protégerait les médecins des récriminations des usagers » dixit certains médecins, c’est pourquoi beaucoup de médecins malgré ce potiche encombrant hésiteraient à le désirer supprimé…quel leurre, très chers confrères, l’ordre n’a pas ce pouvoir là…et d’ailleurs  pourquoi chers confrères avoir peur des usagers … le serment d’Hippocrate , ce n’est pas ça ! Et vous l’avez chacun formulé !

En fait il n’en est rien l’Ordre représente une double peine, si un médecin est condamné pour faute médicale l’Ordre peut aggraver la condamnation, quel professionnel est-il ainsi condamnable deux fois ?

De plus, chers confrères vous êtes en danger  car l’Ordre invente des délits qui n’existent pas dans les lois françaises comme le montre le dernier exemple en Occitanie où un médecin a été condamné à 6 mois d’interdiction d’exercice parce qu’il recevait ses maîtresses dans son cabinet en dehors des heures d’ouverture du cabinet.

Ce confrère n’a pas respecté « le devoir de  moralité », parce que l’Ordre s’auto désigne comme référence morale !

En 1943 l’Ordre demandait à ses conseillers de lister les médecins juifs pour la gestapo et inventait le « NUMERUS CLAUSUS » pour les médecins juifs, en 1974 le Pr Lortat Jacob faisait référence à la Shoah quand Simone Veil présentait sa Loi pour le droit des femmes à l’avortement… et tant d’autres prises de position qui choquent ma morale et celle de bien des médecins !

Personne ne pouvait condamner les propos du Pr Lortat Jacob car c’est l’Ordre qui s’octroie le droit de surveiller toute expression publique d’un médecin, il y a peu chaque médecin était tenu d’adresser une copie de toute publication ou de demander l’autorisation à l’Ordre quand il voulait s’exprimer publiquement !

Cette disposition n’a pas disparu du code de déontologie. Mes propres prises de position publiques figurent en intégralité dans le dossier que l’Ordre des Médecins a constitué sur moi ,avec des coupures de presse soigneusement gardées pendant 35 ans , dossier transmis d’un département à l’autre selon mon lieu d’activités!! Ainsi je suis fiché pour mes opinions !

Le médecin est donc un sous citoyen dont la « moralité » , les prises de position publiques sont surveillées par l’Ordre .

Où sont les droits du médecin  qui est aussi un citoyen ?

L’Ordre faciliterait les résolutions des problèmes entre médecins et usagers ?

Rappelons nous des affaires comme le médiator ou récemment le lévothyrox où le principe de précaution n’a pas été exigé par l’Ordre des médecins ce qui aurait empêché que des milliers de français soient les cobayes gratuits d’un laboratoire pharmaceutique.

 

Pire encore l’Ordre des Médecins n’a évidemment averti aucun médecin ni usager du changement de formule Lévothyrox mais au moment où des milliers d’ usagers s’apprêtent à déposer plainte contre le laboratoire pharmaceutique l’Ordre des médecins adresse une circulaire a tous les médecins pour leur rappeler les règles de rédaction d’un certificat médical et pour leur donner quelques conseils particuliers !

«  On a l' impression que les médecins ne sont pas capables de penser tout seuls, donc on leur donne des directives et des normes à tenir  », explique Chantal L'Hoir, fondatrice de l' Association française des malades de la thyroïde, interrogée par RTL, «  cette circulaire est plus qu'ambiguë, parce qu'il faut savoir lire entre les lignes  ».

L’Ordre se range plus facilement du côté de l’industrie pharmaceutique que du côté des usagers.

L’Ordre des médecins n’a pas protégé les usagers.

L’Ordre comme son nom l’indique n’a qu’une fonction, celle de surveiller et contrôler  les médecins … ne vient-il pas de déclarer vouloir être l’organisme responsable de la possible prochaine « Recertification des médecins » !!!

Chers jeunes et moins  jeunes médecins vous devrez bientôt  peut être passer devant l’Ordre des médecins pour vérifier l’actualisation de vos compétences…devant l’Ordre !!

Actuellement cette fonction de qualification de l’Ordre des médecins a un exemple particulièrement démonstratif :

La pratique homéopathique, cette qualification qui n’en est pas une est la seule compétence expressément mise en avant dans tous les dossiers d’inscription à l’Ordre au même titre que « la médecine générale », or l’Académie des Sciences Européennes  et l’Académie Francaise de Médecine ont explicitement qualifié  cette pratique comme une pratique non scientifique… bel exemple de l’arbitraire de l’Ordre y compris contre les connaissances médicales validées !

L’Ordre valide sans doute la composition du vaccin homéopathique  Oscillococcinum contre les états grippaux inventée au début du XXeme Siècle et fabriqué à partir de foie de canard de barbarie renfermant des « oscillocoques », un délire du Dr Joseph Roy, découvreur à la loupe des « oscillocoques ».

L’Ordre après être le seul à reconnaitre à l’homéopathie une valeur de spécialité médicale contre la totale partie de la médecine scientifique  va donc recertifier les homéopathes !!!

Dés lors quelle valeur donner aux « valeurs » scientifiques de l’Ordre et à sa capacité de certification ?

Que ceux qui désirent une autre médecine moderne, pluridisciplinaire, salariée, gérée avec les usagers, ouverte aux changements de la société … apprennent à se cacher et à se taire car leur recertification n’est pas assurée !

Monsieur le premier ministre, Madame la Ministre de la santé et des solidarités  vous voulez dans les trois mois inventer un système de santé pour le XXI ème Siècle…n’oubliez pas le pouvoir exorbitant et moyenâgeux de l’Ordre des médecins !

Ouvrez le débat sur les fonctions de l’Ordre, sur ses modes d’élections, sur les modalités de calcul de cotisations (qui devraient être proportionnelles aux revenus de chaque médecin).

1.      Rétablissez les lois de la République pour les médecins ! Toute condamnation de l’Ordre des médecins de restriction ou d’interdiction d’exercer devrait être en dernier ressort de la décision d’un juge et seulement sur la base des lois de la République.

Pas de double juridiction dans un monde moderne et démocratique.

 2. Exigez la parité homme femme au conseil national de l’Ordre immédiatement en faisant procéder au même moment aux renouvellements des conseils départementaux, régionaux et du conseil national.

Ouvrez le débat pendant ces trois mois où vous allez poser les bases d’un nouveau système de santé  et permettez ainsi à tous médecins et usagers  de s’exprimer sur cet Ordre  dont le rôle ne devrait être autre qu’administratif.

 

Alain Frobert.

 



Alain compte sur vous aujourd'hui

Alain FROBERT a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur le Premier ministre: Non au pouvoir exorbitant de l'Ordre des Médecins”. Rejoignez Alain et 3 376 signataires.