NON !! A LA POLLUTION DE NOTRE ENVIRONNEMENT

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !


RIVERAINS EN COLÈRES - POLLUTION ENVIRONNEMENTALE

STOP ! ASSEZ ! PROTÉGEONS NOTRE TERRE ET NOTRE EAU

OBJET :
Implantation en 2020 de l'usine POULTRY FEED COMPAGNY (Groupe LDC) traitement de déchets industrielles de volailles (viscères, plumes et sang) Zone Pégase l'Oriolet à VAIGES - A 81/SORTIE 2.  Prévu sur 18 ha dans le département de la Mayenne.

But de cette usine : transformation de déchets de volailles pour l'alimentation des poissons en aquaculture : exportation vers le Chili et l'Asie.

Quelle aberration économique et environnemental !

Emprise : sur des terres agricoles extérieures à la zone artisanale existante de l'Oriolet, pourtant  des surfaces comparables étaient disponibles au sein de cette zone. (Source : compte rendu de la Fédération de l'Environnement de la Mayenne)

  Une mauvaise information de la population est sans doute à l'origine du peu de personnes présentent en Mairie de Vaiges durant l'enquête. L'affichage public aux Mairies concernées et dans différents lieux n'ont manifestement pas été suffisants. . Une incompréhension au vue de l’ampleur de cette usine et des risques potentiels qu'elle va engendrée à cour et long terme : sur la faune, la flore, nos rivières, l'air, la ressource en eau des habitants de Vaiges et de notre qualité de vie.

Cette usine sera lourde de conséquence sur notre environnement. 

Usine ATEX (risque d'explosion), nuisances sonores, olfactives, etc

Sur le site : silos de stockage, hangar à boues, réserve irrigation de 151 000 m3 sur 3,6 ha, station d'épuration. L’usine fonctionnera 24h sur 24h, 6/7 jours (éclairage permanent), nuisances sonores et olfactives, 970 tonnes jours de visières sang, carcasses, plumes vont arriver sur site par camions , cheminées expulsion de gaz à effet de serre, épandage massif de boues sur terrains drainés. épandage des eaux  via un réseau d'irrigation par conduites depuis de la station d'épuration de l’usine et sur les 800 hectares prévus.

 

Suite à l'épandage : risque de ruissellement et de lessivage des sols, sans compter que sur ces terres de cultures intensives sont déjà épandues : lisier de porcs, pesticides. Ces eaux et ces boues vont se déversées directement dans nos rivières : la Vaiges, l’Ouette, ... (confluents de la Mayenne), épandage prévu dans les communes de Vaiges, Soulgé-sur-Ouette, Nuillé-sur-Ouette, Blandouet, Saint Georges-le-Fléchard, Saulges, Bazouge-de-Chéméré, ... (et même hors département (44).

Pour plus d'information :  taper sur un moteur de recherche : avis d'enquête Poultry Feed Compagny Vaiges Mayenne .gouv                                           

La rivière l'Ouette est en court de réhabilitation par le syndicat de la JAVO (JOUANNE-VAIGES-OUETTE) financée par l’Europe.

"L’Ouette, de sa source jusqu’à sa confluence avec la Mayenne, est classée en liste 1 au titre de l’article L.214-17 pour la continuité écologique. Sur ce linéaire, une protection complète des poissons migrateurs, vivant alternativement en eau douce et en eau salée, est nécessaire. Tout nouvel ouvrage faisant obstacle à la continuité écologique ne peut y être autorisé ou concédé."  (Source : avis d'enquête publique sur l'Ouette)

Durant l'enquête concernant Poultry Feed Compagny, aucune étude n'a était faite sur la rivière l'Ouette. Pourquoi ?

Pour plus d'information :  taper sur un moteur de recherche avis d'enquête de l'Ouette 53 Mayenne.gouv

Nous sommes soutenus par La Fédération de l’Environnement en Mayenne qui a rendu un avis défavorable a ce projet.(Ci-dessous texte reprit sur les observations de la Fédération pour l’environnement de la Mayenne données au commissaire enquêteur de Vaiges)

La Vaiges est une rivière très fragile au déficit quantitatif avéré.                              Les bassins de la Vaiges et de l'Erve ne sont pas capables de supporter la consommation que réclamera l'usine Poultry feed Compagnie, 500m3 d'eau par jour alors que le captage de l'Ecrillé est astreint à prélever 1 500 m3 par jour. L’approvisionnent en eau potable n'as pas fait l'objet de calcul d'après les études de 2017, ne prenant pas compte de la disposition n°20 du SAGE, qui définit un volume maximum prélevable par secteur en privilégiant l'usage de la consommation humaine. Le SAGE SARTHE à émis beaucoup d'insuffisances dans les recommandations à l'étude d'impact. "Aucune augmentation du prélèvement ne pourra être autorisée sur le bassin pour les besoins autres que ceux prioritaires de l'alimentation en eau potable des populations" (avis du 11 Juin 2019).

 

 

 le collectif de Sauvegarde des vallées de l'Ouette et de la Vaiges.

Pour nous contacter par e-mail : collectifsauvegardevaigesouette@orange.fr